Un mot dans la nuit : emma becker, fous la paix à la vie !

Des femmes remarquables dans un environnement très dangereux, hostile, mettant leur vie en danger pour dénoncer les violences faites aux femmes, aux enfants, je pense aux combats des femmes en Inde.

Et, en France alors que l’on a enfin la possibilité d’exprimer le dramatique de la culture des maltraitances, de la culture du viol, de la réalité de femmes à terre, détruites, de la prostitution qui prend la vie, ce mot vie qui n’a plus de sens dans une certaine société française se complaisant dans le sordide car c’est de salon et feutré, de beaux mots comme les manipulateurs savent en user.

On parle, on étale, on récompense, on flatte, on gagne de l’argent à rendre médiatique emma becker avec sa prostitution heureuse, son  » foutez la paix aux putes ».

Et, toi, fous la paix à la vie, à la liberté, aux femmes et aux hommes qui luttent pour la bientraitance, pour le sens de la vie, pour que des prédateurs ne soient plus, si flattés, si à rire, si à être dans les pages du médiocre qui fait beau.

Ça suffit, cette France des violences, des hypocrisies !

Au moment, où on combat les maltraitances gravissimes, des féminicides, on a besoin de toutes les forces que nous laissent l’espérance, la vie pour tout simplement ne pas la perdre, ne plus voir un enfant en détresse pleurer, pour ne plus savoir en pleine nuit, une femme avec ses enfants fuyant la violence d’un conjoint avec rien sur elle !

Ces femmes plongées dans la souffrance de la pauvreté qui hissent beau la vie, ce voilier bravant les tempêtes pour accoster sur des rivages de paradis pour que les enfants vivent la liberté.

La vie est aux combats qui durant des années ont été au silence, qui s’en échappent le temps d’une seconde, pour peut être y revenir car la cruauté sera plus puissante.

Puis, être bourgeoise ne signifie pas d’y être née.
Un être humain ne choisit pas sa naissance. On peut être fille de bourgeois et avoir de la dignité , du cœur, une envie de bonheur pour tous, d’une société où le corps ne se vend pas.

Puis, on peut être d’un milieu modeste et devenir bourgeois par arrogance, violence, stupidité car ça signifie une réussite même si elle n’est que d’apparence et d’argent.

C’est le principe de la bourgeoisie , elle n’est pas de droit divin, on peut le devenir !

Bref, reprendre ses forces et chasser de sa mémoire cette certaine france de salon, le sombre, l’inutile, le dégueulasse et regarder son but, un enfant qui sourit loin de tout ça, de tout ces médias, ces mots de la prostitution heureuse qui fracassent, en lisant un prédateur est aux anges.
Comme quoi même le diable retourne sa veste !

©LiberTerra

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s