Mot du jour – Un homme violent, n’est jamais un bon père

Philippe Palat – Machine de violences

Un homme qui maltraite sa conjointe enceinte, qui fait souffrir une mère sous les yeux de ses enfants, qui la menace de mort avec un couteau devant les enfants, qui lui lance de l’alcool dans les yeux devant les enfants, qui s’acharne à détruire la vie de sa victime en commettant des violences conjugales et sexuelles multidimensionnelles, se réjouissant du mal qu’il fait et partant en rire au bar avec des avocats, politiques et tout le bazar , fier de fréquenter ces gens ne prêtant aucune attention aux victimes, – ce prédateur flattant de manière morbide quelques femmes misogynes en reines du bal de leur barbouze de bistrots vociférant des injures très obscènes publiquement contre sa conjointe qu’il maltraite , qu’il vole en volant jusqu’à la tirelire de ses propres enfants, confisquant tous les papiers importants , les clés de maison et de voiture qu’il raye et saccage constamment, – cet homme cruel machine de haine et violences, par ailleurs : escroc et faussaire multiricidiviste et condamné, barbouze ayant divers articles publiés sur les minables escroqueries et faux qu’il rédige en tricheur malveillant fabriquant de faux diplômes, fainéant et ivrogne notoire, allant agresser sa conjointe à la maternité moins de 24 heures après qu’elle est subie une césarienne en urgence, – ce monstrueux manipaleur et prédateur, se balade tranquillement alors qu’il est depuis 25 mois , une plainte pour viols et violences, dans le vite-fait de la justice qui n’a su qu’apporter des traumatismes supplémentaires aux victimes.

Et, on ne peut citer toutes les terrifiantes violences conjugales que cet homme violent a commises durant des années.

Cet homme indécrottable continue sa méchanceté en étant l’incarnation du mensonge, lui qui a laissé sa propre mère en fin de vie sans jamais venir la voir , ni même venir lui dire au revoir , mais qui flatte des ignobles personnages à sa ressemblance qui s’alimentent du répugnant de Philippe P.

Qu’il profite de son impunité dans son extrême déchéance car maltraiter les siens, des enfants, sa conjointe enceinte, une grossesse à risque et violer une femme enceinte alitée, on est dans la monstruosité, la barbarie et ce type était encore peu hébergé dans un bar en se la coulant douce et paradant comme si de rien n’était sur les réseaux sociaux dont son Facebook sur lequel, il publiait en public des photos très précieuses, intimes de la grossesse de sa conjointe. Des photos qu’il lui avait volé et que la victime avait prises pour garder en sa mémoire traumatisée le merveilleux de la vie .

Une publication que verra le jour même la police. Laquelle n’a strictement rien fait alors qu’elle n’ignorait pas les violences conjugales et le harcèlement quotidien commis par cet homme connu de la justice. Ce barbare attaquant sa conjointe en tous lieux, ne lui laissant plus aucun refuge et la rendant coupable de ce qu’il lui faisait subir.

Ce sont des alertes qui ont été faites, en vain dans un pays où le patriarcat et la culture du viol dominent en fer de lance du non respect des droits humains.

C’est l’amour de cette mère qui a protégé son enfant en elle alors qu’elle subissait des maltraitances et viols commis par ce conjoint , barbare psychopathe, conscient et responsable, calculant ses actes malveillants.

Sa propre mère disant de lui  » Il prend plaisir à faire du mal. J’ai honte d’avoir mis cet homme au monde« . Sa mère expliquant que ce fils unique l’avait frappé en plein visage et qu’elle avait gardé des séquelles à un œil.

Parlons Justice quand il est l’incompréhensible cruauté de cet homme cruel qui détruit une vie et demeure impuni .

Quant à celles et ceux encourageant et soutenant un tel pervers, ils sont la lie de la société. De plus, nier les victimes, c’est abject et c’est apporter une peine aux victimes qui ont assez souffert et qui ont le courage de témoigner, de dépasser les souffrances et d’avancer par amour de la vie et de la liberté.

Une victime qui ne lui demandait que pourquoi ! Il lui a répondu par des crachats, doigts d’honneur, injures obscènes en pleine rue et devant des passants. Des passants ont réagi une fois alors qu’il agressait violemment sa conjointe en pleine rue ! Philippe P a été alors condamné pour violences conjugales à deux ans de prison avec sursis. Il s’est vengé horriblement de cette condamnation sur la victime.

Philippe Palat a également établi une fausse société, à une fausse adresse en marquant un faux statut de journaliste et mentionnant de fausses références professionnelles.

La journaliste soutenant ce prédateur, est en dessous de tout et fait honte à sa profession. Elle devrait relire La Fontaine et Molière en mettant le Bourgeois Gentilhomme au féminin dans sa diatribe de littératrice ratée en première de la classe . Une pseudo élite cultivant et se gavant de suffisance, d’hypocrisie, de mépris de l’humain. Mais là, ça atteint le sommet de la médiocrité !

Le patriarcat tue, traumatise, viole, mutile des femmes et des filles . Cet homme violent a fait souffrir des êtres humains, ce n’est pas un jeu !

Dans quel pays sommes-nous pour que certains aient une telle indifférence glaciale , méchanceté à l’égard de femmes et d’enfants victimes de prédateurs ! Il est leur méchanceté folie consciente , ainsi que leur orgueil et cupidité, les mêmes armes qui détruisent notre planète.

L’école du respect est celle qui devrait leur être obligatoire dans leur notabilité macabre . C’est macabre de donner à la vie ce sens de détruire ceux vulnérables, aimant la vie, souriant au monde et voulant la paix libre pour vivre libre !

La vie qui a ce sens du miracle quand on sait le terrifiant que cet homme cruel a eu à l’égard d’une femme enceinte et alitée.

Son extrême perversité de voir naître son enfant alors qu’il avait martyrisé sa conjointe enceinte et qu’il continuait sans vergogne comme venant violent et ivre à la maternité. Il est abject, cette machine à détruire !

Il est alors de voir les yeux grands ouverts, la vie ! La Vie sauvée par l’amour , le cœur des victimes.

Philippe Palat a mis en grave danger la vie de sa conjointe et de son enfant . Il a oublié ses proies qu’il déshumanise, il s’enivre dans son bar , joue ses personnages et flatte cette odieuse journaliste née avant la honte !

Tenir la barre, la voile libre pour la vie . C’est elle qui doit être à l’honneur, c’est la paix que les femmes victimes de prédateurs portent en elles .

©️ LiberTerra

Copyright ©️ LiberTerra 2021 – Tous droits réservés – Tous droits de production et de diffusion réservés

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s