Normandie – Le château de Caen s’illumine d’aurores boréales pour le week-end de l’Ascencion

photo/@liberterradaily

@liberterradaily

Les aurores boréales s’invitent en Normandie. Naïf, on pourrait croire que la lumière du Nord vient bercer le ciel normand au printemps. Se laisser prendre par la magie de la nature retranscrite par l’art en couleur qui illumine nos yeux pour un instant, une émotion, une photo à notre mémoire collective.

La nature en bouleversement, l’on pourrait croire que le ciel du Nord s’unit à celui de nos rivages et que tout est possible par notre imagination. La nature fragile et si généreuse résiste à la révolution climatique pour nous offrir encore sa liberté, toujours sa beauté.

L’artiste Suisse Dan Archer a imaginé Borealis, un spectacle créant au-dessus des villes des aurores boréales toutes uniques, traversant les légendes et nous rappelant dans nos cités de béton et de verre, notre alliance avec la nature. Elles s’invitent à la nuit et les étoiles deviennent des voiles aux teintes de l’arc-en-ciel, en un lac de lumière.

photo/@liberterradaily

Boréales ou australes, le ciel libre échappe-t-il encore à l’urbanisation de la nature par la lumière unissant notre Terre mère à l’univers ? Les satellites toujours plus nombreux, quel espace laissons-nous libre ? Aurons-nous plus que l’imagination pour penser la nature se libérant de nos machines et venant rejoindre les villes et l’art lui-même dépendant de la technologie, l’homme créateur d’outils devient l’artisan protecteur de la nature par une programmation numérique, après avoir domestiqué la planète.

Rendre la liberté à la nature, serait-ce allumer ou éteindre les lumières des villes et ne laisser que celle de la lune aux étoiles pour nous émerveiller ? La voie lactée en spectacle extraordinaire à la nuit profonde sans pollution lumineuse créant un jour permanent au contraire des ciels de Norvège donnant à la nuit le bleu des mirages en aurores boréales.

Combien d’entre nous verrons une aurore boréale dans son espace naturel ? À l’heure de l’aviation touristique plus de la moitié de l’humanité ne prendra jamais l’avion et ne verra jamais la magie des aurores boréales. Ce ciel, notre Terre et nous ne connaîtrons que peu d’elle. Voyager, découvrir sa Terre reste un privilège, une chance.

Dan Archer fait venir les ciels lointains à nous, et les accompagne dans ce voyage par la composition musicale de Guillaume Desbois. Le spectacle Borealis s’est étendu dans le ciel d’Adélaïde en Australie, à la Tour de Londres, à Lausanne en Suisse, et ce week-end de l’Ascension, il s’invite au château de Caen qui ouvre les festivités du millénaire de la ville qui sera célébré en 2025.

Photo/@liberterradaily

Des aurores boréales ne prenant pas leur envol dans le ciel de Caen pour des raisons de « sécurité aérienne », selon la ville de Caen, mais se limitant à l’enceinte du château de Caen.

Un millénaire s’est écoulé et la problématique du climat devient fondamentale. Les forêts du passé ont laissé la place à la création de la ville marquée par le sceau de l’Histoire par Guillaume le Conquérant dans une Normandie où il était dès la préhistoire des sites d’habitats sur la ville de Caen.

La Normandie revenant au cœur de l’actualité avec le Format Normandie en négociations pour la désescalade de la guerre en Ukraine, comme le Forum Normandie pour la paix s’ouvrant chaque année à Caen.

La lumière de Borealis peut inspirer une attention toute particulière pour la paix en cette année 2022 au cœur de défis majeurs, dont le climat qui est une des préoccupations de Dan Archer qui par son travail pose cette question sur son site, « Serons-nous capables de recréer artificiellement tout ce que nous recherchons et avons besoin de la nature – esthétiquement, émotionnellement et en termes de ressources naturelles ? La nature étant en déséquilibre par les activités humaines, « allons-nous commencer à voir des aurores apparaître dans les villes du monde entier ? », s’interroge Dan Archer sur son site.

Se ressourcer au cœur de la nature, nous en avons besoin, car nous faisons partie d’elle. Puis, ce qui appartient à tous, ce sont les couleurs de l’arc-en-ciel unissant le ciel et la Terre, la nature et l’humanité.

© Fédora Hélène 

photo/@liberterradaily

Copyright ©️ LiberTerra 2022 – Tous droits réservés – Tous droits de production et de diffusion réservés

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s