Compromis politique – âge pivot – l’erreur

 

38 ème jour de grève, les vrais combattants-es, cheminots grévistes
38 ème jour de grève pour les cheminots, impressionnants de détermination.
Fatigués mais la volonté ne faiblit pas pour ceux qui veulent y croire pour un croire en l’avenir.

Un avenir qui ne s’arrête pas aux compromis. Pour ce faire, une revendication, le retrait de la réforme des retraites.

Retrait momentané de l’âge pivot 


Édouard Philippe annonçait retirer l’âge pivot à 64 ans uniquement dans un cadre précis de négociations qui ne fait que le suspendre jusqu’en 2027.C’est à dire rien ou presque rien. Bref il s’agit bien d’un compromis en ombre chinoise qui disparaîtra dès l’influence du pouvoir revenu.
Du côté de ceux acceptant cette annonce comme une bonne nouvelle, ce serait peut être la résolution de « après moi le déluge » car passé ce 2027, les salariés et jeunes à venir dans le monde du travail devront assumer une retraite qui sera de plus en plus lointaine aussi bien par l’âge pour l’acquérir, que par son instabilité financière.
Voilà les assurances, banques, jeux boursiers qui ont déjà entonné les profits du futur.Mais comme la Terre brûle ce n’est pas forcément une bonne idée de penser encore et encore gains financiers.
Tout se rejoint et raisonner à la mode « En Marche », c’est surtout faire un terrible bond en arrière que nous ne pouvons pas nous permettre.


Un siècle passé tenace 


Les grandes années profits qui chantaient aux oreilles des politiques d’alors comme Alain Juppé en 1995,   ne doivent plus déborder sur notre 21 ème siècle.
Pas facile à accepter pour Emmanuel Macron qui doit regretter d’être né trop tard, mais aujourd’hui, le temps n’est plus de gagner de l’argent à tous prix pour être un État fort.
Un État fort est déjà celui qui n’est pas dans la dissonance permanente et grave.
Emmanuel Macron assure être un grand défenseur de la planète et que la France « ne signera pas d’accords avec les puissances qui ne respectent pas l’ Accord de Paris sur le climat. » À quoi un internaute a répondu une phrase simple et juste  « On ne peut donc plus signer d’accords avec nous-mêmes. »
Le gouvernement est très habile avec les éléments de langage mais ils ne suffiront pas à faire revivre ce qui a été détruit.
Et, puisque les cheminots grévistes sont le fer de lance de l’opposition au gouvernement, il suffit à ce propos de se souvenir que le réseau ferré de notre pays était le premier d’Europe.

Il serait d’engager des millions pour que les gares fermées, les rails, les trains soient de nouveau mis en service.
Nous savions pourtant la richesse de ces voies, nous savions également que la liberté de se déplacer fait partie des droits fondamentaux et nous savions que le climat avait besoin de toute l’attention des politiques pour le protéger et non de toute leur attention pour s’en détourner. 
Aujourd’hui, nous vivons une accélération de nos moyens de déplacements.Un temps accéléré dans lequel se trouve Emmanuel Macron, les lobbies, les médias, et également le fruit de leur démesure, de leurs mots puissants pour tendre à cette économie fabuleuse qu’est le capitalisme, et qui porte le fruit de l’échec de nos sociétés à protéger le juste, uniquement le juste.
Une augmentation de la pauvreté est depuis des années et elle n’est pas une fatalité.


Ce trop tard en entêtement 


Emmanuel Macron le dit « je suis né trop tard dans un vieux pays. » Donc nous sommes d’accord. Il aurait été à toute son ambition sous Giscard et plus loin auprès d’Alain Juppé.


Mais ces derniers ont-ils su voir ?
Si c’était le cas, Emmanuel Macron ne serait à inverser cette phrase en nous disant qu’il fait tout pour rattraper le temps et effacer les inégalités.Mais alors, pourquoi était-il si à l’écoute d’Alain Juppé ?
Le climat a été oublié en 1995 même si les phrases politiques  « Notre maison brûle »  était prononcée par Chirac en 2002.Un constat qui avait déjà un goût de trop tard. Un trop tard car les politiques n’ont voulu se céder. Céder aurait été pour eux de quitter leur monde de pouvoir, leur caste, leur richesse également. Alors, ce trop tard a pris de plus en plus de force et il vient au langage. 
Un langage qui se donne à la raison de tout devoir accélérer pour transformer comme le fait le gouvernement sur tous les fronts, ne sachant au final quelle course il veut  gagner. 


