Australie – la pluie bienfaitrice et le feu gronde

À Sydney en Nouvelle Galles du Sud , les pluies sont arrivées


Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, on peut voir les australiens danser sous la pluie, s’en donner à coeur joie pour que chacun partage avec eux le bonheur précieux de l’eau vivante.
Une vidéo datant du mois de novembre 2019 qui reprend la joie que les australiens peuvent ressentir aujourd’hui.
Après 3 ans de sècheresse intense, des températures à + 45°c, des sources étant à court d’eau ou à un 1 % de leur capacité, les fortes pluies d’hier jusqu’à la matinée et les averses éparses qui devraient se poursuivrent jusqu’à dimanche, sont les bienvenues.
Des pluies bienfaitrices qui de manière localisée représentent 10 mm/h à 25 mm/h par endroit ont aussi permis une baisse des températures qui sont actuellement comprises entre 22°C et 25°C en Nouvelle Galles du Sud.
Mais il faudrait des jours de pluie pour combler le grave manque d’eau et raviver les cultures.
Des agriculteurs ont préféré face à cette sécheresse sans précédant arracher leur culture et certains ont décidé de ne pas replanter cette année.

Les incendies restent dominants

Plus d’une dizaine de feux demeurent immaîtrisables et la situation pourrait s’aggraver si les craintes des autorités australiennes s’avèrent justes concernant la rencontre possible entre deux feux.
Deux feux sévissant dans les États de la Nouvelle-Galles du Sud et de Victoria.
Si cela arrivait, il serait alors un gigantesque incendie incontrôlable.

Réchauffement climatique

Une forêt inestimable détruite

Le réchauffement climatique a multiplié la formation d’incendies géants. Il était auparavant un de ces incendies tous les 20 à 30 ans, il est aujourd’hui de 6 incendies géants sur ces dernières décennies.
Un incendie géant qui a ravagé une forêt située dans la région des Blue Mountains, classée au patrimoine mondial de l’Unesco et datant de l’époque du supercontinent Gondwana.
Toute une biodiversité exceptionnelle issue de l’histoire de notre Terre vient de disparaitre.
C’est une catastrophe sans précédent. Une forêt qui avait réussi à résister à l’impact du réchauffement climatique qui cette fois-ci a subi la foudre et l’embrassement de son monde.
Elle vient de succomber au 21 ème siècle en cette fin 2019 et début 2020.

Des incendies géants

Des incendies d’autant plus puissants que le sol souffre d’un déficit de précipitation jamais atteint et de la violence des incendies qui génèrent leurs propres éclairs .
Un phénomène que l’on ne maîtrise pas et qui s’amplifiera dans les années à venir si le réchauffement climatique continue à progresser.
Puis, les fortes chaleurs favorisent les incendies géants et le point culminant de cette sécheresse fut enregistré en décembre 2019 avec des températures en moyenne de 40°C. Il fut le mois le plus chaud et sec jamais observé et remportait le record des températures en affichant 49,9°C le 19 décembre.
Une chaleur intenable pour les pompiers et les habitants qui affrontent des fumées étouffantes et brûlantes. Des fumées chargées de particules qui peuvent être particulièrement toxiques et avoir des conséquences importantes pour la santé en provoquant des maladies respiratoires.
Nous savons également que les températures au coeur d’un incendie géant peuvent atteindre 1 200°C ce qui ne laisse pas de chance à la vie après son passage.
La dernière grande sécheresse en Australie remonte à 1902. Actuellement, la sécheresse est persistance au delà d’une année et s’inscrit durablement dans le temps. Les conséquences sont d’autant plus irrémédiables par les incendies géants qu’elles provoquent.
C’est peut être le plus dur à concevoir, cette souffrance de la Terre qui est l’encre qui écrira notre histoire et que l’homme ne peut pas réparer, ne peut pas fuir mais qu’il vit et va transmettre à ses enfants et aux générations futures.
Une telle responsabilité qui s’inscrit dans l’avenir est une conscience que l’homme doit appréhender pour la première fois de son humanité.

