Confinement – Seules avec leur bourreau – #RestezChezVous

Aujourd’hui, des milliers de femmes affrontent seules l’épreuve du confinement. Elles donnent tout de leurs forces à leurs enfants.

Certaines d’entre elles sont à vivre ce temps du confinement avec leur bourreau. La peur, les traumatismes, tout dépasser chaque jour, pour être à leurs enfants. Car ce sont les plus vulnérables, qui vivant une souffrance qui prend tout l’être, qui doivent supporter en plus l’inquiétude du confinement et ses conséquences.

Le choc est à prendre très sérieusement en compte. Des familles, femmes et enfants, en difficulté par la responsabilité d’un prédateur, devront être reconnues après cette épreuve pour pouvoir surmonter ensuite les conséquences économiques, psychiques, physiques que cela a sur des êtres humains vulnérables.

Il est des femmes et des enfants , qui ont vécu l’horreur, et qui ont la chance de ne plus être avec un prédateur, qui ont réussi à lui échapper, et qui subissent après en bombe à retardement, les séquelles des violences subies, le sentiment d’abandon et les traumatismes. Ils s’apaisent avec le temps et la sérénité retrouvée, mais dans ces moments difficiles, ils peuvent se faire douloureux. Puis, il est ces milliers de femmes et d’enfants pris au piège à leur domicile avec un prédateur toujours présent.

Plus de refuge !

La maison est ce refuge qui protège et aujourd’hui, nous le vivons tous. Les médecins, le gouvernement ont conscience que le domicile est un refuge et que les personnes y sont en sécurité. Sauf que cette sécurité n’existe pas quand un prédateur demeure au domicile. Alors, il n’y a plus rien, plus aucun refuge que sa propre force pour tenir le coup, et être cette capacité de dépasser la violence reçue.

La nation tout entière se doit de reconnaître ces femmes et ces enfants, innocentes victimes de prédateurs.

Maintes plaintes n’ont pu aboutir à cause des dysfonctionnements de la justice, du manque de moyens, et il est actuellement des prédateurs impunis qui car la crise sanitaire et économique qui suivra, resteront encore longtemps impunis.

Cela ne doit pas être conçu dans leur esprit comme un triomphe, car aucune injustice ne peut en être un, et qu’il est de prendre conscience pour tous et toutes, de ce refuge qu’est le domicile, et qui est interdit d’en être un quand un bourreau y sévit.

Des femmes seules en souffrance, des mères isolées abandonnées, les prédateurs doivent être certains, qu’ils sont la honte de la nation. D’autant plus quand nos soignants donnent tout d’eux-mêmes pour soigner et sauver des vies.

Les prédateurs sont à l’indifférence, à l’inhumanité, ils ne prennent aucunes nouvelles de leurs enfants, ne se soucient pas de savoir si la maman va bien, ne font absolument rien pour être solidaires, attentifs à ceux qui devraient leur être chers.

Les prédateurs sont la honte de la nation.

Les femmes victimes de violences peuvent toujours, comme Marlène Schiappa le rappelle, contacter le 17. Et, elles peuvent partir, fuir un conjoint violent. Le confinement ne doit pas enfermer une femme subissant des maltraitances. Il est pour protéger la santé des personnes et non le contraire. Les femmes doivent savoir qu’elles ne sont pas seules.

Le patriarcat est tenace et nombreuses femmes sont à le vivre. C’est pour cela qu’il faut alerter, agir, dire pour que plus jamais une femme demeure dans le désarroi, la détresse sans personne pour lui permettre de se libérer d’un prédateur.

©LiberTerra 2020

Être solidaire

Se soutenir mutuellement, si vous avez connaissance d’une famille en état de vulnérabilité, d’une femme en détresse, si vous savez qu’une femme est maltraitée, soyez solidaire et ne l’oubliez pas. Agir, c’est alerter ! Ne jamais laisser un prédateur briser une vie, des vies car souvent sont des enfants, des femmes enceintes qui subissent la violence d’un prédateur.

Agir, c’est secourir !

© Fédora Hélène

Copyright © LiberTerra 2020, Tous droits réservés

Une réflexion sur “Confinement – Seules avec leur bourreau – #RestezChezVous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s