Alerte – Covid-19 – Chloroquine : l’appel solennel du professeur Douste-Blazy

🛑 ALERTE RÉSISTANCE

🔺 Décret publié au journal officiel le jeudi 26 mars  « prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire » autorisé la prescription de l’hydroxycloroquine contre le coronavirus.

Traitement affirmé par Didier Raoult

« Erreur d’interprétation » déclare l’entourage d’Olivier Véran.

Le ministre de la Santé précise  « Il n’y a pas d’élargissement des cas qui sont pris en compte. Ce décret ne change rien à ce qui avait été décidé avant et ne déroge pas à la dernière prise de parole d’Olivier Véran sur le sujet.» Le ministère insiste  « La situation n’a pas changé depuis la parution du décret»

🔺 L’appel du professeur Philippe Douste-Blazy demande à Emmanuel Macron de libérer de toute urgence le traitement à la chloroquine avant qu’apparaissent les symptômes graves pour que ne soit pas le drame de milliers de morts.

Selon le professeur Douste-Blazy, plus vite ce traitement est pris, mieux il fonctionne et il est inutile d’attendre que les malades soient en réanimation où ils risquent de mourir pour leur donner ce traitement qui là aura moins de chance d’agir.
Il faut traiter avant.

Nous n’avons pas le temps des essais cliniques.
Le professeur Raoult a alerté immédiatement sur l’efficacité de ce traitement.

Par ailleurs, le professeur Philippe Douste-Blazy recommande de faire un électrocardiogramme avant la prise du médicament.

Puis, il faut réaliser des tests sur la population et déterminer avec efficacité les personnes qui sont positives et qui ont besoin de ce traitement.
Il est de sauver des vies.

Camille Chaize, porte-parole du ministère de l’intérieur, lors du point presse de vendredi 27 mars, fait avec Jérôme Salomon, Directeur général de la Santé, demandait « aux préfets de chaque département d’identifier des lieux où en cas de décès nombreux les corps pourraient être conservés dans la dignité.»

Le gouvernement pourrait surtout faire en sorte que le traitement à la chloroquine pouvant agir pour qu’il n’y ait pas de nombreux décès, soit délivré par les médecins généralistes et hospitaliers sans attendre.

L’article de LiberTerra sur l’hôpital en souffrance – Les hôpitaux d’Île-de-France au bord de la saturation de ce samedi 28 novembre rappelle qu’il est actuellement en France « une médecine catastrophe » ainsi que l’indiquent les différents professeurs en médecine qui vivent au cœur de l’épidémie les drames des politiques de santé qui ont fait de l’hôpital public une entreprise de rentabilité, de profits.

Des années que les soignants alertent, des mois de manifestations et un mur d’indifférences.

Aujourd’hui, ce mur tue des vies et soigner n’a qu’un but : sauver des vies.

Aujourd’hui, cinq médecins sont décédés, des soignants sont en réanimation, d’autres sont malades à leur domicile, toute la population vit avec cette angoisse, cette inquiétude qu’impose le coronavirus et également cette angoisse de la mort.

Des personnes malades, des familles endeuillées dans des conditions dramatiques, Emmanuel Macron prend des décrets impactant les libertés, il se doit de prendre en priorité celui qui sauve des vies.

© Fédora Hélène

Copyright © LiberTerra 2020, Tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s