Culture du viol & patriarcat – Un prédateur se pare de vertus – Voltaire et tout est dit ! Une image – Un jour

Quand le ridicule se couronne d’une auréole !

La force de témoigner par la force de vivre

Cet homme , conjoint-bourreau, exposait publiquement sur son Facebook, des photos de sa femme enceinte pour se venger de la demande de divorce que sa conjointe qu’il maltraitait gravement depuis des années avait réussi à faire . Des photos qu’ il lui avait volé et qu’elle avait prises pour garder en sa mémoire le merveilleux de la vie alors que cet homme cruel lui faisait subir des maltraitances criminelles. Le viol est un crime.

En France, il y a un viol commis toutes les 8 minutes. Dans plus de 90 % des cas l’agresseur est un proche. Les viols conjugaux, commis par un partenaire intime font 641 millions de femmes victimes au niveau mondial, selon un rapport de l’ONU et de l’OMS.

La violence subie est telle que les violences conjugales et/ou sexuelles sont des traumatismes qui peuvent impacter toute la vie des victimes, et avoir pour conséquences des maladies graves touchant la santé et le bien-être qui sont des droits humains.

AVC, cancers, hémorragies, dépression, tentatives de suicide, et la liste est malheureusement longue.

Ce prédateur aux manipulations usant de la religion « le verbe s’est fait chair » écrit-il, a et profite tant d’un système d’impunité qui laisse la justice véritable en peine, en deuil .

Mais faire deuil de toute justice, c’est faire deuil de sa propre vie. Alors, la vie est là, sa force et sa liberté qui se délivrent d’un système qui l’humilie, l’abandonne et qui a été fondé par une culture patriarcale, du dominant sur le dominé et ne peut alors protéger la paix qui est pourtant ce qui permet à notre humanité de perdurer.

Témoigner – la parole en délivrance du corps en souffrance

Il est également les témoignages de la gravité des violences multidimensionnelles qu’il commet et de l’emprise qu’ainsi il excerce, notamment au moment du divorce , comme il le fit quand sa conjointe a tenté de divorcer à plusieurs reprises.

Il publie sur les réseaux sociaux dans le but de faire du mal le plus précieux d’une vie, une grossesse, l’intimité d’un être humain. Cet homme cruel l’exposait publiquement sans aucun respect pour ses propres enfants, jeunes adultes, qui verront la publication défiler . Un homme violent n’est jamais un bon père et il l’aura maintes fois prouvé en étant toujours plus à s’enfoncer dans le gouffre de la haine pour exister , ce qui n’est pas vivre !

La police verra cette publication odieuse découverte sur le mur de ce prédateur par des témoins et aucune plainte ne sera possible, acceptée !

Quand une justice véritable existe, elle est un don de paix et ne permet pas à un homme de martyriser une femme enceinte alitée du fait d’une grossesse à risque par les violences subies.

On ne maltraite pas une femme enceinte alitée du fait d’une grossesse à risque à cause de violences conjugales et sexuelles, menaces de mort avec un couteau, entre autres – violences psychologiques sans nom. On ne traumatise pas une femme , des enfants pour se satisfaire, se faire plaisir, mettre sous son emprise des êtres humains en les brisant par la violence qu’ils subissent !

On n’humilie pas une femme en la diffamant dans des bistrots , auprès de gens malveillants, y compris une « journaliste » que de titre, dans une petite bourgeoisie de tartuffe entre cupidité, catholisme d’apparence, culture du viol puissance mille, allant jusqu’à qualifier publiquement un homme cruel – et radié de la carte de presse, le comble – « d’âme pure  » pour alimenter sans aucune dignité, aucune valeur humaine : le patriarcat et s’auto qualifiant d’âme pure tant qu’à faire en Sainte médiocre vouant une haine aux combats féministes et adulant un prédateur attaquant une femme enceinte, menaçant constamment sa conjointe de mort et ce à plusieurs reprises avec un couteau et devant les enfants.

Sa cruauté , il satisfait sa cruauté en faisant souffrir ainsi une mère et ses enfants, avec son extrême perversité à menacer consentement un être humain de mort en lui faisant subir des états de chocs permanent par la violence qu’il excerce , jusqu’à uriner dans l’évier sur la vaisselle de ses enfants et de leur mère car lui ne participait à aucun des repas avec eux ! Il est beau l’âme pure !

Dans certains milieux politiques, culturels, mondains des femmes acceptent la violence, criminalité masculine pour être la femme de, avoir un titre , un prestige et une fausse carrière sans s’être jamais battue un seul jour pour la liberté, le respect des droits des femmes qui sont des droits humains et demeurer à l’endoctrinement du patriarcat, niant les Conventions internationales luttant pour l’élimination des violences faites aux femmes, niant les objectifs du développement durable, niant le droit à une femme de vivre et non de survivre !

Plus grave ne portant pas secours à la victime de ce prédateur, mais au contraire par de tels propos, l’encourageant, accréditant les violences faites à l’égard des femmes. Oubliant que secourir une victime, c’est sauver une vie et que cela a besoin de l’engagement de tous !

Qualifier ainsi un bourreau sans aucun respect des enfants, de leur mère, c’est le reflet d’un système patriarcal continuant à dominer dans cet absurde de détruire la liberté, la vie ! Cet homme détruit tout simplement une vie ! C’est cela le patriarcat, une incompréhensible cruauté à l’égard des femmes et comment cela peut-il être soutenu si ce n’est que par un mental suicidaire qui attaque la vie sur tous les fronts et le bouleversement climatique et civilisationnel actuel est conçu et voulu depuis des décennies par cette acceptation de la haine pour posséder, dominer.

