Europe et Paix – Une dualité entre l’obscurité et la lumière

@liberterradaily

La Russie a déclenché une guerre brutale, absurde dont la portée est civilisationnelle


Un conseil européen se tenant le 20 et 21 octobre dans le contexte de la guerre en Ukraine qui est au cœur de la survie même de l’Union européenne, dont les peuples traversent cette épreuve marquant la pauvreté comme première pierre de la guerre froide qui s’installe entre la Russie et l’Union européenne, sans oublier les États-Unis, dans la crainte d’une escalade dans la violence du conflit armé entre la Russie et l’Ukraine.

Une guerre civilisationnelle qui déstabilise le monde et révèle à la suite de la pandémie de Covid-19, la grave instabilité qui était déjà par cet ensemble de crises majeures – climatique- humanitaires- alimentaires- crise de l’eau- conflits armés – qui font partie d’un ensemble : le bouleversement planétaire qui imprime un mouvement accéléré et augmenté, un mouvement destructeur, inhumain. Inhumain, comme l’est la brutalité de la guerre, la violence des hommes attaquant des enfants et des femmes qui au sein des conflits et crises subissent la cruauté des systèmes amenant les guerres, la pauvreté, les injustices de manière augmenté et accéléré de la même façon.

C’est une guerre civilisationnelle issue de la dualité, l’ humain contre lui-même, enfermé dans une civilisation guerrière et marchande. Son effondrement est inévitable et la Russie a déclenché ce mouvement de guerre mondiale et révélant des guerres à travers le monde, enchaînées les unes aux autres, des murs dressés contre la paix s’imposant à travers le monde et brisant des vies innocentes.

Dimanche 23 octobre, la Russie a poursuivi les frappes contre l’Ukraine, touchant les régions de Kyiv, Lviv, Soumy, Ternopil et Khmelnytsky, où ont été déclarés plus de 30 incendies, des infrastructures visées par les attaques des forces armées russes. La Russie se félicitant d’avoir détruit un dépôt de carburant de l’aviation ukrainienne lors des frappes de dimanche. Des frappes visant également a privé l’Ukraine d’électricité.

Ukraine Now


Selon Ukraine Now, le 27 octobre ce sont près de 500 000 consommateurs de la région de Kyiv qui ont été déconnectés, et dans la soirée 159 00 foyers se sont retrouvés sans électricité.

D’autre part, l’Ukraine a effectué dans la journée du 27 octobre un test d’importation d’électricité depuis l’Europe pour pallier la détérioration d’infrastructures causées par les frappes russes.

Une guerre de l’énergie, laquelle est essentielle pour les civils d’autant dans des situations douloureuses de conflits armés, et pour les infrastructures de défense.

Une attaque à la roquette lors de ce dimanche sombre, qui a fait 105 blessés et 19 personnes ont été tuées, selon Ukraine Now.

Une escalade de la violence de la Fédération de Russie se fait pressentir, après la Réunion du Conseil de l’Union européenne, où la question de la guerre en Russie était au centre des discussions et Emmanuel Macron évoquant « une paix possible », quand les Ukrainiens le « décideront », ajoutant « travailler en-dessous patiemment est essentiel, parler au peuple russe et aux consciences est essentiel », et expliquant « être au côté du peuple Russe pour l’aider à résister, d’un point de vue économique, humanitaire, militaire, sans pour autant être partie prenante de cette guerre pour ne pas la mondialiser ».

La complexité de soutenir l’Ukraine, et aujourd’hui, la résistance Russe, est de ne pas se positionner de front contre Vladimir Poutine. Lequel tient à contrer l’union européenne ayant prononcé de lourdes sanctions contre la fédération de Russie et tenant à ne pas laisser la paix entre les mains du dirigeant de la Fédération de la Russie, qui userait de la loi du plus fort pour faire face à l’Ukraine et à ses soutiens, pour faire plier la paix à son avantage et sous ses conditions.

Ukraine Now


« Ne laissons pas la paix être capturée par le pouvoir russe », a déclaré Emmanuel Macron, car qui ne sait pas que Vladimir Poutine veut diriger la paix dans l’exercice d’un extrême rapport de force qu’il a érigé, notamment par la menace nucléaire, comme par la menace d’un conflit mondial, quand se forme la guerre froide et que la Finlande qui a bien compris le danger qui se prépare, veut dresser un mur à sa frontière entre la Finlande et la Russie.

Nous revenons aux temps des murs qui avaient été abattus par la volonté de la liberté. On se souvient du mur de Berlin, mais aussi ceux de l’histoire bâtis pour la guerre. Des murs, des ruines et le sang versé, les fortifications de Vauban en France, la Grande muraille de Chine IIIème siècle avant JC, les murs entre l’Allemagne et la France à partir de 1930, et la ligne Maginot cédant sous le poids de l’armée allemande. Ces murs finissant avec la fin de la guerre et la paix retrouvant l’espace libéré des barbelés.

Mais, à travers le monde de nouveaux murs se dressent, ils sont politiques, économiques et cette fois c’est la paix qui les a bâtis. Ce sera le rideau de fer érigé en 1946, séparant les pays de l’Est d’une Europe en crise après les blessures causées par la seconde guerre mondiale.

