Montagnes en danger – Faim et soif de vie – Quand l’eau douce de notre planète nécessaire à notre survie est menacée

Les sommets du monde seraient-ils également menacés par le bouleversement actuel ?

Un bouleversement majeur que l’homme a enclenché par le caractère destructif de son économie qui exploite l’humain, les plus vulnérables, les femmes et les enfants, qui se trouvent en première ligne à subir les maltraitances d’un système économique qui ne vit que par sa domination par la violence et le mensonge. Une supériorité gagnée par  cet homme dominant en intarissable puissance  qui se refuse de céder à la liberté, à son infini amour. Celui qu’il ne peut atteindre trop pressé dans sa course à envahir la planète en  la soumettant  à son désir de richesses, symbole à ses yeux d’une victoire sur  la mort. La vaincre  en étant l’odieux sur Terre, et les gouvernements servent cet acharnement sans fin pour quelque chose qui n’existe pas, l’économie, l’argent en idole suprême.

Un capitalisme vert qui se dresse en atout , car Machiavel est politique et Macron s’attache à ce portrait fidèle aux avancées qu’il se fixe comme objectif, tenant à tout prix à aboutir coûte que coûte à la suite des puissants de ce monde. Tous trinquent au même verre , à la même coupe d’or et éphémère , qui se brisera plus vite que l’éclair.

L’eau douce  coule des sources de nos montagnes entre 60 % et 80 % et 30% de la biodiversité de la planète trouvent refuge sur ce territoire. Les ressources nécessaires à notre survie ne peuvent s’exprimer que par la liberté. Celle-ci subit la guerre que mènent les lobbies, politiques en prenant les ressources qui appartiennent à la nature et qui permettent aux peuples autochtones de survivre. Ces peuples sont en danger par l’exploitation de leurs terres, et ne faisons pas l’erreur de penser que ce péril ne nous atteindra pas. Des hommes convoitent la Terre en rivalité avec le monde et non en accord avec lui. Un système mondialiste qui rompt l’alliance entre la Terre et l’homme et quand une fleur succombe, c’est un homme qui meurt.

Montagne – Un territoire où la famine pourrait se faire l’interminable orage

Les 270 millions d’êtres humains menacés par une famine aiguë en 2021, n’est pas un chiffre arrêté et ainsi que le déclare , David Beasley, Directeur du PAM, organisme onusien ayant reçu le Prix Nobel de la paix en 2020, la vérité est que des millions et des millions de personnes sont menacées à travers le monde par la faim.

Une étude menée par le FAO, le Secrétariat du Partenariat de la montagne et la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification appelle les décideurs à agir en urgence pour protéger notre monde de la famine et établir des solutions urgentes, inédites, efficaces et concrètes pour sauver des vies menacées par la famine en 2021 en valeur exponentielle tel que le bouleversement planétaire actif agit.

« Le nombre de personnes vivant dans les zones de montagne et exposées à l’insécurité alimentaire, dans les pays en développement, est passé de 243 à presque 350 millions sur la période 2000 -2017 » alerte l’étude.

Une aggravation que le révélateur qu’est la Covid prouve. Une faille s’ouvrant telle la pandémie et ce sont des millions de personnes qui pourraient vivre une famine aiguë car les systèmes provoquant le chaos continuent de perpétuer un mouvement destructeur et il faut que nous puissions avoir la force en tant que peuple d’arrêter une économie destructrice et suicidaire car c’est nous tous, notre monde qui échoue à faire échouer des millions de personnes dans la souffrance de la famine.

Les peuples autochtones, les femmes et les enfants sont les premières victimes car il y a également la destruction de leur environnement par la pollution, la surexploitation de leurs territoires par la cupidité de quelques-uns opérant des modifications très importantes de notre environnement par des cultures et élevages intensifs, y prélevant également toute source d’énergie nécessaire pour alimenter le système économique.

L’urgence climatique ce sont aussi les sécheresses sévères, les incendies  éprouvant les terres et donnant naissance à une désertification. Le végétal meurt et une espèce disparue l’est pour toujours. Nous pleurerons les larmes que les sources d’eau ne donneront plus , elles qui représentent entre 60 % et 80 % de l’eau douce dans le monde comme le révèle l’étude du FAO.

Nous avons tous besoin au-delà des frontières politiques de boire. Nos cultures ont besoin d’eau, l’énergie et l’industrie également, et nous allons devoir faire le choix entre l’essentiel et une eau au service du nucléaire, de l’industrie de l’armement, et l’eau en veine de notre planète, en élément vivant qui ne peut être pollué et détourné de sa fonction de vie par une économie s’employant à des fins opposées.

