États-Unis – Élection présidentielle – Un 3 novembre sous haute tension

Cette nuit entre 1 heure et 2 heures du matin, il sera de découvrir quel est le nouveau président des États-Unis.

Actuellement, Trump se trouve à la Maison Blanche dans l’attente des résultats .

Les réseaux sociaux, Facebook, Instagram, Twitter , YouTube sont sur le pied de guerre et ont mis en place des équipes pour surveiller tous les flux concernants les publications, vidéos sur l’ élection présidentielle pour éviter toutes fausses publications, annonces incertaines sur le résultats des élections et autres débordements qui pourraient être.

Arte publiait un reportage intitulé « Les USA dans tous leurs États » soulignant le fait que les États -Unis étaient « au bord du gouffre ».

Ce 3 novembre tient le monde en alerte concernant la 1ère puissance du monde et la 1ère armée du monde dans un contexte de crise mondiale où chaque jour la paix semble toujours plus menacée malgré l’appel à un cessez-le-feu mondial demandé par l’ONU. Ce 3 novembre , l’Onu rappelle la gravité d’ « attaques aveugles » qui perdurent pendant la pandémie et qui touchent des établissements civils de santé, et impactent le personnel humanitaire . Ces conflits ont des conséquences très « dramatiques » sur les enfants déclare la Représentante spéciale de l’ONU pour les enfants et les conflits armés . Les bombardements de centres hospitaliers en Libye, où les attaques contre des universités en Afghanistan et au Cameroun impactent toute une jeunesse , notre futur par les traumatismes que la violence des conflits armés laissent derrière eux durant plusieurs années.

Ce déséquilibre profond que traverse notre monde fait que le choix des hommes et femmes politiques peuvent aujourd’hui avoir des conséquences pour toute l’humanité.

La paix est un axe majeur des enjeux géopolitiques actuels qui intégrent la lutte contre le terrorisme

Trump rappelait à la 75ème Assemblée générale des Nations Unies, la supériorité de l’armée américaine et les succès diplomatiques des États-Unis , selon lui.

Donald Trump nominé au prix Nobel de la paix 2021 pour sa médiation entre Israël et les Émirats arabes Unis, ce qui a pu choquer ses détracteurs et certains spécialistes des États-Unis. Donald Trump qui met en avant deux accords de paix entre Israël et les Émirats arabes Unis et entre Bahreïn. Il déclare à l ‘ONU , « Ces accords de paix révolutionnaires marquent l’aube d’un nouveau Moyen Orient ». Puis Trump n’oublie pas que sa rencontre avec le dictateur nord-coréen marque également sa présidence.

La paix en axe dominant , Trump déclare toujours devant l’ONU en septembre dernier, que son pays « accomplit (son) destin en tant qu’artisan de la paix. Mais c’est la paix par la force ».

La nomination de Trump au prix Nobel de la paix 2021 pourrait le mettre sur une perspective qui pourrait le placer, s’il obtient ce prix, sur une légitimité d’interlocuteur incontournable dans les décisions primordiales pouvant impacter sur l ‘équilibre de notre monde fortement fragilisé. Il pourrait également rivaliser avec la notoriété de Obama prix Nobel de la paix en 2009.

Trump rappelle également la lutte contre le terrosrisme, le trafic de drogue, l’oppression des femmes , la traîte d’êtres humains , le nettoyage ethnique des minorités religieuses , entre autres en déclarant « L’Amérique sera toujours un chef de file en matière de droits de l’homme ».

Il comprend que ces sujets fondamentaux portent en ces temps très troublés où les droits humains se trouvent restreints , affaiblis d’autant plus par l’accélération de la pauvreté que provoque la crise économique et le maintien redoutable d’un capitalisme mondialiste .

Donald Trump vante les mérites de sa politique économique et estime que « En trois ans, nous avons construit la plus grande économie de l’histoire ». Rappelant la force en soulignant « Nous avons l’armée la plus puissante du monde ». Il est fièrement un budget militaire de 2 500 milliards de dollars sur les quatre dernières années, consacré à maintenir l’armée américaine comme 1ère puissance.

Le conflit qui oppose la Chine et les États-Unis ne manque pas de s’imposer dans les choix avenir et pouvant impacté la communauté économique internationale. L’Europe pourrait éprouver des difficultés à se positionner et à garantir ses intérêts face aux deux premières puissances du monde qui s’affrontent.