Ce 20 ème siècle envahissant 
Une conscience donc depuis des décennies et pourtant l’accélération s’est faite et elle est irrémédiable.
Sauf si l’équilibre est retrouvé. Alors, il n’est plus de dire que nous sommes nés trop tard dans un vieux pays, mais que la chance est là pour  transformer réellement notre pays en une bien autre démocratie.
On le dit, mais puisqu’il est juste, répétons le et LiberTerra a évoqué dans maintes articles son nom, le Conseil National de la résistance. Il revient à notre pensée non par hasard mais parce qu’il est en train d’être pris au piège de ce temps que nous avons accéléré.


Intelligence artificielle dis-moi qui domine ? 


Et, le gouvernement omet un acteur, le numérique. Des ministres ne peuvent être sur  tous les fronts ni même le Président lui-même, ni même leur armée de technocrates pourtant particulièrement zélés.
Alors, il est un système de la mathématique qui reprend le cerveau humain sans ce qui est devenu sa faiblesse, son humanité.
Il mérite cet énoncé d’y réfléchir car nous y retrouvons ce temps qui s’accélère et qui perd aussi bien ce nous, nous tous ensemble que la Terre elle-même . 
Puis , on s’aperçoit encore une fois combien tout se rejoint. 
Combattre la pauvreté, la violence, le crime envers ceux plus vulnérables, maintenir la paix, se promettre à défendre la nature, ce tout  à travers le monde qui fait rage, au cœur du bouleversement et les paroles se prononcent pendant que tout ce qui met en danger s’accélère.

 Hors humanité 
L’intelligence artificielle reproduit notre cerveau sans être à sa contrainte biologique. 
Et tout ce qui pourrait être à la paix a été conçu par une politique non issue de la paix qui est en Occident depuis la 2ème guerre mondiale, même si elle n’a cessé d’avoir l’ombrage de la guerre au delà de ses frontières, mais par une politique issue d’une conception antique de marchands et de guerriers. 
On pourrait alors dire qu’Emmanuel Macron est vraiment né trop tard, tant il aurait pu sans avoir les problématiques actuelles, être à un destin qu’il souhaite au fond de lui-même comme marquant l’histoire. 
Aujourd’hui, pour la première fois depuis la naissance de notre humanité, nous sommes confronté à elle-même avec une  puissance jamais égalée . 
Les destins fabuleux n’ont alors plus de sens et donc la puissance des gouvernements à pouvoir continuer à imposer  un mental de marchands et guerriers, tant il est un autre destin premier celui de notre humanité face à sa source, notre Terre. 

2020, prendre conscience 

Il est un grand nombre de citoyens-es conscients et il est à souhaiter que comme les cheminots grévistes allant vers leur 38 ème jour de grève, ils ne cèdent pas aux temples financiers, aux lobbies et langages politiques .

Il est à souhaiter que cette fois-ci  les compromis ne soient pas car il est trop tard pour créer une nouvelle pollution en pensant fuir la première. 
Toute notion de bouleversement à une notion de sacrifice et celui à faire est, peut-on le penser, de ne pas sacrifier dans le but d’engranger des milliards. 
La réforme des retraites n’a pas de sens et aucun jeune dans 40 ans ne la vivra. 
Alors, on pourrait se dire que ce n’est pas grave et qu’il suffira de l’annuler, mais encore une fois, dans ce temps accéléré ce qui est brisé à une notion d’absolu. 
Il ne serait pas de dire qu’Emmanuel Macron n’est pas envie de vivre sereinement sur une Terre sereine comme nous le souhaitons tous. Il est certainement de penser que la contrainte par la pensée de la force financière et guerrière pour maintenir la paix et l’équilibre social en garantissant un minimum sur une courte durée, ne sera en rien la voie qui s’ouvre vers la paix. 


© Fédora Hélène 

Copyright© LiberTerra 2020, Tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s