Ces murs symbolisent l’affrontement, le refus d’accueillir la paix, d’accueillir de ce fait l’autre. Ce sont les murs s’imposant pour réponse de ce qui est appelé les « crises migratoires ». Ces haies de béton sont à travers le monde, des États-Unis au Mexique, les murs et barbelés marquant l’hiver des migrants en Hongrie, en passant par la Roumanie. Ce seront également les murs entre Israël et les territoires palestiniens.

Ces murs maintenant notre monde en guerre, le coupant en deux blocs, dans une dualité filant le fil de notre histoire. Les murs sont aussi ceux invisibles, fondés par les inégalités, les injustices, la pauvreté , par les frontières séparant notre humanité, reprenant le mental de l’enfermement , de la dualité, de la possession, oubliant que nous sommes un ensemble de vie entre la terre et notre humanité qui a franchi toutes les impossibilités par la compréhension que tous les territoires sont accessibles à l’homme, que les frontières ne signifient que ce qui ne peut être franchi, comme l’océan séparant les hommes d’une terre à l’autre.

Par son ingéniosité, l’homme a construit des moyens pour appartenir à cet ensemble que sont tous les territoires qui ne s’opposent pas entre eux, qui n’excluent pas l’humain, mais l’accueil par ses possibilités d’adaptation lui disant : la Terre est tienne.

L’homme est partout chez lui sur Terre, et il a conscience par l’océan que l’immensité de la vie pouvait créer des mondes en un monde en parfaite harmonie entre eux et non en guerre. C’est cette Terre en paix qui nous a offert son refuge. La paix, ce sont les possibilités de vivre. Le chemin nous a été montré : traverser les territoires pour appartenir à cet ensemble cohérent de vie n’excluant personne.

Mais les empires ont été créés et chacun a revendiqué un territoire, puis les richesses d’un autre territoire en division constante. La guerre avait alors commencé.

La guerre est la division de notre humanité générant un mouvement destructeur, inhumain puisque l’humanité ne peut se comprendre et vivre que par sa fraternité, être ensemble dans cette vision de l’unité entre la Terre et l’univers et notre humanité. La réalité de la Terre échappe à la dualité, elle ne la conçoit pas. La concevoir c’est provoquer un grave déséquilibre qui au fur et à mesure des progrès, a pris des allures d’extrêmes violences.

La menace de guerre nucléaire, ce chantage élaboré par Vladimir Poutine en rapport de force dangereux. Un rapport de force puisant son énergie dans les manipulations, systèmes d’inversion dont use Vladimir Poutine. Un système qu’il reprend pour accuser l’Ukraine de préparer des armes sales. Argument dont Poutine pourrait se servir pour augmenter la violence de la guerre, l’utilisation d’armes plus lourdes, de bombardements successifs.

Vladimir Poutine tient toujours son rôle de celui qui est attaqué et se défend. Les ministères des Affaires étrangères ont immédiatement répondu par une Déclaration conjointe des ministres des Affaires étrangères de la France, du Royaume-Uni et des États-Unis, le 24 octobre 2022.

Après un entretien avec le ministre de la Défense russe, Sergueï Choïgou, à sa demande, les trois pays ont exprimé qu’ils rejetaient les allégations sans fondement formulées par la Russie. « Personne ne serait dupe d’une tentative d’utiliser cette allégation comme prétexte à une escalade», a signifié la Déclaration conjointe. Celle-ci affirmant de nouveau le soutien déterminé de l’ Union européenne et des États-Unis envers l’Ukraine par une aide économique, sécuritaire et humanitaire face à la guerre brutale menée par le président Poutine.

La guerre est lancinante, et l’espoir en résilience donne la force de combattre contre l’obscurité. « Nous traversons cette obscurité avec dignité. L’essentiel est de garder la lumière dans votre cœur » a exprimé le président Zelensky ce 27 octobre.

La lumière par le verbe aimer pour guider les actes pour défendre la liberté, pour aller vers la paix, pour être la voix de l’avenir. Depuis le 24 février le peuple ukrainien résiste pour défendre sa terre, pour défendre un futur libre. Un peuple victime de bombardements dans des zones urbaines, des attaques blessant, tuant des femmes, des enfants, des hommes. Un peuple d’Ukraine victime d’actes cruels commis par la Russie. Un rapport de l’ONU a démontré les crimes de guerres et crimes contre l’humanité commis par des Russes en Ukraine.

La lumière contre l’obscurité, le Parlement européen a attribué le 20 octobre 2022, le prix Sakharov au peuple ukrainien pour son courage, sa force de résilience face à la guerre brutale Russe.

@liberterradaily

À travers le monde, la démocratie doit être le drapeau flottant au-dessus des territoires et déclarant que notre civilisation est conçue par la vérité, la justice, la paix, la liberté. C’est cette nouvelle civilisation qui commence ces premiers pas aujourd’hui à travers notre parole, nos actes de fraternité par la lumière du cœur nous guidant.

L’espoir vainqueur du désespoir, vainqueur de la tyrannie, de la brutalité d’ hommes dépourvus d’amour.

L’amour est notre avenir, notre vie.

Fédora Hélène

@liberterradaily

Copyright ©️ LiberTerra 2022 – Tous droits réservés – Tous droits de production et de diffusion réservés.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s