Le végétal , c’est aussi des plantes médicinales et l’atteinte faite à la biodiversité met en péril toute la pharmacopée qui dépend également des capacités en eau douce. Pas d’eau, pas de médicaments qu’ils soient par la chimie ou les plantes.

L’étude du FAO et de ses partenaires alerte , « les écosystèmes montagneux se fragilisent sous la pression des changements dans l’utilisation des terres, du changement climatique , de la surexploitation, de la pollution, de l’évolution démographique et d’autres facteurs qui menacent les moyens d’existence et la sécurité alimentaire ».

Covid-19 révélateur d’un bouleversement en valeur exponentielle – Aggravation de la pauvreté

Le changement climatique , la pollution, la pandémie de Covid, les mesures sanitaires prises par les gouvernements , tous ces facteurs ne cessent de blesser l’économie des montagnards se tournant essentiellement vers de petites exploitations agricoles locales et le tourisme.

Les ressources de ces populations sont particulièrement touchées, et surtout celles des populations vulnérables dans les pays en  développement. Marie Helena Semedo , Directrice adjointe du FAO, déclarait à l’ONU, « Dans les régions rurales montagneuses des pays en développement, une personne sur deux ne mange pas suffisamment pour mener une vie saine, et ces personnes subissent maintenant les incidences de la pandémie de Covid »

En Europe cette crise apparaît également et la misère s’aggrave. De nombreuses personnes se trouvent démunies , vivent dans des conditions de grandes difficultés aggravées par la pandémie et les mesures sanitaires prises par les politiques, par ceux ayant choisi une économie interdisant le droit à la résilience. L’impossibilité de se déplacer par les mesures sanitaires restrictives ont de graves conséquences pour les populations vulnérables allant souvent chercher du travail dans d’autres pays comme ceux de la communauté européenne pour permettre à leur famille restée au pays de survivre. 

Nombreux gouvernements ont refusé ce droit de résilience car acharné à gagner un PIB fort, à être puissant par l’utilisation du peuple pour servir leur idée de grandeur qui s’expose selon eux par une économie puissante attirant les milliardaires qui n’oublient pas de commander aux politiques leurs directives pour gagner. D’où des mesures absurdes et strictes nuisant à la liberté donc à la vie , mais prises car il faut gagner à tout prix et imposer par la violence en mettant un peuple en état de soumission.

En Albanie, mardi  8 décembre, un jeune de 25 ans aurait été tué devant chez lui par balle par un policier  car il aurait enfreint le couvre-feu. Un soulèvement populaire a eu lieu à la suite de ce drame et plusieurs jours de manifestations se sont déroulés en Albanie, qui est un des pays les pauvres d’Europe. 

Un confinement souhaité par des puissants lobbies , politiques, technocrates et milliardaires décidant sur tous les continents du sort du monde et de la vie de millions de personnes.  Le pouvoir donné à l’argent et les mesures sanitaires répondent à une logique de milliardaires sachant qu’ils ne gagnent que par l’exploitation de l’homme , de la nature et des femmes , premières victimes avec les enfants. Les femmes en première ligne vivent une grande pauvreté et cela est également en France en 2020 et ira vers une misère accrue en 2021 qui signifie que 54 millions supplémentaires de femmes luttent à travers le monde pour maintenir des moyens de subsistance contre une pauvreté extrême. Un courage , un amour de la vie que les prédateurs imposant leur tyrannie n’ont pas ! Ils imposent aux populations vulnérables ce qu’ils n’auraient pas la force de dépasser en continuant à sourire au monde comme toutes ces femmes pauvres le font chaque jour et en s’occupant des malades, des anciens et des enfants. 

Changement climatique – Montagnes en péril

Un changement climatique provoque des catastrophes naturelles en zone de montagne tels que les glissements de terrain, inondations, fonte des glaces pouvant entraîner la destruction de villages par l’effondrement que la pollution provoque.

En réponse à l’étude du FAO et ses partenaires, il est urgent d’agir. Les populations de toutes régions et  les habitants des régions montagneuses sont en droit de  faire entendre leur voix et d’exiger des actions pour lutter contre la faim et pour préserver notre environnement nécessaire à notre survie. 

Chaque jour compte, chacun de nous compte, que chacun soit conscient que sa vie est précieuse , qu’elle a une mémoire et que celle-ci doit s’emplir de beauté pour grandir et acquérir la paix, la sérénité pour tous sans univers prédateur l’enfermant comme il est celui d’aujourd’hui.

La justice est la source de l’équilibre, quand les sources d’eau douce sont menacées, c’est que la justice a perdu sa flamme. À nous d’être tous unis, pour donner vie à la liberté et porter son flambeau.

© Fédora Hélène

Copyright © LiberTerra 2020, Tous droits réservés

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s