LiberTerra – Po aime en liberté – je vois

Je vois

je vois une autre vie, un autre univers
je m’échappe des mots qui semblables s’entrechoquent
Qui sur la page s’ écrivent de mon sang d’eau
J’ai abandonné le rouge pour ma transparence
Livrer ma vie entre le blanc des boucles
Passe entre le ciel et le vide rejoindre le paradis
Le bleu de ces lumières étranges qui éclairent ma peau
Quand tes caresses la frôlent
Quand tes baisers laissent un éclat de toi
Je voudrais être cette étincelle en poussière volant dans l’air
Je prends ce voyage vers l’inconnu de ce qui ne se vit
Être sous l’eau marine des chaos, de louanges
Quand la vague emporte ma mémoire
Un souvenir de toi
Quand l’enfant endormi conte mes rêves
je voudrais naviguer en un autre monde, un autre univers
Mes larmes aquarelles dessinaient la courbe de mon amour
Nu sur la feuille blanche en grain à la douceur de ta main
Je me laisse couler à la mine du crayon
Unir mon visage à ton regard
Que ce nous sculpte ton coeur
Qu’il pleure l’amour que tu lui as pris
Son sang sur le dessin de chimère
Trace nos corps l’un à l’autre en équilibre
Il ne sera plus l’imaginaire retour
Quand la mort emporte tout
Il ne reste qu’une poussière dans l’air
Qui tournoie aux soupirs de revivre au paradis
Je laisse tomber ce moi au fil de l’eau
Tu retiens ma main contre toi
Tes émotions en frisson à l’hiver
Il était une fois une vie

© Fédora Hélène

©LiberTerra photo 2020

Copyright © LiberTerra 2020, Tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s