Bouleversement actif – Confinement et temps pour prendre conscience

🌏 LiberTerra partage avec vous tous et toutes – Série : Voyage hors confinement depuis chez toi!

Rendez-vous sur la page Facebook de LiberTerra

@LiberTerra.JournaldelaLiberT

Notre envoyé spécial Roux Carnage vous emmène dans un voyage peu banal qui commence lundi 16 mars à 21 heures après l’annonce du confinement

Se libérer l’esprit, changer d’air, voyage depuis #Cheztoi avec LiberTerra

© LiberTerra photo 2020

On est plus fort ensemble ! Solidaire !

Partager avec vous durant ce temps du confinement où des personnes peuvent être isolées, certains loin de ceux qu’ils aiment, pour cette journée d’urgence, de grandes émotions, où des mères isolées ont tout géré par elles-mêmes pour sécuriser leurs enfants, formidables guerrières de paix, pour vous tous solidaires, fraternels, un grand merci d’être là, de prendre soins les uns des autres et de vous soutenir mutuellement.

Un grand merci aux personnels soignants, à leur magnifique dévouement, à tout ce don de sauver, d’aimer qu’ils nous donnent depuis des mois de luttes pour nous dire la vérité, nous respecter, en alertant sur l’urgence de fonder un hôpital public grand, fort pour sauver des vies.

Toutes priorités données pour la santé, Emmanuel Macron a trouvé le ton juste de ce qui doit être humain, car tous, nous avons fait entendre notre voix pour soutenir l’hôpital.

Emmanuel Macron a entendu notre voix, notre appel, notre mobilisation, nos mots qui depuis des mois vivaient une mobilisation d’actes de grèves, de manifestations, de luttes, d’actions.

Nous nous sommes pas trompés. Nous avons réalisé un combat juste en soutenant l’hôpital public, en donnant la priorité à l’humain, en pensant que le capitalisme est destructeur.

L’essentiel est la vie et aujourd’hui, au cœur du bouleversement, nous allons vivre pour la première fois de notre civilisation, notre humanité contre elle-même.

Une humanité qui va fonder une nouvelle civilisation si nous saisissons cette chance, douleureuse, car sont des malades, des personnes décédées du coronavirus, si nous saisissons cette chance de bâtir au plus près de la réalité de la vie, son respect et sa liberté.

«Nous sommes en guerre» martèle Emmanuel Macron.

Nous sommes en paix quand nous pensons être libres ! La liberté est un combat dans notre société. Faisons qu’elle soit à ce qu’elle est, une harmonie, ce possible de vivre pour nous, ce nous tous ensemble.

Un effondrement économique sera certainement, et il fut, aujourd’hui, un état d’urgence qui aurait pu être traité différemment pour éviter l’effet de choc, de panique au cœur de la population. Et, qui a provoqué un stress, des angoisses, des peines, un déchirement de ne pouvoir rejoindre un proche, de ne pouvoir avoir le nécessaire chez soi. Des personnes n’ont pas eu les moyens financiers de se préparer, des personnes fragiles, soit par leur santé, soit éloignées et sans transport, soit âgées n’ont pu avoir le temps de s’organiser.

Dès dimanche 15 mars au soir, LiberTerra publiait la possibilité de ce confinement. Au lieu de reprocher à la population une balade du dimanche pour ensuite créer des situations difficiles dans les magasins où aucunes règles de prudence, par rapport à l’épidémie, ne pouvaient être respectées de part l’importance de l’influence et mettant également le personnel à rudes épreuves et sans protection, il aurait été de prévenir du confinement bien en amont et de le réaliser par phases séquentielles mais expliquées clairement dès l’intervention du président de la République le 14 mars.

L’épidémie demande des mesures de sécurité difficiles à prendre, les répercussions économiques seront inscrites dans le temps du bouleversement que nous vivons.

Il sera des mois durant lesquels ce bouleversement va se poursuivre. Pour rétablir l’équilibre, nous pouvons penser, qu’il faut revenir à notre humanité, au respect de la Terre et donc de nous-mêmes.

Il est à espérer qu’une conscience soit pour ne pas recommencer les erreurs qui ont provoqué ce grave déséquilibre, qui est depuis trop longtemps.

Dévolariser l’argent, en finir avec ce but de s’enrichir, de dominer, de rentabilité, de compétitivité et ce sera nous donner une chance, donner une chance à notre humanité.

De l’autre côté de notre Occident, des peuples vivent ce même temps du bouleversement. N’attendons pas qu’il soit encore plus visible pour décider de pronfondement changer, car cela ne sera plus possible.

Être conscient pour agir. Être conscient pour les enfants. Il n’est plus de savoir notre politique, il est de la renouveler.

Ensemble, tout est possible.

Et dans ce temps du confinement, soyons à ceux que nous aimons, soyons à nous réconcilier. Puis, je pense aux femmes subissant des maltraitances, qui ont peur et qui se demandent ce qu’il va se passer pour leur sécurité. Je pense également à toutes les mères qui vont donner tout leurs sourires, imagination, amour à leurs enfants. Et, je voudrais adresser un message à ceux, ex conjoint, qui les ont laissé souvent dans la souffrance, de prendre ce temps de retrait pour réfléchir au courage de toutes ces femmes, à celui de leurs enfants, pour vivre sereinement cette épreuve. Ce sera réfléchir au sens de la vie tout simplement.

Emmanuel Macron a indiqué qu’une telle crise ne peut se combattre en solitaire mais en solidaire. Cette solidarité sera par chacun de nous, par les personnels présents dans les mairies pour assister la population, dans chacune de nos institutions publiques pour assurer notre sécurité et pour veiller à ceux qui serait en détresse.

Est le temps du bouleversement

Tout va changer, nos éducations, nos perceptions, notre vision des choses. Beaucoup ne l’ont pas vu visible cette urgence climatique malgré les tempêtes, cyclones, incendies géants, sécheresses majeures et par la détresse et mort de milliards d’animaux comme en Australie. Ils n’ont pas vu la crise humanitaire catastrophique qui sévit au Yémen. Ce monde en souffrance fait jaillir ses larmes. Notre Terre mère pleure. Et, nous ne pourrons pas construire un avenir serein en étant indifférent à sa douleur. L’indifférence serait destructrice pour notre humanité et la pollution continuerait ses ravages.

Alors, mettons dans notre cœur ce possible car nous pouvons le faire ! Nous pouvons changer notre volonté d’être sur cette Terre uniquement pour prendre, mais pour recevoir. Savoure que nous recevons et que sans cela notre vie est impossible. Nous recevons de la Terre pour pouvoir vivre. Ne pas respecter ses resources, sa vie, ce dont elle nous nourrit, c’est accepter de détruire.

Nous allons construire pas à pas une autre civilisation mais le temps n’est plus de se tromper. Nous avons le droit de vouloir bâtir la bienveillance, la solidarité, la fraternité, pour concevoir une nouvelle civilisation respectueuse de l’humain et de la Terre par cette alliance indivisible. Nous sommes un avec elle, ne nous séparons pas d’elle, écoutons ce qu’elle nous transmet, soyons à recevoir.

© Fédora Hélène Carion

Copyright © LiberTerra 2020, Tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s