La Startup E-emmanuel M-acron en super show à Versailles


« Choose France », le titre commence déjà mal ! 


Au moins au Japon, grand pays capitaliste, il ne parle que japonais. Ils se mettent en position de force et c’est à ceux qui veulent les séduire de s’adapter et non l’inverse. Les japonais ne parle même pas l’anglais ! 
Mais, en France, visiblement tout se vend ! Et, la population se doit de se presser à la compétitivité, l’attractivité, le grand mot d’ordre versaillais  ! 
Mettez vos plus beaux atours de mouton, pourrait dire Macron, pour recevoir les quelques 200 grandes figures des lobbies.
Au programme les lobbies  américains Coca, Google, Netflix, …. Les géants asiatiques  comme Huawei, Samsung,  Fosun … Africains avec Cooper Pharma  et autres ainsi que Européens  : Rolls Royce, ING Bank, … 
Il sera à compter également sur de riches investisseurs venus de l’Inde et du Moyen Orient. 
Bref, l’hydre capitaliste est sur le mont Business en ce 20 janvier. 
Muriel Pénicaud ne manquera le coup d’adrénaline du big show macronien qui rappelera le bon souvenir de Las Vegas en 2016 et Business France qui est bien évidemment de la partie en cette année 2020 
19 ministres du gouvernement accompagnent le roi à Versailles pour cette grande cérémonie qui est « la mise en bouche » du WEF à Davos qui se déroulera du 21 au 24 janvier prochain.

Avant-première : salon start-up


Puis, il était en avant-première à ce grand jour, une exposition en ce même lieu, invitant les entreprises françaises à venir exposer leur imagination tournée vers le recyclage et le bio, puisque le business fait dans l’argent écologique. On gagne sans polluer donc sans  quitter notre monde doré à la feuille capitaliste et c’est cela le rêve macronien, faire toujours plus d’argent en jouant au paradis.
Jouer est peut être le terme lorsque plus de 24 millions de Yéménites survivent dans des conditions catastrophiques de guerre depuis 5 ans et que l’enrichissement des puissances économiques ne cessent d’augmenter, de se gonfler jusqu’à atteindre des sommets dramatiques créant en balance des crises humanitaires et environnementales sans précédant. 
D’un côté le monde sur technologique s’offrant une liberté de confort, une surconsommation nocive, un orgueil cupide sans limite, vivant dans l’opulence et de l’autre des millions d’enfants, dont 11 millions au Yémen, qui attendent désespérément de pouvoir vivre, grandir en paix et en sécurité sans avoir faim. 
Mais, ayons une bonne conscience car aujourd’hui nous pouvons être actionnaires en toute tranquillité pour la planète. 
De la coquille d’huître à la ficelle bio pour produire des bidules, des start-ups s’exposaient à Versailles. Il est de bon ton d’être content et d’encourager ces entreprises à faire du chiffre dans la reconversion bio. 
Les pauvres de plus en plus nombreux, les réfugiés fuyant les conflits, la misère pourront se réjouir de marcher pieds nus puisque la pauvreté ne pollue pas. 
Et, les riches hypocrites, pire quand ils se fendent d’une génuflexion socialiste, pourront l’âme en paix consommer leurs chaussures bio ou Weston, conduire électrique en se fichant royalement des enfants esclaves dans les mines de colbat, et de créer une seconde pollution qui sera tout aussi dramatique.  La majorité des composants étant de toute façon à base de pétrole, de sur technologie, de big data, d’IA, d’armes militaires robotiques et celles conçues en surpuissance dévastatrices, d’imprimantes 3 D, rayant d’un coup des métiers d’art comme les ouvriers spécialisés concevant les formes des falcons de parfum et cela également dans l’industrie du luxe. Le tout pour produire plus et plus vite sans avoir  le coup de salaires à payer. 
Et, ce sont 10 000 personnes qui se sont inscrites à ce salon Start-up à Versailles, pour aller comtempler un ameçon connecté pour le pêcheur du dimanche. 
Le monde nouveau est en marche pas sûr que celui-ci soit le meilleur à bâtir. 
Mais, rassurons-nous car les millionnaires et milliardaires qui seront à Davos connectent leurs objectifs pour ce Forum du business 2020 sur la priorité Climat. 

Écologistes en marche face à un capitalisme surpuissant

Des milliers d’écologistes convergent actuellement vers Davos pour dresser le vert au milieu de l’assemblée. Gageons pour que la sécurité y soit majeure tout comme à Versailles où des rassemblements importants contre la réforme des retraites devraient s’y tenir. 
Il est à souhaiter que des milliers de manifestants convergent ce lundi vers le palais du capitalisme qu’est devenu Versailles. 


Macron, le startup tout puissant 


La force de Macron arrive à point nommé, puisque ces prédécesseurs ont préparé le terrain économique. Ils ont  privatisé, délocalisé, réformé dans un but de profits et de maintenir une caste au sommet toujours plus élevé face à une démographie qui rendait par le nombre, l’incontrôlabilité des peuples. 
C’est ainsi charmé par l’argent et sa notion de protection et de  valeur que nombreux  français sont devenus actionnaires et ne peuvent donc être contre ce qui alimente leur compte en banque, même si cela détruit l’avenir de leurs propres enfants, selon la formule « après moi le déluge ! » 

Mais l’endonctrinement est là puisque nous sommes sur une civilisation d’héritage et construite sur l’esclavage et nous en avons aujourd’hui la résultante. 

En espoir, il sera d’ entendre dans toute la France et sur le parvis Versaillais, les voix chantant comme les artistes de l’Opéra de Paris s’invitant de nouveau en concert dans la rue le  samedi 18 janvier , le solgan « anti-capitaliste » et la Marseillaise au peuple souverain et non à ceux qui détruisent. 

Le mouvement des avocats, notamment du barreau de paris et d’ Île-de-France, appelle à une grande assemblée ce luindi 20 janiver pour réaliser un non moins grand rassemblement protestataire à Versailles.

Cependant, les busnissmen et women pensent que la réforme des retraites s’imposera et que les compromis accordés par le gouvernement macron n’auront que des impacts superficiels sur leurs objectifs de profits qui ont l’intention de s’enrichir sur le terrain de jeu qu’est devenue la France en province d’un capitalisme international.

Le climat capitaliste reste confiant et positif même si les mouvements de grève, les manifestations et actions ternissent un peu le grand décorum des « élites » s’invitant aux palais des pays qu’ils transforment au goût de leurs appétits financiers et de pouvoir.

©Fédora Hélène

Copyright© LiberTerra 2020, Tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s