LiberTerra : Po aime en liberT

Pleure la colombe

Tu es parti
Tu es parti le premier jour
Dans un nuage pour toujours
Tu es parti

Ma main dans la tienne n’existe pas
Elle était l’ombre de ta paume
Se confondant l’une à l’autre
Un être, un amour, cet air qu’on oublie pas

Mon regard se tournant vers notre enfant
Puis te voyant tout doucement
Je compris que mes chagrins
S’envolaient ce matin
Je vis le soir sans peur
La porte ouverte au bonheur
Nuls cauchemars ne viendraient
Près de moi, tu dormais

Je n’avais pas vu dans la lumière
Les yeux éblouis
Ton visage façonné par la pierre
Mon corps endormi
Se berçait au refrain de tes « je t’aime »

J’apprenais à mon coeur ce poème
Je chantais ma liberté
Je vivais de t’aimer
Ma vie se donnait à ce requiem

Sonnait le dernière messe
Celle qui danse en valse des tourments
Celle qui enivre tes pas charmants
Où meurent tes promesses
Sur les sols de cendres
Où se consume mon innocence
Celle que tu as vouée aux bûchers
Celle qui meurt, chante la messe
Je mévanouis sous les coups
Je laisse la rime aux cendres
Je cours parmi les loups
Violée se consumme mon innocence
Celle que tu m’as volée

Viens à moi mon enfance
Viens me sauver
Rends-moi mon innocence
Avant qu’elle se couvre de mon sang
Viens m’emporter
Avant que sa haine m’embrassant
Que me saisissent les anges
Je veux m’enfoncer dans le mur
Fuir, devenir une mésange
M’envoler au paradis
Quitter le linceul de ce lit
Qui enveloppe ma vie
Laisse-moi, Ô Dieu, n’être que l’ombre de ce mur

Cet homme, on l’appelait mari
Cet homme, on l’appelait frère
Cet homme, on l’appelait Pierre
Cet homme , on l’appelait barbarie

Ô mon ange, je reviens de l’enfer
J’ai vu la Terre brûler
Elle pleure, ses enfants l’ont abandonnée
Je lance une bouteille à la mer
Dans l’océan de ma Terre mère
Je lance mon espérance
Dans un ciel d’alliance
Mon corps uni à elle est en souffrance

Ici-bas pleurent les enfants
Victimes des hommes de guerre
Ici-bas pleurent les femmes
Victimes des hommes de guerre

Je me lève ce matin
Fais une prière à l’aube blanche
Je rêve d’une colombe
Je me lève ce matin
Fais une prière à l’auble blanche
Je rêve d’une colombe

©Fédora Hélène

2 réflexions sur “LiberTerra : Po aime en liberT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s