Un mercredi au tribunal pour les époux Balkany et la fin d’une histoire à Levallois

Ce mercredi 4 mars, les époux Balkany se sont rendus à la Cour d’appel de Paris pour le délibéré de leur procès en appel.

Le tribunal a reconnu Patrick Balkany maire de Levallois-Perret, et Isabelle Balkany, sa première adjointe, coupables de fraude fiscale.

Patrick Balkany a été condamné à quatre ans de prison avec un an de sursis et Isabelle Balkany a un an de prison. Aucun mandat de dépôt n’a été prononcé à leur encontre. Ils devraient du fait de leur âge et état de santé, bénéficier d’un aménagement de peine. La cour n’a donc pas suivi les réquisitions du ministère public qui demandait l’incarcération immédiate du maire de Levallois.

Ce jour marque également la fin pour les époux Balkany de leur histoire à la mairie de Levallois-Perret où Patrick Balkany était maire depuis 1983, ne manquant qu’un seul mandat. |À présent, celui-ci n’est plus maire suite aux 10 ans d’inéligibilité prononcés contre les époux Balkany.

Fraude fiscale près de 3 millions d’euros éludés

La cour a exprimé qu’il s’agissait d’une « Fraude exceptionnelle » que les époux Balkany ont su établir en usant de «moyens sophistiqués pour parvenir à leurs fins»

En effet, la Cour déclare qu’Isabelle Balkany n’a pas payé d’impôt sur le revenu entre 2009 et 2013. Puis, qu’elle a obtenu des remboursements allant de 245 à 6 500 euros par an .

Patrick Balkany , quant à lui, ne déclarait que 2 000 euros de revenus par mois. Ce sont donc près de trois millions d’euros d’impôts éludés à l’administration fiscale. À cela s’ajoute, le non paiement de l’ISF par Patrick Balkany de 2010 à 2015, soit une somme estimée à plus de 1 300 000 euros.

Par ailleurs, la magistrate, Sophie Clément a déclaré que Patrick et Isabelle Balkany n’avaient pas « exprimé de regrets, tendant à minimiser ce qu’ils ont commis et ont persévéré dans leurs dénégations. »

Les époux Balkany et leurs avocats sont restés silencieux à la fin de l’audience. Ils leur appartient désormais de décider ou pas d’un pourvoi en cassation

D’autre part, une autre décision interviendra le 22 avril de la Cour d’appel, concernant l’affaire pour « blanchiment » pour laquelle, le parquet général a requis quatre ans ferme contre Patrick Balkany et deux ans ferme contre Isabelle BalKany. Il s’agit cette fois de 13 millions d’euros d’avoirs dissimulés au fisc entre 2007 et 2014.

Le dernier conseil municipal de l’époque Balkany a eu lieu le 13 février 2020 devant une salle bondée de monde déjà près d’une heure avant le commencement . Tous sont venus assistés à ce dernier en présence d’Isabelle Balkany alors maire par intérim. Patrick Balkany était sorti de prison pour des raisons de santé à la veille de celui-ci.

©LiberTerra

Copyright © LiberTerra 2020, Tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s