Faux diplômes – Pourquoi s’en priverait-il ?

Faux diplôme de Philippe Palat@
© LiberTerra photo 2020

Un escroc et ses deux faux diplômes, Sciences Po et en Droit.

Comment a-t-il fait pour avoir ces faux diplômes ?

Une question que la justice aurait pu lui poser à la suite de la plainte pour viols et violences que son ex compagne a déposé contre lui en septembre 2019.

Mais c’était croire en la justice et l’ erreur était bien là et non dans le fait de fabriquer un faux diplôme comme le fit cet escroc professionel.

Dans le monde d’avant, qui sera celui d’après pour encore un petit bout de chemin, être un prédateur est plutôt un atout.

Enfant , ce prédateur-escroc adorant faire des faux et usages de faux, ne s’imagine pas pilote d’avion, ni pompier mais à l’entendre, président de la République. Il l’affirme et s’en fait un début de personnage. Il dit n’avoir aucune mémoire de son enfance, si ce n’est une vision sinistre de celle-ci et quelques éléments qu’il manipule, toujours attentif à la fabrique de son personnage et surtout de son impunité.

Il doit être la victime et ne tirer qu’une forme de malheur continuel de sa vie et attirer les autres dans son piège, les mettre dans des situations d’échec, de souffrances où il serait le sauveur.

Il se lamente, hurle, crie, accuse, casse, insulte, agresse violemment dans une très longue logorrhée sombre ou il s’aime jouer son personnage en déclamant sa tirade « je porte ma robe de bure ». Sa phrase préférée pendant plusieurs années.

Le ridule jusqu’au sordide puisque son public quand il n’est pas des bars où il traîne avec quelques avocats ou policiers, ou politiques raconte-t-il, est sa proie qu’il s’amuse à martyriser du haut de sa haine, de son extrême méchanceté, de sa violence.

Ce grand épouvantail, sa masse dans avec son manteau long et noir se ruant de violence sur sa famille pour se défouler et qui la seconde d’après paraîtra calme comme si de rien n’était, quand les gendarmes arrivent appelés par celle qui aujourd’hui est son ex compagne.

Il fallait se réfugier dans une chambre et appeler en urgence.

Un appel qui ne servira à rien. Il n’y aura pas la possibilité de porter plainte pourtant le récit des enfants et de leur maman est grave.

On laissera les victimes abandonnées et il faudra qu’elles aient la force de vivre. Appeler les secours Juste l’occasion après pour lui de se venger sur ses proies favorites de cette arrivée des gendarmes.

Dommage les victimes sont des êtres humains et non des comptes bancaires

Quand cet escroc avait ouvert des comptes bancaires avec des faux noms, la justice avait pris cela très au sérieux et avait alors constaté plus d’une soixantaine d’escroqueries réalisées par Philippe Palat .

Condamné à de la prison ferme, son père témoigne qu’il aurait eu un comportement particulier durant sa détention. Il aurait été changé deux fois de prison du fait de ses manipulations et du chaos qui s’en suivait.

Mais qu’importe aux yeux de ce prédateur qui retrouve à sa sortie de prison à Tarbes, son amie Brigitte qui aurait fait du harcelement sexuel et chantage à un homme en couple et père de famille, qui lui avait été présenté par le prédateur Philippe Palat.

De 20 ans plus jeune qu’elle mais pas côté criminalité, là il tient déjà un esprit expert en la matière .

Une prédatrice qui a toujours été la véritable compagne de son « chat » comme elle le surnomme et qui suivait la violence de son prédateur roi. Elle ira elle-même de ses insultes à l’égard des victimes de cet escroc sadique et allant jusqu’à téléphoner aux enfants de son « chat » pour insulter auprès d’eux leur maman.

Un beau duo Philippe Palat et sa Brigitte qui durant plus de 20 ans vont admirer mutuellement leur sadisme et perversité commune.

Souvent les prédatrices sont occultées et l’on ne parle que des hommes mais il est également des femmes tous aussi destructrices et violentes et ce prédateur prend toujours plaisir à s’en entourer.

Ces prédatrices sont tout aussi malveillantes à l’égard des hommes, des femmes que des enfants qu’elles peuvent croiser sur leur route.

Les femmes victimes deviennent le sujet de leurs moqueries et cruautés, de leurs jalousies et haines.

C’est le cas d’une prédatrice riant de la souffrance des victimes de son rire affreux plus criard que celui de la mouette qui pourrait être perchée dans sa petite ville bourgeoise de la côte du Calvados ou celle qui depuis 2010 « ne jure que par lui » selon le témoignage d’un avocat et qui selon le témoignage d’une autre victime de ce prédateur, le trimbalait toujours en voiture avec un « gros cubi de vin« .

