Yémen – La souffrance – L’instable est planétaire

Yémen, splendide, sa beauté, la richesse de son peuple, son coeur, son histoire, toute cette immense vie vivant en souffrance par la crauté de l’homme à concevoir la guerre. Souhaiter plus que tout le visage de la paix, celui de la vie

Partout en France, on peut admirer la beauté de la nature, de notre humanité et se rendre compte qu’elle n’est qu’une.
Ce qu’elle vit au Yémen, est ce qu’elle vit partout dans le monde.
À cet exemple, le cyclone Ciara a eu ces courants capables de toucher plusieurs pays en même temps.
Les animaux mourant au Yémen sont en voie de disparition tel que le léopard d’Arabie. Des animaux sauvages, magnifiques sont pris au piège du chaos de notre humanité. La 6ème extinction de masse se déroule sous nos yeux. Elle est sur toute la surface de la planète.
Nous avons tout séparé au lieu d’unir, de respecter ce qui est différent de nous. Aimer les différences, aimer une intelligence différente créent une harmonie, une symbiose avec ce qui nous entoure. Pour cela, il ne faut pas de haine.

La haine détruit

On peut-être en colère, avoir un immense chagrin qui ne prouve que notre amour, que notre humanité, mais cela n’est pas construire la haine. Cette souffrance c’est savoir, ressentir en douleur ceux qui font du mal, c’est leur lancer un appel, réconciliez-vous !
Cela signifie que le prédateur doit avoir la volonté de déconstruire sa personnalité prédatrice pour pouvoir respecter la vie, et vivre libre de toute haine. Cela veut dire, que les victimes de violences ont toujours cette lumière pour accueillir, pour pardonner. La réconciliation est essentielle pour réaliser une société bienveillante. Malheureusement, le plus souvent, celui qui fait du mal est indifférent et laisse alors la souffrance se propager. Il regarde l’autre souffrir comme si cela lui donnait une puissance. Mais, en réalité, il détruit.
Un homme qui se fait prédateur détruit gravement car nous savons que les traumatismes se gravent en notre humanité, se transmettent de génération en génération. Nous savons que des grossesses traumatisées par la guerre, la souffrance, la maltraitance transmettent la douleur du stress à l’enfant. Un homme qui maltraite la vie impacte gravement tout l’équilibre qui rend la vie possible.
La guerre, ce terrifiant, cette haine sans réconciliation détruit jusqu’au cœur de la terre. Et, nous, nous tous, nous sommes à l’intérieur de cette immensité sans frontière qu’est la réalité de notre planète .
La paix doit se cultiver en nous pour être à l’extérieur de nous et rééquilibrer notre environnement.
Tout est identique. Un homme qui fait du mal à une personne vulnérable et la met en souffrance est cette guerre, cette haine qui se propagent. Qui fait du mal à l’un, le fait à l’autre. Il serait de demander à ceux agissant en prédateur de se réconcilier, d’être en paix, de réparer et de se soucier de la personne ou des personnes a qui ils ont fait du mal. Ce mal est également envers les animaux. Maltraiter un animal ou un être humain part de la même haine. L’ ampleur du chaos à nous diviser, à ne pas nous respecter, à ne pas nous aimer est terrifiante et ce sont ceux innocents qui en souffrent.
Les enfants, les mères voyant leurs enfants en souffrance, en danger, en urgence vitale, les hommes de paix qui se trouvent affaiblis, les animaux qui ne peuvent se sauver du piège que l’être humain à construit, sont les innocentes victimes .
Pendant que la fierté est aux ventes d’armes, à l’argent qu’elles rapportent, pendant qu’elle est à la gloire de la technologie fabriquant des armes toujours plus puissantes; la mort, le désastre prennent leur place et leur victoire. La seule victoire de la guerre est d’avoir tuée.

Aujourd’hui, l’instable est pour notre environnement, notre Terre, et pour notre humanité.

Les enfants, eux-mêmes le ressentent et ils sont inquiets pour leur avenir. Chaque mère souhaite que son enfant est une vie magnifique, longue et heureuse. Quelle peine d’entendre des enfants se demander s’ils pourront devenir adulte, s’il n’est pas déjà trop tard. S’ils pourront vivre libres et en paix. Quand un homme fait du mal, qu’il laisse la souffrance de ceux vulnérables être, qu’il soit conscience qu’il détruit un équilibre précieux. Que sa haine impacte la Terre autant que notre humanité.

La vie sans la guerre

La théorie de la goutte d’eau exprime une réalité.

