Couvre-feu instauré dans au moins six communes de France en ce week-end du 22 mars

Un couvre-feu a été mis en place dans des communes des Alpes-Maritimes, de l’Hérault et dans les Pyrénées-Atlantiques. Où encore en décision inédite dans les Hauts-de-Seine, prise par la ville de Colombes.

Dans le Gard, le maire de Bagnols-sur-cèze, Jean-Yves Chapelet, a instauré un couvre-feu par arrêté dans sa commune. Il sera actif à partir de ce dimanche 22 mars à 22 heures jusqu’à 5 heures du matin et cela chaque jour jusqu’à sa levée.

Le maire justifie cette décision après avoir constaté un manque de civisme en cette période de mesures de confinement pour lutter contre le COVID19. Un arrêté qui sera suivi d’un renforcement de la sécurité par les forces de l’ordre de Nîmes qui viendront accentuer le contrôle du respect des règles de confinement. L’arrêté concernant le couvre-feu a été publié sur le site de la ville de Bagnols-sur-Cèze.

Il en est de même pour la ville de Colombes qui prenait cet arrêté de couvre-feu dès samedi 21 mars. La maire LR, Nicole Goueta, a pris la décision d’instaurer celui-ci en expliquant au Parisien « La police se rend compte qu’il y a trop de monde dans la rue, aussi bien dans la journée que dans la nuit. Il est de prendre des arrêtés pour que la police puisse mettre des contraventions de première catégorie. C’est très difficiles de faire respecter les choses. » Le partage de la nouvelle se fait rapidement sur Facebook et la maire indique « On souhaite que cette mesure responsabilise les gens, que ça fasse un électrochoc ». Cette mesure s’applique à l’ensemble de la ville. Des mesures similaires avaient été prises à l’égard de quartiers et de mineurs en 2016 et 2019, et avaient été cassées par le tribunal administratif.

À Nice où a été l’utilisation de drones pour surveiller la population suite aux mesures de confinement, cet arrêté de couvre-feu a été pris par le maire, Christian Estrosi, qui souhaitait mettre en place un couvre-feu dès 20 heures. Celui-ci aura finalement lieu de 23 heures à 5 heures du matin. Nice où la Promenade des Anglais a été fermée. Des couvre-feu existants dans les communes de Mougins, de Menton, de Vallauris, Roquebrune-Cap-Martin.

Ces arrêtés ne modifient pas les conditions des mesures de confinement pour les personnels de santé, de sécurité, de voiries, des collectivités publiques et des personnels permettant la collecte des déchets, ainsi que les professions permettant le maintien de la chaîne alimentaire par exemple. Cependant Christian Estrosi indiquait à la presse que seuls étaient autorisés à circuler le « personnel médical, ou social pour ceux qui font des visites à domicile de personnes fragiles pour le portage des repas. »

Un couvre-feu qui devrait être étendu au littoral de la côte d’Azur et aux villes importantes des Alpes-Maritimes. La préfecture des Alpes-Maritimes devrait prendre un arrêté préfectoral en ce sens .

© LiberTerra

Copyright © LiberTerra 2020, Tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s