L’hypocrisie, les discours, les apparences et derrière, on est dans l’arrière cour de la saloperie humaine, du lugubre d’héritières ratées qui accusent les autres de leur propres échecs. Deux hôtelières en faillite et leur perversité narcissique, méchancetés, paranoïa, qui se confondent si bien avec Philippe Palat. Elles pensent qu’il va sauver leurs affaires alors qu’elles savent qu’il a maltraité sa propre famille et qu’il l’a ruiné pendant qu’il vit au confort d’hôtels et argent qu’il tire de leur répugnant mental !

Ces ex-hôtelières accusent comme Philippe Palat le faisait pour se défendre d’avoir fait le faux contre Hervé Bourges dans l’affaire TF1. Il dénonçait le tribunal de commerce comme étant à l’origine du faux ! Ridicule, pitoyable de lâcheté, entre ses larmes de chantage et sa violence cruelle contre sa compagne.

Affaire TF1, Philippe Palat était à sa froideur dans le box des accusés, ayant l’habitude d’entendre énumérer ce qu’il est et se fichant complètement de tout.

Au contraire, il était la vedette, il avait son nom dans la presse et sa photo au journal télévisé. La douleur, l’inquiétude que vivait sa compagne qui subissait sa violence quotidienne ne le choquait pas le moins du monde.

Ses parents avaient vécu des perquisitions à leur domicile car outre le fait qu’il était odieux avec ses parents, il cachait chez eux les affaires qu’il volait, détournait pour fabriquer ses personnages.

Tampons de mairies, papier à en tête, cartes de visite, de représentations, tout était faux, selon le témoignage de son propre père qui avoue ne plus avoir de fils et que celui-ci est l’incarnation de la méchanceté, de la cruauté.

« Il sème la haine, divise les uns les autres. La justice l’arrêtera quand il aura tué, c’est affreux ! Quelle image a t-il donné à ses enfants ! Comment faire pour les victimes pour arriver à vivre avec ça. Oui, c’est affreux ! « 

Affreux que la justice laisse Philippe Palat se prélasser dans son impunité, affreux pour les victimes de devoir vivre avec une telle souffrance, affreux tous ces gens sordides qui l’hébergent et lui donnent de l’argent en sachant ce qu’il a fait subir à des humains, une femme, des enfants.

Affreux, ces prédatrices conscientes qu’il est un violeur et qui en rient comme celle dans sa folie de vouloir faite la Une de la presse par Philippe Palat qu’elle sait être un faux journaliste et vrai escroc !

On est dans le sordide de la société de ceux se présentant comme d’honnêtes notables victimes du système et qui sont d’une indifférence ignoble pour les victimes. Ce qui marquera est le rire de fond des bas fonds de l’ex hôtelière du Calvados. Le dégueulasse de rire d’une femme violée enceinte et de la souffrance.

Philippe Palat obligé de manipuler, de faire pitié, d’être avec n’importe qui pour avoir son bout de gras, son téléphone payé, son alcool, ses manipulations.

Il commençait son confinement chez ce tableau du vif, du froid de cette taulière ratée du Calvados s’alcoolisant avec lui et consciente des victimes, qui, elles, doivent tout dépasser et qui dépassent toutes peines avec dignité.

Vivre par sa force, son amour de la vie, ce n’est pas ce qui est important dans notre société.

Si Philippe Palat affiche des relations dont des avocats, des politiques, des « élites » c’est parce que qu’il donne une apparence qu’ils attendent et ils n’auront aucun regard sincère, aucune considération pour les victimes, pour ceux le sachant.

Ils trouveront beaucoup plus confortable de rester à être au faux, au mensonge, être avec celui qui a choisi une vie de prédateur. Philippe Palat a voulu avoir une vie sans aucunes contraintes, faisant ce qu’il voulait comme il voulait avec ce sentiment de puissance de manipuler.

Il est d’une atroce lâcheté, peureux et d’un coup il était tout seul, jeune adulte, dans sa chambre chez ses parents à devenir le grand manipulateur qui falsifiait des documents depuis son bureau d’écolier.

Philippe Palat, le faux journaliste, qui collectionne les badges des salons dans lesquels il s’introduisait comme des trophées de ses manipulations victorieuses.

Philippe Palat le VIP des salons

Et, ça marchait en définitif ! Inutile d’être sincère, honnête, courageux, de vouloir construire réellement quelque chose, de vivre quelque chose de vrai, il suffit d’être l’incarnation du mensonge, de la manipulation, jouer des apparences, user de violences. Ainsi, il s’introduisait facilement.

