Macronisme – Plan de relance pour l’aéronautique

Le gouvernement présente son plan de relance pour l’aéronautique

Un discours au dieu argent, flattant la finance, en vieille bourgeoisie, et oubliant de parler des dividendes.

Selon une société américaine de gestion de fonds en 2019 la France bat les records en Europe avec 51 milliards de dollars de devidendes pour rémunérer les actionnaires.

Les milliardaires présidents et Macron 1er ministre des très riches.

La médiocrité où en France la droite et ses divers noms en marche aggrave la pauvreté et il est plus de 3 millions d’enfants pauvres en France.

La médiocrité qui montre du doigt les pauvres en faisant des discriminations injustes et laissant des être humains dans la souffrance de la pauvreté.

La droite se flattant de qualificatifs débordant d’hypocrisies mielleuses, se gorgeant de cupide orgueil et s’associant avec une droite socialiste.

Tous ces faiseurs et adorateurs d’argent qui ont été rampant à gagner des profits avec la Chine au mépris de toutes les peuples, de tous ceux plongés dans la précarité et l’esclavage moderne.

Les mondanités luxueuses des riches entre quelques cheveaux de course et jet privé volant la vie de millions d’humains pour penser avoir réussi par l’argent et son mental prédateur.

Une économie meurtrière qui laisse derrière elle les traînes de souffrance.

Tous ces milliards et des enfants à la rue, des mères vivant dans la peur, l’angoisse, la peine de la pauvreté et pourtant fortes et souriant à la vie.

Le morbide de ces politiques décidant et ne vivant rien de ce qu’ils imposent sans conscience de la Terre nourricière abîmée par leur folie de profits, de rentabilité, de faire de la vie un objet de finance.

Ces élites folles qui nous perdent et interdisent la moindre expression de Liberté.

L’abus de pouvoir en utilisant la peur face à une pandémie. Les interdictions actuelles de manisfester pour servir leur totalitarisme.

Tous les mensonges, incohérences de leur gestion de crise sanitaire en comptant chaque jour les morts recensés et oubliant ceux décédés à leur domicile ou à la rue.

Sans dignité, sans un jour de deuil national pour les victimes du Covid-19, tous ont replongé dans la folie de l’économie, de l’argent harcelant et de tous ces politiques présents quotidiennement et dirigeant nos vies sans respect des droits humains qui sont la liberté !

La liberté de choisir sa vie, la liberté de justice, d’être en paix et sécurité.

Leurs promesses continuelles et la honte des masques absents quand ils étaient primordiaux et agités en chiffon rouge en une éventuelle 2 ème vague et chèrement vendus !

Il n’y aura certainement pas de 2 ème vague, ce sera une nouvelle épidémie avec un virus qui aura certainement muté si malheureusement cela devait être .

Des scientifiques en demi-dieu qui en réalité ne savent rien et passent leur temps dans leur narcissisme à se quereller, à avoir la priorité et les millions obtenus pour leurs recherches qui depuis des décennies sont et pourtant ils ne savent maîtriser les virus et se contredisent entre eux en se détestant mutuellement.

Le gouvernement imposant en parlant toujours de l’autorité scientifique pour bouclier imparable.

Les incohérences fortes de la gestion de crise et toutes les verbalisations réalisées et encaissant de l’argent.

L’urgence mettant en quelques heures la population en panique et les termes de « guerre » de Macron.

Bien sûr qu’il fallait protéger au maximum la population et avec des tests, des masques, des moyens forts pour l’hôpital bien avant la déclaration de la pandémie que des rapports scientifiques prévoyaient depuis 2003 !

Les gouvernements ont été alertés depuis des années sur les risques liés aux virus.

Par contre, ils ont tous sortis leurs milliards qui n’anéantissent pas la pauvreté.

Ils ont maintenu l’argent à un niveau neutre pour les très riches. Quant aux populations, elles subissent et la liberté s’est dangereusement affaiblie.

Des mesures économiques prises en urgence qui n’auraient jamais pu passer en temps normal.

Une obeisance collective, une soumission sans questionnement, la population prise au piège et à celui de la peur.

Des traumatismes dû à l’état d’urgence du confinement en catastrophe généré par les politiques, ceux qui disent toujours nous sauver.

Quel mensonge horrible car ils appliquent une économie meurtrière.

Le capitalisme vert n’existe pas. Il demande des millions d’investissements donc il ne fera que détruire plus et plus vite car il faudra produire et sur-consommer pour y aboutir.

De plus, il créera une autre pollution qui s’ajoutera à la première et il nécessite la prise des ressources naturelles et humaines.

La conception des villes qu’il encourage, vont faire de l’humain un objet connecté, un produit marchant et écologique.

C’est cet avenir que nous donnerons aux enfants ?

Le ridicule des discours politiques économiques prenant en otage l’emploi et ne proposant pas d’autres choix que cette folie suicidaire.

Le progrès technologique n’est une valeur absolue. La valeur absolue, c’est la vie et sa nécessaire liberté.

Enclavé dans l’argent inventé, qui n’existe pas, nous allons nous enfoncer alors qu’en chance extraordinaire est là!

Loin des files d’attente devant les fast food drive, les poubelles sur les pelouses et les litres d’alcool, l’indifférence et les bars remplis, il y a l’envie de vivre, de paix et de transmette aux enfants, aux générations futures et à nous tous.

Décarboné, c’est en premier anéantir la pauvreté et l’écologie suivra d’elle même en production saine pour le respect de l’humain et de la Terre.

Tant que l’argent sera le moteur de tout, cet un enferment dans un endoctrinement redoutable et destructeur qui servira notre avenir.

Il est possible de fonder une civilisation sans l’argent. C’est l’enjeu important face à un bouleversement planétaire.

Une vie ne faut pas de l’argent, un humain ne rapporte pas de rentabilité. Dans le capitalisme vert les lobbies seront d’autant plus puissants car ils feront croire qu’il détiennent le poumon de la Terre entre leurs mains et décisions.

Leur innovation pour prendre le mot d’Élisabeth Borne, ce sont leurs milliards. Elle ne décide rien car sans les très riches leur gouvernement de technocrates n’est plus rien.

L’argent rappelle l’obtuse haine des prédateurs qui ne lâchent pas leur proie.

© Fédora Hélène

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s