Urgence sanitaire inscrite dans une urgence politique, économique, écologique d’un bouleversement actif

Avant de poursuivre le capitalisme, prendre conscience de la vie, celle oubliée sur les marchés de profit.

Des milliards d’euros, de dollars lâchés pour maintenir ce qui détruit et qui n’ont jamais été pour lutter contre la pauvreté, contre la souffrance, contre le réchauffement climatique, contre les violences faites aux femmes et aux enfants en arme de destruction de ce qui est sens de vie.

Prendre profondément conscience

 Olivier Véran, ministre de la Santé, affirmait samedi lors d’une conférence de presse, que fabriquer des frigos faisait partir des priorités. Effectivement maintenir des aliments, des médicaments en sécurité est une priorité, mais non la sur industrialisation de performances de rentabilité, de profits destructeurs recherchés et d’obsolescence programmée. Il oublie dans son exposé, à l’heure où les politiques démontrent les graves conséquences de leurs décennies de décisions, que protéger la vie, est également de respecter la Terre et notre humanité qu’elle porte dans sa continuité d’existence. Ce qui signifie de ne pas se satisfaire d’être l’excutant de donneurs d’ordre milliardaires, qui comptent sur leur raisonnement nocif de faire fortune, de s’enrichir, en se posant en soutien du monde alors qu’ils détruisent.

Le soutien du monde n’est certainement pas la démence du pouvoir de l’argent, sa dimension et valeur inexistantes et sortie d’une matrice financière virtuelle. Les êtres humains ne sont pas des pions d’un jeu de puissants et lobbies. Il est triste de constater que Christine Lagarde se flatte de libérer des fonds en pleine pandémie alors que leur politique à tous a contraint à des souffrances pour la Terre et l’humanité et que leur but est de maintenir coûte que coûte un capitalisme qui prend des vies.

Puis, est jusqu’à l’absurde que semble défendre Olivier Véran, qui soutient le « contre productif » de l’utilisation des masques par la population, appelant celle-ci à donner les masques en sa possession aux hôpitaux, alors que dans le même temps, la Chine contraint sa population à porter des masques pour lutter contre le renouvellement précoce du virus. Donner les masques aux hôpitaux est une nécessité car les politiques ont enlevés les moyens aux hôpitaux par des politiques statuant la technocratie et l’argent en pouvoir de valeurs.

Des politiques qui charment tous le pouvoir du gouvernement chinois pour leur but de ce récurrent mental de faire fortune et de dominer par un pouvoir. En dépit de la pollution, de leurs actions qui accélèrent le bouleversement et fait que la pandémie en est un des résultats. Ce n’est pas uniquement une épidémie majeure, c’est leur propre déséquilibre auquel ils font face. Celui qui impacte sur tout le système de notre civilisation.

 Nous sommes à la fin d’une civilisation et non d’ une société. Soit nous donnons naissance à un monde de respect pour la vie, notre environnement, notre humanité, soit nous accordons toute notre énergie à un capitalisme destructeur et effectivement, comme l’annonce le gouvernement, nous ne sommes qu’au début de ce bouleversent actif. Les humains en produit de production et de consommation, c’est un enfer sur Terre. Il est actuellement maintenu sous silence ce que vivent les populations pauvres et non pouvons évoquer le cas de Mayotte où sont de grandes difficultés sanitaires.

Mesurer à ce que nous faisons subir comme souffrance aux plus vulnérables et sera la vision juste de ce que valent nos richesses.

Près de la moitié de la population mondiale vit avec moins de 5,5 dollars par jour en 2018 selon la Banque mondiale. L’autre moitié est soumise aux contraintes de production pour que soit 1 % des plus riches à posséder 82 % des richesses mondiales. Avec la croissance démographique, cette concetpion de notre humanité conduira à l’ultime point zéro que nous sommes en train d’atteindre par l’effondrement que provoque le bouleversement. Dans les années 90, ils étaient environ 15 % des plus riches qui possédaient les richesses mondiales, l’accélération actuelle est suicidaire. C’est la folie consciente qui détruit l’humain. Nous savons et l’être humain fait malgré tout ce qui provoque l’effondrement . La notion de puissants n’existe que dans l’imaginaire humain le condamnant à vouloir projeter dans la réalité ce qu’il conçoit être son droit, ce qui le constitue, sa domination. Mais dominer car étant le sachant, c’est préserver car on a conscience que nous pouvons détruire. Et, non détruire par conscience.

 En pleine pandémie, les lobbies affichent des publicités pour vendre la 5 G. C’est destructeur pour notre environnement et donc notre humanité. Il n’est donc pas de produire du nucléaire en infini puissance énergétique en la justifiant moins impactante pour l’environnement, il est que cette énergie dont nous ne maîtrisons pas les capacités dimensionnelles, et conséquences à long terme, ne soient pas dans une logique de puissances des lobbies et gouvernements se faisant leur exécutant et par des politiques appartenant à leur monde.