Aujourd’hui, il peut avoir maltraité une femme, des enfants, avoir martyrisé des vies , cela n’a pas vraiment d’importance en France, où pourtant il est la preuve d’une grande solidarité envers les soignants par les dons qui on été fait durant la pandémie.

Mais, il faut croire qu’au 21 ème siècle, en France, violer une femme enceinte et détruire des vies ça reste légitime pour un homme.

Il a le droit d’être un criminel quand c’est envers ceux qu’il a acheté par le mariage.

Alors, ce n’est pas la fabrication de faux diplômes qui va choquer !

Après, nous aurons les discours du ministre de l’Éducation sur la valeur du bac.

Nous sommes dans une société du faux, de ce qui est inventé et qui nous pronons en certitudes. Des masques que l’on pose et qui doivent correspondre à ce qui est attendu de la personne en outil de production.

Laquelle production va au final affaiblir la biodiversité donc l’humanité.

Un système prédateur qui ne s’arrête jamais.

Après tout, Philippe Palat a approché des politiques qui auraient refusé d’adresser la parole à de simples citoyens, de discuter avec eux, d’être à déjeuner avec eux. Par contre, sans problème, Philippe Palat pouvait les manipuler.

Pour certains d’entre eux ne sont-ils pas également avec ce mental de manipulateurs ?

Qu’elle est la réalité des réseaux de Philippe Palat, de ce qu’il tient de ce passé de faux journaliste, vraie barbouze, errant dans les milieux politiques ?

Philippe Palat a compris qu’il suffisait d’être un de ses prédateurs, de ne ressentir aucune émotion, de ne penser qu’à son intérêt en jurant le contraire et qu’il deviendrait président de la République !

Pari raté, il n’est que président de son morbide et des horreurs qui acceptent, qui le fréquentent en riant des victimes et s’amusant de sa perversité.

En attendant, il a enfermé, volé et martyrisé une vie.

C’est assez amusant au final la France pleine de discours et en réalité d’une hypocrisie à toute épreuve.

La Convention d’Istanbul, les engagements pris par l’Onu pour qu’en 2030 soit zéro violence faites aux femmes ne sont pas prêts d’être tenus par la France.

Pendant ce temps les ex-collaborateurs de Laetitia Avia ont réussi à trouver une avocate qui portera plainte en leur nom pour « harcèlement moral » en quelques jours pendant que des victimes d’un prédateur criminel s’entendent dire par le 3919 qu’il faut mieux faire le deuil de toute justice, de toute reconnaissance.

Philippe Palat a une chance extraordinaire de pouvoir en toute impunité détruire des vies. Une permission à recommencer, une légitimité à violer.

Lui, ça le fait rire de voir des gens souffrir comme lorsqu’il prenait plaisir à faire souffrir.

Comme il ne ressent aucune émotion, il se sent puissant, au dessus des autres qu’il peut faire souffrir comme il l’entend sans rien ressentir.

La vie n’a aucune valeur pour lui.

La vie n’a pas la même valeur quand elle est celle d’une femme et d’enfants dans le pays des droits de l’homme.

Les prédatrices et prédateurs flattés par le système ont encore de beaux jours devant eux.

Cynique jusqu’au bout de l’ignoble. Il a plongé ses victimes dans la pauvreté qui avec force et courage gardent toute leur dignité pendant qu’indigne Philippe Palat joue les miséreux à coup d’impayés d’hôtels qui s’élèvent à des milliers d’euros car il se prélassait dans des hôtels, dont des trois étoiles, par ses manipulations tout en jouant les insolvables à la rue.

SMS de Philippe Palat qui a pour habitude de voler

Des hôteliers ayant porté plainte disent n’avoir aucune nouvelle de la justice depuis toutes ces années où Philippe Palat exerce ses escroqueries.

Ce qui est , c’est qu’il peut continuer à manipuler tranquillement et escroquer.

Philippe Palat escroquant, volant jusqu’à ses propres enfants et leurs tirelires .

La justice ne sera jamais et d’ailleurs, il aurait eu le bénéfice du doute, ou le délire de croire qu’il est « dépressif », « malade »!

SMS de Philippe Palat qui a menacé son ex compagne de mort et dont avec un couteau

La France est-elle un pays qui accepte qu’un homme puisse martyriser une femme enceinte, un pays qui admet la cruauté comme valeur ?

