Liberterra, au coeur de la manif du 1er Mai

Un 1er Mai 2019 inédit avec la première des Gilets Jaunes.

Liberterra, présent dans la ville de Caen, en Normandie, qui sera celle d’un grand élan de la Liberté célébré durant cette année des 75 ans de la Libération.

L’histoire du 1er Mai est née aux Etats Unis en 1886 en mémoire au massacre de Haymarket Square où les ouvriers du XIXème siècle luttaient pour la journée de huit heures en cette date du « moving Day » où les entreprises américaines clôturant leur bilan et ne renouvelant pas des contrats, obligeaient les ouvriers à partir pour rechercher du travail.

Cette fête en mémoire du combat des ouvriers tire sa référence de ce jour majeur du 4 Mai 1886 où le premier tract appelant à manifester à Haymarket est diffusé.  

Les gilets jaunes appelant à une mobilisation sur les ronds-points samedi prochain, qui sera le 4 mai, peuvent y voir la coïncidence des dates où le peuple demande à être entendu.

En France, c’est en 1890 que Jules Guesde, du Parti ouvrier, lui donnera le nom de « fête du travail ». Une fête qui s’émancipera vers d’autres pays dès cette première année pour le mouvement de l’International.

La France qui sera le fer de lance d’une fête européenne, le monde ouvrier du XIXème siècle ayant entrepris cette union des pays européens avant leur réalisation par une constitution politique, et qui le sera de nouveau par l’empreinte des blessures qui frappent la manifestation du 1er mai 1891, à Fourmis.

La troupe tire sur la foule faisant 9 morts et 35 blessés.  

Il en résultera une enquête qui reconnaitra la responsabilité des forces de l’ordre, mais qui confirme que 9 manifestants seront poursuivis.

 Georges Clémenceau, le futur « briseur de grève », fera une plaidoirie politique en faveur d’une amnistie pour ces ouvriers inculpés.

 Mais l’amnistie leur sera refusée et ils seront condamnés à de la prison ferme au cours d’un procès qui s’en suivra pour « outrage et violence à agent », « entrave à la liberté de travail » et « rébellion ».

L’histoire prend, aujourd’hui, un sens d’actualité en ce mot de « répression » souligné par plusieurs manifestants interviewés par Liberterra lors de ce 1er Mai.

« Nous sommes toujours là, on ne bougera pas, et si certains d’entre nous sont absents, c’est que nombreux subissent des interdictions de manifester, des contrôles judiciaires le samedi jour de mobilisation. »

 Puis, ils n’oublient pas la gravité judiciaire qui touche des manifestants devant faire face à des procès et/ou à un emprisonnement.

Les Gilets jaunes faisant en ce jour de 1er mai, un appel au don pour assurer des frais d’avocats qui s’élèverait à la somme de 40 000 euros.

Une journée de mobilisation à Caen  qui solidarise les syndicats présents CGT, SUD, FO, Solidaires, FSU, et les gilets jaunes, tous très nombreux, dans une marche pacifique.

Des réunions en amont ont permis aux syndicats et Gilets jaunes d’apprendre à se connaître et ont contribué a annoncé, dès le 27 Avril, une convergence des luttes.

Tous constatent un aveuglement du pouvoir, un dialogue de sourds qui accablent le gouvernement par l’intervention de Macron de jeudi dernier 25 Avril 2019 , qui après 6 mois du mouvement des gilets jaunes, d’un Grand débat à 12 millions d’euros, ne réponds « absolument pas » insistent les Gilets Jaunes à ce qu’ils revendiquent être une urgence pour pouvoir vivre dignement.

« 6 mois après, rien n’a changé ! Le carburant a même augmenté. A partir du 15 du mois, je ne peux toujours pas manger normalement et nous vivons tous cela. » confie une manifestante à Liberterra, ajoutant,

« D’accord, Macron a fait son indexation sur les retraites, mais en attendant, les petits retraités sont physiquement et psychologiquement fatigués. Ils nous soutiennent mais certains d’entre eux n’ont plus la force de venir en manif. »

 Liberterra souligne les mois de mobilisation où des personnes âgées dont certaines de plus de 90 ans sont descendues dans la rue pour pouvoir obtenir ce qui est leur dû.

