Le D day des chefs d’États

Caen va se faire ville fermée le 6 juin.
Aujourd’hui, déjà le stationnement est interdit dans les périmètres de la préfecture où sont attendus Trump et Macron pour un déjeuner et autour du Mémorial où Édouard Philippe et chefs d’États seront présents.

Macron présent dès aujourd’hui, 5 juin, à Caen pour honorer les fusillés de la Prison de Caen.

Et, la porte de la préfecture, toute neuve, changée en catastrophe hier 4 juin pour l’accueillir demain !
Comme le coup de peinture, goudron, pour faire joli et accueillir ces gens politiques.

La population de Caen qui aujourd’hui doit aller travailler, les épreuves orales du Bac, des personnes âgées contraintes de s’adapter, et peu sont informés de la présence de Macron ce 5 juin à Caen.

Des macarons pour circuler mal distribués et les Mairies en manquant !

La mairie de Thaon en fera des photocopies pour donner à ses habitants.

Caen et routes fermées

Dès 6 heures du matin, le 6 juin, nationales et 14 routes seront fermées.
Les bus de Caen sont déviés.
Pourtant des examens de CAP notamment et épreuves de BAC PRO sont maintenus dans Caen ce jour là.
L’hôpital Saint Martin situé près du Mémorial aura bien du mal à assurer ses services et les patients d’y accéder.
Les écoles, collèges et lycées font comme si de rien n’était et donc une journée « normale »

Le 6 juin du 75ème anniversaire de la Libération aurait dû être un jour différent

Le débarquement, ce sont des soldats, des résistants, et aussi des civils.
Caen, c’est environ 2000 civils morts sous les bombardements .
C’est l’horreur nazie à la prison de Caen où seront fusillés 87 résistants et Liberterra leur a rendu hommage dans une publication.

Caen sous le chaos

Rue Saint Jean, Caen

À 13h30 le quartier Saint Jean sera sous ne pluie de bombes .
156 tonnes de bombes s’abattent sur la ville.
Et, les environs de Caen sont aussi touchés.
Des bombes qui sont encore retrouvées ensevelies et nécessitant l’évacuation des habitants.
Cette anecdote dans Ouest France, où le chalutier « Le Tangaroa » pêche en 2019 dans ses filets, une mine allemande avec une charge explosive de 650 kg.
Ces bombes régulièrement retrouvées en France comme celle pesant 118 kg près de Caen le 25 mars 2019.
Où encore à Paris toujours en 2019, où lors de travaux Porte de la Chapelle, une bombe de la seconde guerre mondiale est mise à jour.

Ce passé qui sera en mémoire du futur qui est notre présent en cet évènement du 75ème anniversaire de la Libération, cette mémoire qui se souvient du prix de ce débarquement, 140 000 morts, alliés, civils et allemands.
Des villes en ruine dans toute la Normandie.
Caen, le Havre, Saint Lô sont dévastées.
Un D-day, 20 000 civils Normands mourant sous les bombes.
Un D-day, et trois mois de bataille en Normandie.

Libération, le courage des civils

Saint Lô surnommée « capitale des ruines »
La ville est détruite à 95 %

La Libération a été le courage des habitants heureux de se savoir libérés et vivant sur les ruines avant la reconstruction.
Ils la décideront et la feront par eux-mêmes refusant une administration américaine et les plans de construction d’un nouveau Caen Américain.
Demain ce D-day sera sans les civils.
Interdits de circuler, Caen ville fermée, le D-day des politiques, ballet de voitures blindées, de médias autorisés à coup de millions pour exister.
Les enfants auraient pu découvrir, apprendre, Caen aurait pu fêter la Libération celle en premier du peuple, des résistants et jeunes militaires de ce 6 juin 1944.

Il n’en sera rien.
Le D-day des chefs d’États, de Trump et de Macron est maintenant dans moins de 24 h.

Nos anciens, civils, résistants et résistantes, vétérans

Gare de Caen bombardée

Nous, on se souviendra de nos anciens.
Leur débrouille pour pouvoir se nourrir, leur chagrin d’avoir perdu un frère, une sœur, leur peur, le bruit catastrophique des bombes, des sirènes, du fracas des pierres qui tombent, de la poussière, de leur visage épuisé, de leur force à espérer, être calme, leur volonté à reconstruire bien loin de la politique.
Dans la vie simple et tout son mystère.
Les blindés, ce sont les chars du débarquement.
Demain des voitures de prestige.

Pas de fête, pas de D-day pour les civils

Les enfants, les jeunes, Caen, ville fermée le 6 juin.
Plages du débarquement inaccessibles aux civils.
Le D-day des politiques va être.

Et, Macron qui n’a pas eu un mot de compassion pour les blessés graves des manifestants des Gilets Jaunes va oser parler de Paix dans un discours que l’on peut attendre pompeux et sans aucune sincérité que le théâtre qu’il joue si bien des émotions humaines.

©Fédora Hélène

Caen




Saint Lô
Caen

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s