INTERVIEW EXCLUSIVITÉ LIBERTERRA LEN HOBBES VÉTÉRAN

Témoignage de LEN HOBBES, vétéran anglais

C’est avec une émotion particulière que le nom du média Liberterra prend tout son sens par ce témoignage de Len Hobbes, vétéran âgé de 96 ans, et toute sa force et joie pour la liberté.

Liberté, le premier mot de Liberterra.

Cette fondamentale liberté, essence de notre vie et de la vie pleine et entière qui est notre Terre.

Cette Terre meurtrie en ce 6 juin 1944 où périront des hommes et femmes, pour libérer notre pays, de la folie nazie.

C’est un grand honneur pour Liberterra d’accueillir le témoignage de Len Hobbes.

Son extraordinaire énergie, sa belle humanité, sa main dans la nôtre qui marquera notre mémoire.

Ses 20 ans, sa vie qu’il était prêt à donner pour la liberté.

Nous ne l’oublions pas et gardons précieusement ce temps où la Paix a pris sa dimension de combat pour la liberté.

Un grand merci à vous Len Hobbes avec toute notre reconnaissance.

©Fédora Hélène

TÉMOIGNAGE DE LEN HOBBES


Lorsque j’ai participé au Débarquement en Normandie, j’étais matelot qualifié dans la Royal Navy sur le HMS (bâteau de sa Majesté) FERNIE.

J’avais reçu une formation à la navigation, manœuvres, signaux au collège de Greenwich et à la base navale de Chatbam.

HMS FERNIE était un croiseur léger.

Nous avons fait d’abord route au Sud du Pays de Galles. Le temps était mauvais et ou est revenu à la base.

Puis, dans la nuit du 5 au 6 juin nous avons fait route vers l’Est parallèlement à la côte anglaise.

Notre rôle consistait à protéger les troupes du Débarquement qui s’est fait à GOLD BEACH.

Par un chenal dégagé par les dragueurs de mines.

Et, c’est comme cela que j’ai participé au sauvetage du HMS HALSTED qui avait été torpillé le 11 juin.

On était entouré par tous les navires qui allaient à droite vers OMAHA et UTAH et à gauche JUNO et SWORD.

Mais on ne voyait que les feux.

Puis, ça a été le bruit assourdissant, terrible des bombardements. Il y a eu des « Friendly Fire » sur nos propres troupes.

On était un peu insouciants mais on savait qu’on pouvait mourir.

C’est incroyable d’être là aujourd’hui et l’accueil qui nous est fait avec tous ces jeunes.

Une émotion forte, une poignée de main incroyable de fraternité, de chaleur humaine.

Incroyable, le mot juste pour ce beau moment, merci Len Hobbes.

Fédora Hélène pour Liberterra

Copyright Fédora Hélène, Liberterra

1er Prix Liberté

Ils étaient six vétérans britanniques accueillis à l’occasion de la remise du 1er Prix Liberté

Bob CONWAY              Gold, Arromanches

Charles SHAY (USA)    Omaha

Walter BEAL                Utah, le Havre

Billy NESS                   Gold

Allan GULLIS               Port artificiel, Mulberry

©LIBERTERRA

LEN HOBBES, VÉTÉRAN ©Liberterra

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s