D’autant qu’il y a eu une perte de pouvoir d’achat par la suppression du rappel de l’inflation sur les retraites. Et que, jeudi 25 Avril, Macron en indiquant la réindexation  pour l’ensemble des retraites en 2021 n’a fait qu’appliquer la loi votée qui ne prévoyait le gel que pour 2 ans.

1,8 milliards d’euros sont bien pris aux petits retraités (- de 2000 euros/mois) en 2019 et par contre ils ont aussi à subir une hausse de la CSG de 23% qui demeure sur les petites retraites.

Les gilets jaunes s’inscrivent dans une volonté de justice sociale, de demande de bientraitance et de respect de la part de Macron et de son gouvernement envers le peuple souverain rappellent-ils.

« Le peuple doit décider, nous sommes réveillés, ils nous endormiront plus. » réagissent des gilets jaunes qui ne croient plus en un pouvoir politique « haut perché », « fou », « qui s’est  coupé de la réalité et de la connaissance de la vie réelle », celle du peuple qui se voit «appauvri».

Tous avec leurs mots expliquent être atterrés par un président qui crée une telle fracture avec les citoyens, étouffant les plus fragiles.

Mais malgré le négatif de la politique du gouvernement et la non confiance en les réformes que celui-ci entreprend par l’annonce et demande directe faites par Macron, Liberterra a rencontré ce 1er Mai un mouvement populaire qui s’unit dans une démarche pacifique, d’espoirs et de force qui a su manifesté ensemble syndicat et gilets jaunes présent au sein du rassemblement.

La préfecture de Caen avait interdit une manifestation spécifique des « gilets jaunes » en ce 1er Mai et ceux-ci ont su être présents et confirmer leur retour aux ronds-points pour samedi prochain.

Liberterra a aussi rencontré la France Insoumise, présente dans le cortège, et qui dit avoir entendu le message populaire porté par les gilets jaunes sur une nécessité d’une politique répondant aux besoins fondamentaux, comme le droit de pouvoir se nourrir pour une bonne santé et qui sonnent le signal d’alarme dans notre pays.

Un 1er Mai 2019 qui aspire pour certains à une prospérité élémentaire pour les citoyens dans une continuité et pour d’autres dans  la construction d’une sixième République, comme le soutient La France Insoumise.

Caen, où le mouvement des gilets jaunes a été  sur une dynamique dès le premier samedi, aussi Terre Normande, où le gouvernement sera lundi 6 mai, avec la présence d’Edouard Philippe suivi de ministres comme Pénicaud et Attal dans une réunion publique au palais des congrès pour les Européennes, comme Edouard Philippe l’a annoncé lui-même.

Normandie où se trouvait précédemment François Hollande, samedi 27 Avril, à Bayeux, pour la signature de son livre où il fit 4 heures durant de dédicaces.

Normandie, toujours, qui inaugura la première réunion du Grand Débat.

Nos provinces sont engagées comme l’histoire l’a déjà prouvé et Emmanuel Macron, ancré dans un parisianisme financier dominant, et peut-être, sa naïve méconnaissance ou volonté de ne pas « comprendre », souhaitant lui aussi tirer partie du passé et de la technique d’usure employée par les gouvernements contre les attentes légitimes du peuple, est face à un cohérent des citoyens sur l’ensemble du territoire contrairement à ses abracadabrantes « maisons de services » et réformes ne pouvant entrer dans le budget voté de 2019 et dont il peut concrètement en préciser le financement.

Heureusement que Emmanuel Macron était ministre de l’économie !

Son gouvernement engagé dans les élections européennes et devant concrétiser les réformes auront sans doute le don d’ubiquité …

Puis, Emmanuel Macron conclut cette journée par sa vision du 1er Mai  rappelant la valeur « Travail » qu’il exprime dans son tweet en étant sur la nature « Travail, Patrie » qui nous rappelle l’idée de Pétain qu’il souhaitait honorer un certain 11 Novembre.

©Fédorahélène

©Liberterra

©PhotosLiberterra

Photo Liberterra 1er Mai 2019
Photo Liberterra 1er Mai 2019
Photo Liberterra 1er Mai 2019
Caen, 1er Mai 2019
Caen, 1er Mai 2019

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s