La pandémie de Covid-19 est un sujet extrêmement sensible et Donald Trump appelle l’ONU à tenir le  gouvernement chinois «responsable de ses actes », signifiant également que selon lui , le gouvernement chinois aurait pratiqué des « décennies d’abus commerciaux ».

De vives tensions s’inscrivent dans ce que sera les défis de 2021

Concernant les actions contre la pollution, Donald Trump se vante que son pays a réduit l’empreinte carbone « plus que n’importe quel pays visé par l’accord » de Paris que les États- Unis ont quitté.

De l’autre côté du miroir, il est la lutte contre le racisme, les discriminations, et le solgan « Black Lives Matter » s’impose dans la campagne présidentielle. Il est toute une jeunesse qui attend une nouvelle amérique. Il est les émeutes suite à l’assassinat de Georges Flyod, faisant craindre une guerre civile. Le chômage galopant et ce sont déjà 40 millions d’américains qui ont perdu leur emploi durant la pandémie. La crise sanitaire, douloureuse, et il est les nombreux morts du Covid-19, un drame qui blesse profondément l’Amérique.

Il est une Amérique qui se divise, se sépare de manière forte. D’un côté , les précaires, populations pauvres et de l’autre ceux s’imposant par l’argent, cherchant le profit constant sans se soucier de ceux ne pouvant se relever de la misère et de ceux souffrants de discriminations. Personne n’oublie la mort brutale, dramatique de Georges Floyd et la nécessaire lutte contre le racisme.

« Il faut voter » pour changer radicalement les choses, l’appel est lancé lors de prises de parole pour dénoncer les violences contre la communauté noire.

La violence est en augmentation ces derniers mois et des émeutes se poursuivent et il est des manifestations pacifiques pour soutenir la lutte contre le racisme.

Joe Biden – Candidat démocrate et le favori de cette élection américaine 2020

Joe Biden fixe dix axes majeurs à son programme pour une fiscalité plus juste, pour un élargissement des choix pour l’assurance santé .

Grande première, Joe Biden veut augmenter les impôts des plus riches et des entreprises.

Concernant la santé, Joe Biden veut dépasser les ambitions de l’Obamacare et voudrait établir un programme de soins public sans pour autant établir l’assurance santé universelle.

En économie , Joe Biden se concentre sur un plan « Made in America » et veut favoriser les entreprises restant et investissant aux États-Unis.

Joe Biden ne croit pas au plan « Made in America » de Trump.

Le candidat démocrate propose aussi un plan pour moderniser les infrastructures du pays. Il expose un plan d’urgence de 50 milliards de dollars pour réparer les infrastructures routières et 1 300 milliards de dollars sur dix ans.

Concernant le climat, Joe Biden promet dès son élection un retour des États-Unis dans l’Accord de Paris pour le climat. Une sortie officielle prévue pour le 4 novembre. Il promet également une économie visant « zéro émissions » en 2050 en faisant un investissement de 1 700 milliards sur dix ans financé notamment par l’augmentation des impôts.

Joe Biden veut réaliser aux États-Unis un « Sommet pour la démocratie » lors de la première année de son mandat.

Puis, il ne manque pas de se positionner dans la lutte contre le terrorisme.

Joe Biden est soutenu à 90 % par la communauté noire et il tient à leur donner la possibilité de réaliser leurs ambitions, potentiels et veut que soit une égalité pour l’accès aux investissements et au capital.

Concernant la politique de l’immigration, Joe Biden s’engage à mettre fin au programme de séparation des familles aux frontières. Il veut concrétiser un « chemin vers la citoyenneté » pour 11 millions d’immigrés sans droit.

Joe Biden veut accélérer une politique plus juste et plus respectueuse des égalités et de l’accueil des migrants en s’inscrivant dans la lutte contre le racisme.

Un monde en l’attente du résultat d’une élection présidentielle majeure, déterminante pour l’Europe elle-même dans ses choix futurs dans le contexte d’un bouleversement climatique actif, d’un bouleversement sociétal, philosophique , économique, politique et existentiel. 

©Fédora Hélène

Copyright © LiberTerra 2020, Tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s