Et, demain ?

Le réchauffement climatique avec une augmentation des températures qui pourrait atteindre +2,5 si nous ne faisons rien , provoquera des incendies immenses qui pourront s’étendre sur plusieurs mois en commençant toujours plus tôt leur saison.
Actuellement, l’incendie géant a débuté en octobre 2019 et se poursuit en janvier 2020. Une durée impressionnante qui n’a pas encore écrit le mot fin.
Avec le réchauffement climatique ces épisodes de graves incendies deviendront habituels et rendront la vie sur Terre extrêmement difficile.
La passivité du Premier ministre australien, Scott Morrison, est pointée du doigt par les écologistes et les personnes prenant conscience des conséquences réelles du réchauffement climatique.
Scoot Morrison, libéral, ne rencontre pas beaucoup d’opposition sur la scène politique internationale face à sa position valorisant l’industrie du charbon et étant très critique envers les écologistes . Il se revendique clairement pro-charbon .
De même le Vice-Premier ministre, Michael McCormack déclarait, propros repris par les médias, « Au moment où les gens essaient de sauver leur maison, on n’a pas besoin des délires de certains écolos illuminés au grand coeur qui vivent dans les grandes villes.
Contrairement à cet avis, le commissaire Shane Fitzsimmons gérant la coordination des secours a exprimé que sur le terrain « Nous sommes conscients du fait que la science estime que la saison des incendies commence plus tôt et dure plus longtemps. »
Des climatologues australiens dont le Bureau of Meteorology (BOM) agence gouvernementale fondée en 1906, ont reconnu l’impact de la pollution provoquée par l’activité humaine et accélérant le réchauffement climatique.

L’ universalité


Agir pour protéger la Terre, tout son vivant donc notre humanité, c’est être à l’universalité, à cet essentiel et de le reconnaître.
Reconnaître que la Terre est une, unique comme notre humanité l’est.
Lutter contre la pauvreté est ce combat pour la Terre puisqu’il est de lutter contre la division, le complexe de supériorité, la folie de l’homme à se penser au delà de tout.
L’universalité essentielle puisqu’il faut que chacun de nous agissent. Il est de comprendre que chacun est important , que toute vie est importante et qu’il n’y a pas de loi du plus fort. Il y a uniquement l’universalité qui a rendu la vie possible et que c’est elle qui tient entre ses mains notre existence.
Si cette équation parfaite de la vie est en déséquilibre et doit se reconstituer en équilibre pour lutter contre ce qui tente de la tuer, notre humanité qui est la cause de ce déséquilibre sera à subir ce profond bouleversement qu’elle impose actuellement aux animaux, au monde végétal, à toute une biodiversité qui est détruite.
Et, contrairement à ce qui est cru, elle ne se reconstruit pas.
La disparition d’une espèce végétale ou animal ne renaît pas.
La destruction a une identité d’absolu.
L’orgueil, l’ignorance de penser que ce n’est pas grâve et que tout va renaître comme si de rien n’était est préjudiciable à la vie, à la lutte pour la vie.

La folie des incendiaires, un homme en cancer de la Terre

Des feux ont été déclenchés par la main de l’homme soit intentionnellement soit par accident tant la sècheresse rend la moindre étincelle dangereuse.
Actuellement 24 personnes ont été arrêtées par les autorités australiennnes depuis novembre 2019 car elles sont soupçonnées d’être responsables de foyer d’incendie.
Si les charges retenues à leur encontre s’avèrent prouvées par les investigations, les personnes arrêtées risquent jusqu’à 20 ans de prison.
183 personnes pourraient répondre aux autorités australiennes qui devront établir s’il y avait une intention de nuire et de provoquer un incendie ou si cela n’était pas intentionnel.

©LiberTerra
©Fédora Hélène
Copyright©LiberTerra 2020, Tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s