CAEN – GRÉVISTES BLOQUÉS POUR SE RENDRE À LA MAISON DU PEUPLE

Des milliers dans les rues, grévistes manifestants, pacifiques et déterminés, « Pas de violence, pas de flics » lance un solgan.

Pas de casques ni matraques à l’horizon et des milliers à défiler depuis trois heures.

Pompiers, personnels soignants, gilets jaunes, chômeurs, retraités, lycéens-nes, mouvements écologistes, syndicats tous convergeant vers la maison du peuple.


Tous arrivés au point de traverser l’Orne, les forces de l’ ordre font barrages.


La route amenant à la maison du peuple mène également vers le périphérique et dépôts pétroliers se situant sous le viaduc. Ordre est donné que cet accès reste fermé. 


Deux  jets de bouteilles, une pierre vole et l’appel à la non violence raisonne avec des slogans contre la police leur rappelant également que la lutte est pour eux et leurs enfants. Mais, les ordres ne l’entendent pas de cette oreille. Un face à face à distance sans que les manifestants avancent ou tentent de forcer le passage, restant sans violence, les grévistes reçoivent sans sommations des grenades de gaz lacrymogènes.

Les manifestants se dispersent sous les gaz brûlant les yeux, les visages et se rejoignent pour se rendre tous ensemble à la maison du peuple. 
La route prise, un second barrage de CRS et BAC s’interpose à la progression des manifestants vers la maison du peuple appelant à une assemblée générale. 
Les négociations ont lieu entre grévistes et forces de l’ordre. Les manifestants assurant bien se rendre à la maison du peuple et non en direction du périphérique ni du viaduc.

Les forces de l’ordre lèvent alors le barrage et quelques manifestants peuvent passer.

Mais il semble que le barrage se soit juste déplacé et bloque plus bas vers le pont des Rives de l’Orne, les autres manifestants voulant rejoindre la maison du peuple.


De ce fait, beaucoup de manifestants restent à l’arrière et se retrouvent bloqués. 
Les messages sont envoyés à ceux arrivés à bon port : « ça gaze, ça gaze, ils nous bloquent ! » 
« Leur intérêt est que l’assemblée générale ne puisse se faire »
« Ils ne veulent pas qu’on se retrouve tous à la maison du peuple ! » 
« C’est en train de gazer là bas ! » lancent des grévistes. 


Une centaine de grévistes attendent à la maison du peuple, les milliers de manifestants présents depuis  ce matin dans Caen. 
Au tour d’un café, chacun se réchauffe et tous attendent aussi déterminés et calmes.

La situation reste bloquée entre manifestants voulant rejoindre la maison du peuple et les forces de l’ordre.

L’assemblée générale devant avoir lieu à 14 heures commence donc vers 15 h avec les grévistes présents.

© LiberTerra

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s