Ce qui se passe actuellement est grave. Le gouvernement le martèle, lui-même, avec des termes guerriers qui sont le langage de cette civilisation. Il est contre et non  pour. On lutte contre et non pour. Nous sommes dans un système d’inversion. Celui-ci n’est que destructeur.  De plus, il n’est pas de générer un autre déni à celui déjà existant , l’impact du confinement sera sur le mental, et aura des conséquences sur le développement des enfants. Puis, l’annonce violente du nombre de morts ne doit pas être à l’indifférence pour s’empresser de surconsommer à la minute des mesures de confinement levées.

Le courage d’un peuple ce n’est pas d’obéir à des politiques capitalistes qui ont prouvé leur nocivité, le courage est de désobéir à ces politiques. Être un peuple obéissant, ce n’est pas être un peuple courageux.

Emmanuel Macron reprend le dictat des milliardaires en exécutant les objectifs d’enrichissement et de poursuites des engagements mondialistes  de défense et d’armement au delà de l’économie marchande qui est le vecteur permettant la circulation de l’argent et sa captation. Le bouleversement est encore une fois, notre humanité contre elle-même.  L’humanité se doit d’être pour sa vie.

En espérance renouvellée que le peuple ne pense pas à remplir les terrasses des cafés en étant dans le déni et à retourner obéissant à sur produire, à la seconde où le confinement sera levé. Une prise de conscience doit tenir le choc. Il faut revenir à une économie qui est de transmette de l’un à l’autre telle que l’agriculture saine le fait et non celle industrialisée.  C’est cela l’économie et non l’hydre capitalisme qui conçoit ce qui n’est plus une économie.  Une économie doit appartenir aux populations et non aux puissants.

Nous allons vers une augmentation de la démographie, le monde ne doit être sous la coupe de régimes totalitaires pour servir des milliardaires distribuant gentiment du gel hydroalcoolique alors que le fait d’une crise sanitaire est de leur responsabilité également. Leurs milliards viennent des poches de la misère. La conclusion est qu’ils ne seront que la progression de la pauvreté et du bouleversement.

Un Collectif de médecins, le Collectif C19, a porté plainte devant la cour de justice de la République contre Édouard Philippe et Agnès Buzyn, suite à ses déclarations dans les colonnes du monde, et ce cycle des politiques n’est que le résultat de politiques qui se permettent d’engager la vie pour satisfaire leur folie suicidaire. À cette logique, Muriel Penicaud, n’est que l’excutante de ce système nocif et ces politiques doivent cesser.

La loi des finances rectificative est inspirée de cette prise de pouvoirs sur les droits fondamentaux pour pouvoir favoriser à la suite de l’épidémie la reprise de ce qui provoque une accélération du bouleversement. La confiance n’est pas avec la population, et il est à des pouvoirs politiques de se glisser entre les failles des chocs émotionnels pour imposer des lois de production.

Des luttes de plusieurs mois sont pour la préservation des libertés et de l’hôpital public, les manipulations politiques ne vont pas les enterrer. Le fait d’accorder des soupapes de décompression de charges car l’effondrement de leur système est, ne doit pas être conçu comme un droit d’imposer des verrous qui n’auraient pu être instauré autrement et si rapidement. La transparence n’est pas dans les langages politiques armés des secrets défense et sont les Conseils de défense.

Nous avons nos enfants à protéger et la pollution atteint leur santé, leur développement psychique et physique, comme la pauvreté est une souffrance intense et qu’elle touche plus de 3 millions d’enfants en France. Si nous continuons ainsi, nous bâtirons pour nos enfants, un avenir empreint d’une continuité du chaos. Ne soyons pas la génération instaurant le chaos. La désobéissance citoyenne doit s’appliquer pour protéger la vie dont la source est la liberté. Un monde sans milliardaires est un monde en vie. 

Durant les mesures de confinement que sont à respecter en écoutant les scientifiques, nous pouvons agir sur les réseaux sociaux pour déterminer notre volonté pour le respect de la liberté, de la paix qui sont les sources premières permettant la vie. Greta Thunberg lance cette initiative avec le hashtag #ClimateStrikeOnline

La préservation des droits humains sont en osmose avec le préservation de notre environnement. La lutte pacifique doit-être notre moteur car il est celui qui accorde la mémoire d’équilibre pour notre humanité. La « grève numérique », la grève de la consommation sont les éléments qui permettront d’espérer.

© Fédora Hélène

Copyright © LiberTerra 2020, Tous droits réservés

Une réflexion sur “Urgence sanitaire inscrite dans une urgence politique, économique, écologique d’un bouleversement actif

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s