Macron – Les promesses qui durent …

Plus personne dans les rues promettait-il et il est des femmes enceintes à la rue, des femmes avec un nouveau né à la rue, des enfants à la rue et il était en 2019, au moins 569 personnes décédées dans la rue selon le Collectif les Morts à la rue.

En 2018, le Collectif annonçait le chiffre glaçant d’au moins 612 morts à la rue en France dont 6 enfants de moins de 5 ans.

L’espérance de vie d’un SDF est de 49 ans

La moyenne nationale est de 80 ans

Les femmes à la rue sont les invisibles et victimes de violences sexuelles, elles demeurent extrêmement vulnérables et sont des mères fuyant les violences conjugales se retrouvant dans la pauvreté avec leurs enfants.

Les mesures prises par le gouvernement sont insuffisantes et abandonnent des femmes et des enfants vulnérables à vivre la pauvreté.

Puis, il est les mère isolées qui vivent sous le seuil de pauvreté et qui ne perçoivent jamais la pension alimentaire ni absolument rien de la part des pères prédateurs.

Ces familles reçoivent de quoi survivre en se privant de tout et en comptant pour manger. Des femmes qui portent toutes les responsabilités sur leurs épaules en ne comptant que sur elles-mêmes.

Les prédateurs restent le plus souvent impunis. Les victimes doivent être avocat, policier, magistrat pour espèrer recevoir une réconnaissance dans l’absurde de ce système défaillant, de violences de la justice, de violences politiques qui condamnent les victimes et laissent faire les coupables qui continuent à nuire à autrui.

Cette pauvreté des familles victimes ne serait pas si la justice était existante.

Les femmes réfugiées vivent la douleur alors qu’elles sont venues pour vivre libres !

Un système de prédateurs où la vie de ceux vulnérables perd toujours toute chance.

Un système qui se sert des prédateurs pour verrouiller et garder ceux qui confortent la puissance du pouvoir.

Un président laisse des humains à la rue alors comment pourrait-il anéantir la pauvreté et les prédateurs ?

Et sur ces souffrances, macron promet le capitalisme vert riche pour parvenus et nantis corrompus.

La France est en réparation, tout va bien ! Les pauvres restent dehors !

Des femmes et des enfants demeurent dans la pauvreté et nous sommes dans un pays qui dit respecter les droits humains fondamentaux en expliquant qu’on est plus au Moyen Âge pour laisser mourir des gens sans droits de vivre et non de survivre .

Jérôme Rodrigues demandait lors d’une manifestation des Gilets Jaunes aux hommes prédateurs  » Comment vous arrivez à dormir ? »

© LiberTerra

Copyright © LiberTerra 2020 Tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s