Aujourd’hui – Liberté et justice pour toutes les victimes de violences commises par des prédateurs

Ne plus jamais tolérer la haine et cruauté des prédateurs qui n’assument jamais leurs actes et qui n’ont pas l’obligation de réparer le mal qu’ils font.

Ce n’est pas aux victimes de porter la souffrance, les traumatismes à vie mais à la justice d’apporter la paix, la possibilité aux victimes de se reconstruire, de vivre, de réaliser avec sérénité leur vie.

Des femmes enceintes à la rue, des femmes avec un nouveau né à la rue, des femmes victimes de violences conjugales, des mères isolées, leur sourire chaque jour tant toutes ces femmes aiment la vie, espérent et veulent offrir le bonheur à leurs enfants.

La fête des mères à un goût de tristesse en France et on doit faire en sorte que la France respecte les droits humains fondamentaux, les engagements de l’Onu qui sont d’anéantir les violences faites aux femmes et aux enfants, d’anéantir la pauvreté.

La liste de la Honte crée par l’Onu pour y inscrite le nom d’hommes ayant commis des violences sexuelles utilisées en arme.

Une liste de la Honte pour y inscrire le nom des hommes ayant commis des violences conjugales brisant la vie d’une femme, d’enfants.

Lutter, ne jamais céder, défendre la vie, la dignité du corps humain, lui redonner sa liberté, sa santé en le libérant de la mémoire traumatique, en exigeant que les prédateurs soient face a leurs actes, responsables et coupables.

© LiberTerra

Copyright © LiberTerra 2020 Tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s