Philippe Palat hurlait durant des heures sur sa compagne et il l’appelait l’araignée, la pute, la mante religieuse, la perverse, etc et lui envoyait par la suite par mail et divers messages et cela durant des années de sa cruauté et multiples agressions et viols

Philippe Palat violeur, prédateur, escroc, manipulateur qui détruit des vies et qui est assuré de son impunité et d’avoir pu publier ses articles de pigiste dans la presse par sa violence mentale et toute la cruauté de sa prédation.

Un des SMS de Philippe Palat
Il parlent de ses enfants, filles et garçons, qu’ils appelles « les chiards »

Le sommet son titre d’ « enquêteur privilégié  » qu’il aurait eu à France Soir, selon lui et figurant au dos de son livre qu’il signe sous un faux nom, et non un nom de plume, et qu’il prend sans aucun droit à une famille qu’il manipule, agresse. C’est la seule chose qu’il sait réellement faire. Son nom était blacklisté, c’est pour cela qu’il avait besoin d’un autre nom.

Quel droit pour cette famille dont le nom a été détourné et salit par ce prédateur ?

Son livre de manipulateur, sa violence. Il est ce vecteur dans son livre sur Yann Piat. Il faudrait qu’il explique la réalité de son « enquête ».

La réalité de Philippe Palat, un raté des ratés se vengeant de toutes ses frustrations, échecs, haines sur d’innocentes victimes.

La suite du SMS de Philippe Palat est d’ une telle violence et obscénité, qu’elle a été masquée.

Son glauque dans son milieu journalistique, ceux se rappelant de lui, et ceux qu’il continue à appeler.

« Un mec sorti de nulle part qui a débarqué à Paris et qui arrivait avec des dossiers. Il était considéré comme un looser, une loque très souvent alcoolisée, qui demandait de l’argent se disant toujours en difficulté, mais il avait, je ne sais comment des documents, des « scoops » . Toujours étranges. » Un journaliste ayant rencontré Philippe Palat.

« Je n’avais jamais confiance quand il venait au cabinet . J’ai toujours eu un doute qu’il touche à des documents qui sont tenus au secret professionnel. Mais il a toujours manipulé, mis sous l’emprise un de mes collègues. Et, il devenait celui que je voyais par obligation  » Un avocat.

« Il continue à appeler de temps à autre. Toujours la voix alcoolisée et voulant parler d’une histoire glauque avec une affaire d’hôtel en Normandie qui serait le scoop du siècle.  » Un autre journaliste concernant Philippe Palat.

Message qu’il a envoyé à sa proie La suite du message extrêmement violente de Philippe Palat a été masquée
Une plainte a été déposée mais c’était oublié l’indifférence de la justice de ce pays et ce pour des milliers de femmes
Ça ne sera pas dans les polémiques de Médiapart et heureusement
La force de vivre suite à telles violences subies, c’est bien autre chose.
Philippe Palat a fait l’objet d’article dans la presse car il y avait des personnalités à qui il avait nui, ou de l’argent en jeu

Selon la science les victimes de telles violences ont une espérance de vie réduite de 20 ans.

Philippe Palat aura détruit la totalité d’une vie.

Ne pas pouvoir se souvenir de grossesses, du plus précieux d’une vie, sans se heurter à la monstruosité de Philippe Palat martyrisant ces grossesses, sa violence jusqu’à la maternité, c’est aussi cela la réalité de la violence qu’il a infligé à sa victime .

Ce sera posé comme une bouteille à la mer sur cette page.

Il y aura quelque part le nom de ce cruel prédateur.

La justice de ce pays, les avocats, les médias, tout ce triste que Philippe Palat a toujours frequenté. C’est son carnet d’adresse les avocats !

Il se prétend l’un d’eux, leur égal et auprès d’institutions officielles.

Conclusion

Il n’y a aucune justice à attendre, inutile de fonder de faux espoirs. Les victimes de graves violences conjugales sont les oubliées d’autant celles avant que cela soit un sujet politique .

Même si les victimes luttaient bien avant que Marlène Schiappa tente de prendre des mesures pour lutter contre les violences faites aux femmes et aux enfants.

Elle n’est pas responsable de décennies de culture patriarcale tenace en France.

Une culture patriarcale qui viole, blesse, mutile, tue.

© LiberTerra

Articles liés : https://liberterrajournal.com/2020/05/16/la-haine/

https://liberterrajournal.com/2020/03/07/un-predateur-en-vadrouille-et-faux-diplomes/

Faux diplômes de Philippe Palat
Qu’il a eu raison de faire car manipuler est considéré comme être très intelligent
Philippe Palat peut fêter au champagne son éternel impunité

Copyright © LiberTerra 2020 Tous droits réservés