Un prédateur anéantissant une femme en lui faisant subir des violences inouïes pendant des années, en la manipulant horriblement, en fabriquant de faux diplômes, de fausses expériences professionnelles, en mentant sans vergogne à chaque respiration, en l’injuriant sans cesse de « mante religieuse », de propos très obscènes en lui hurlant dessus de plus en plus fort et ce en pleine nuit , en renversant le lit à 3 heures du matin alors que sa conjointe enceinte y dort ! La projetant ainsi à terre et sans un mot la laisser ainsi au sol !

Attention ⚠ messages injurieux du prédateur

Un exemple des injures qu’il a hurlé durant des heures en pleine nuit, empêchant ainsi sa conjointe de dormir . Tout en renversant les meubles, agressant sa conjointe, ses enfants et fier de lui , des actes de violences qu’il commet, il les renouvelle par écrit ! Tellement certain que la justice n’existe pas !

Un tyran domestique commettant des violences graves quotidiennement sur une femme enceinte et devant ses enfants, maltraitant un enfant dans le ventre de sa mère en faisant subir des actes criminels à sa conjointe qui dans la bienveillance pensait qu’il se soignerait, qui chaque jour donnait toutes ses forces et son sourire à ses enfants en taisant ses larmes !

Cet homme cruel qui la rabaissait sans cesse comme il l’injurie toujours par ses manipulations macabres auprès de moins que rien lui donnant une importance ! Les belles personnes ne sont pas dupes et connaissent le mode opératoire de cet homme violent, le fonctionnement mental de ce genre de psychopathe.

Continuer à nier une victime , c’est vouloir achever tout le mal qu’on lui a déjà fait subir.

Il est contre ce prédateur qui se balade – 23 mois d’une plainte pour viols et violences entre autres, après avoir alerté depuis des années, en vain.

Un pays qui accepte la cruauté d’un homme violent brisant une femme enceinte, ne peut avoir la paix pour avenir.

Détruire une vie et rendre la victime coupable, quelle méchanceté épouvantable anime cet homme !

Sans aucun respect de la vie , des enfants qu’il a traumatisé, qui ont grandi et qui témoignent !

Qu’il reste à son bar l’hébergeant à faire son cinéma, être sans aucune dignité, passant son temps à se victimiser, à flatter des personnes à sa ressemblance qui adulent celui qui crache, fait des doigts d’honneur, injurie, agresse sa proie en tous lieux ne lui laissant plus aucun refuge et qui passe ses journées en redoutable fainéant donnant tout son temps à l’oisiveté, n’ayant rien d’autres à faire que nourrir sa cruauté, sa méchanceté.

Par ailleurs escroc et faussaire notoire connu de la justice depuis 40 ans, ayant fait l’objet de plusieurs condamnations à de la prison ferme et d’articles de presse dont certains avec sa photo pour avoir volé

de l’argent, être à ses barbouzeries entre politiques, journalistes, monde de certains avocats, mais pour avoir martyrisé et violé une femme enceinte alitée, traumatisé des enfants, tenus des propos antisémites en hurlant , en hurlant des injures en allemand sur sa conjointe, comme il le fera sur le personnel soignant d’un centre de rééducation , en agressant physiquement un des directeurs, puis en volant sans cesse sa propre famille jusqu’à la tirelire de ses enfants. Ce prédateur est à se balader souvent très alcoolisé, sans travailler, comme si de rien n’était !

Il aura une amende pour avoir menacé l’école de ses enfants, restés confinés avec les autres élèves dans leur classe. Il sera condamné pour violences conjugales à 2 ans de prison avec sursis et 2 ans d’obligation de soins qu’il ne respectera jamais et sans que soit la moindre conséquence pour cet agresseur qui se vengera de cette condamnation sur la victime.

Puis, il aura au moins démontré la réalité du système laissant un prédateur perdurer dans sa criminalité, ainsi que la réalité de milieux extrêmement narcissiques, faussement humaniste, tout ce mensonge de certains embourgeoisés se parant de vertus, ridicules cyniques et macabres préférant un bourreau ivrogne capable de rester sans prendre une douche pendant plusieurs jours, à ceux survivant à sa barbarie et ayant le courage de témoigner .

Ils jugent les victimes de violences conjugales et sexuelles et accordent tout droit à la cruauté. Leur point commun avec ce prédateur : une redoutable méchanceté, lâcheté et leurs manipulations faisant leur apparence .

« Un système d’impunité et ce genre de très mauvaises personnes mysogines cultivant le patriarcat et la culture du viol.
Mon corps a tant été agressé et violé que je suis en survivance ! 
Mais peu importe du moment que tout ce monde destructeur, de l’inversion est à son pouvoir ! 
Combien de temps, je pourrais vivre avec cette peine immense ?
L’injustice horrible qui a oublié les messages de Mandela et de Martin Luther King ! J’aurais au moins eu la force de témoigner. »

©️ LiberTerra

Document

Ce diplôme est un faux . Philippe Palat ne figure pas sur la liste des diplômés de Sc Po Toulouse.

Comme il n’est pas journaliste à la Lettre A ni ailleurs, ce qu’il affirme actuellement tellement sûr de son impunité, puissant dans sa grande malhonnêteté, sur le profil de sa soi-disante société située à une adresse bidon à Bordeaux . Ville où il a commis comme à Lourdes et ailleurs, divers vols et tentatives d’escroqueries et violences à l’égard de sa conjointe et des enfants, et il se prétend également juriste alors qu’il a également fabriqué un faux diplôme de la faculté de droit !

©️ LiberTerra

©️ LiberTerra

Copyright ©️ LiberTerra 2021, Tous droits réservés, Tous droits de reproduction et de diffusion réservés

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s