Tout est à l’infiniment petit pour notre humanité. Nous sommes ce grain de sable dans l’univers. Quand nous bâtissons des empires, des tours gigantesques au prix d’êtres humains mis en esclavage pour les bâtir, nous détruisons ce que nous sommes réellement. Nous nous attachons à la matière censée représenter notre force alors qu’elle représente notre désastre. Nos forteresses bâties pour nous protéger de nos ennemis, nos pyramides érigées pour nous grandir après la mort. Un orgueil terrifiant et son désastre a tué des vies.
Nous ne sommes plus aux blocs de pierres et de sable, nous sommes à l’énergie nucléaire, aux armes intelligentes et autonomes. La force de guerre est démultipliée . L’accélération du progrès pour armer et gagner de l’argent, et pour utiliser une énergie forte, le tout en corrélation avec une croissance démographique importante, donnera des crises humanitaires catastrophiques.
Le Yémen est notre étoile qui nous démontre ce que sera notre humanité si nous persistons dans la haine, sa cruauté et son esprit de domination. Il ne sert à rien de planter un arbre pour l’abattre pendant sa croissance.


Notre humanité est en croissance exceptionnelle et elle a besoin de l’exceptionnel pour vivre.

Cet exceptionnel est la vie. Il faut revenir à sa réalité pour notre humanité. Nous sommes le plus petit que. Si nous persistons à construire des empires de puissances politiques et économiques comptant en milliard d’argent notre humanité sera détruite.
L’astrophysicien Aurélien Barrau est contre la 5 G car elle propage une accélération, et va vers une puissance dominatrice qui sert le contraire de ce qu’il faut. Le progrès doit être juste et interprété pour servir et non détruire. Mais, les puissants veulent maintenant conquérir l’Espace avec leur esprit guerrier.
De ce fait la 5 G, l’énergie nucléaire, qui deviendra de plus en plus performante dans son élaboration, ne pourront pas servir la paix.
La France est actuellement dans une forte progression de son armement. L’énergie des États est au souci de la guerre en disant vouloir maintenir une paix de plus en plus menacée. Mais, la paix ne pourra pas exister dans nos sociétés où nous élaborons la guerre.
La Chine, la Russie veulent prouver leur puissance militaire. Les États-Unis feront tout pour demeurer la première armée du monde.
En attendant, regardons le Yémen, voyons la réalité de cette volonté de domination. On dit que l’homme ne croit que ce qu’il voit. Il faut croire qu’il et aveugle, que son cœur l’est. La parabole, « son cœur a fermé ses yeux » peut alors se concevoir. Et, le verbe voir le constitue. Puis, elle signifie mourir.
Nous avons déjà vu ce que le pouvoir de dominer, de posséder a apporté. Accélérer par des investissements en milliards est notre économie actuelle. Notre économie n’existe pas et n’est qu’une virtualité de l’esprit qui croit être puissante car elle domine. Dévaloriser l’argent ne peut être que positif. Annuler les dettes virtuelles qui étouffent la vie ne peut qu’apporter le meilleur.
Ne plus accepter des politiques, qui ne vivent pas les conséquences de leurs décisions, qui accablent ceux vulnérables et prennent le droit d’enterrer leurs rêves. Ne plus accepter une administration qui obéit à des algorithmes et exécute n’importe quel ordre politique en sachant qu’il détruit. Ne plus accepter que des êtres humains aient froid et faim, qu’ils soient à la rue où qu’ils aient peur de tout perdre. Ne plus accepter ce qui détruit l’être humain et donc tout son environnement. Tout le terrifiant est par la folie de richesses de quelqu’uns.
Ne plus accepter qu’une minorité, des politiques, des lobbies décident pour toute l’humanité de son avenir. Un parti élu en dominant est une aberration et ne peut être la démocratie. L’être humain qui se veut être le possédant est en train de détruire la vie. Rien ne cesse sur son passage et la famine continue à tuer des êtres humains et des animaux.
Des animaux sont en souffrance sur toute la Terre comme le sont ceux vulnérables. Les dominants vivent dès à présent dans leur atroce car ils ne tiennent leur vie qu’en détruisant celle d’innocents.
Il n’est qu’une alternative pour pouvoir sauver la vie, la réconciliation. Et pour ce faire, ceux se voulant prédateurs, ceux voulant être milliardaires se doivent de reconnaître les victimes, de soutenir ceux plus vulnérables, de partager, de donner à ceux en souffrance et pour ce faire d’avoir la volonté de prendre conscience que posséder une puissance est contraire à notre survie.

© Fédora Hélène

Étoile Yémen en paix

Yémen pris au piège de la guerre

Copyright © LiberTerra © 2020, Tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s