FORUM MONDIAL NORMANDIE POUR LA PAIX Dossier LIBERTERRA

FORUM MONDIAL NORMANDIE POUR LA PAIX : PRIX LIBERTÉ


C’est sa première édition et ce prix, créé par la Région Normandie, en partenariat avec l’Institut international des Droits de l’Homme et de la Paix, le Rectorat d’Académie de Caen, le réseau Canopé et Ouest-France, a un but éducatif.
Le Prix Liberté s’ouvre à des jeunes de tous pays, âgés de 15 à 25 ans, et leur permet d’élire tous les ans, une personnalité ou une organisation s’engageant dans un combat vertueux pour la Liberté.


Les trois finalistes de cette première édition sont :


Greta Thunberg, première lauréate du Prix Liberté
Cette jeune lycéenne suédoise de 16 ans, militante pour le climat, reconnue pour son magnifique combat pour la sauvegarde la planète par une prise de conscience du changement climatique.
Greta Thunberg était intervenue à la COP24 en 2018 en Pologne et au forum économique de Davos en Suisse du 22 au 25 janvier 2019.
Elle fut notamment à l’origine de l’initiative « Skolstrejk för klimatet » (grève étudiante pour le climat)

Les deux autres finalistes furent :


Raif Badawi, blogueur saoudien de 35 ans, militant pour l’égalité « homme-femme ».
Condamné pour « insulte à l’Islam » par le pouvoir saoudien, il est condamné en 2014 à 10 ans de prison et à 1 000 coups de fouet.
Il a subi 50 coups de fouet en public avant la suppension de cette sentence qui peut reprendre à tout moment.
Toujours emprisonné, il fêta le 13 janvier ses 35 ans dans sa cellule de sa prison de Dhaban.
Amnesty International ne cesse de demander sa libération immédiate.
Son épouse est venue avec conviction à Caen réaffirmer les fondamentaux de son mari, qui sont aussi les siens.

Lu Guang, photojournaliste chinois.
Par ses photos d’une immense humanité, émotion, il dénonce la catastrophe de la pollution en Chine. Une industrie produisant sans limite pour obtenir une rentabilité à tout prix provoque une pollution sans précédant touchant gravement la santé des populations exposées, la nature, l’eau , l’air, tout et tous pris au dangereux piège de la pollution.
Lu Guang a été arrêté par la police chinoise le 3 décembre 2018, affirme son épouse. Depuis, ses proches sont sans nouvelles de lui.

LA NORMANDIE, TERRE DE LA PAIX

Le Forum Mondial Normandie pour le Paix, sur le thème  » LES FAISEURS DE PAIX », avait lieu pour sa 2ème édition dans l’historique Abbaye aux Dames à Caen le 4 et 5 juin , jours sous le symbole du 75ème anniversaire de la Libération.
La Région Normandie et son Président Hervé Morin ont tenu à faire oeuvre de Mémoire de Paix en cette Normandie qui vécut le Débarquement, mais aussi à exprimer leur volonté d’agir pour elle, de construire son avenir, de transmettre sa valeur et son essentielle existence aux générations futures.
C’est par une prise de conscience forte de la fragilité de la Paix dans un monde en déséquilibre par les structures puissantes d’une économie qui instaure une pauvreté en augmentation, qui met la famine comme arme de guerre, et le Yémen est le coeur de cette souffrance qui nous fragilise tous, tant elle touche le fondement de notre Humanité.
Ce sont les ventes d’armes et la France devenait en 2017, le troisième exportateur d’armement, devancée par les Etats-Unis et la Russie.
Un marché en expansion, en France, qui réalisa une augmentation de 30% en 2018, et Florence Parly, Ministre des armées s’en réjouissait.
Puis, la polémique de ventes d’armement réalisées par la France vers des pays comme l’Arabie Saoudite, le Quatar et les Emirats arabes unis.
Un déséquilibre fort, entre notre volonté d’une paix durable et le crucial point des ventes d’armes.
Une incompatibilité ou le discours des philosophes anciens, « Si tu veux la paix, prépare la guerre ».
La Paix, un combat.
Ce combat lors du débarquement du 6 juin 1944 qui se fit au prix de la vie de civils, 20 000 d’entre eux seront tués lors des bombardements, 156 000 soldats alliés y perdront la vie.
Puis, sera le processus, long, du retour à la paix à travers le monde.
La Libération, puis après il faudra se réconcilier et pardonner.
Un long chemin après tant d’atrocités de guerre, de la barbarie nazie.
En France mais aussi dans les pays envahis par Hitler, il y a les prisonniers, plus d’un million de soldats allemands prisonniers, plusieurs millions de personnes déplacées, des orphelins de guerre, la pauvreté et le rationnement, la violence sera encore, et les camps de réfugiés.
Cette Paix fragile, meurtrie qui peine toujours.
En 2016, UNHCR annonçait un chiffre terrible, le nombre de personnes déplacées,réfugiées du fait de guerres ou de catastrophes climatiques.
Un chiffre jamais aussi élevé depuis la seconde guerre mondiale, le rapport des statistiques du HCR donne le nombre de personnes refugiées dans notre monde du 21 ème siècle: 65,6 millions.
Nous prenons conscience de ce qui est et non de ce qui potentiellement existera.
Ce fait actuel, nous savons qu’il va s’aggraver et que les citoyens seront demain, non ceux constituant une société dans un pays mais des citoyens déracinés.
Notre monde vit des bouleversements qu’il n’a jamais affrontés.
Le climat, la démographie et l’amplitude de la menace sur la Paix par les armes qui sont dévastatrices par leur énergie, le nucléaire, et celle de l’IA.
L’indépendance des armes sans commandement humain, générant leur connaissance par mémoire et se les transmettant en système évolutif permanent en croissance vers le plus en plus performant, capable d’éliminer les failles.
L’énergie, permet la rapidité d’excution qui est impossible à une armée d’hommes de posséder. Une progression dans un environnement et la capacité de s’adapter à celui-ci .
Les chars alliés ont rencontré un obstacle en Normandie, les haies.
La robotique IA est expérimentée et conçue pour dépasser son environnement par une faculté de transformation.
Transformation, un mot qui commence à faire son apparition en politique avec sa signification sous-entendue, la domination.
Les politiques doivent comprendre le risque majeur qui est devant notre humanité et savoir que les décisions prises peuvent enclencher un processus irrémédiable pour la survie de notre Humanité.
C’est le cas pour l’environnement et notre agriculture, pour notre armée, et le bloc Europe avec une armée européenne face à un monde qui change ses pôles d’influences et de puissances.
L’Occident est en état de fragilisation face à la Chine, la Russie, l’Inde, le Moyen-Orient et l’Afrique. Et, dans l’inmaîtrisable changement climatique et l’extinction de la sixième espèce animale.
La région Normandie et ses acteurs politiques, universitaires avec l’Université de Caen et aussi le monde de l’art, chacun citoyen, tous ont compris l’enjeu qui nous fait face aujourd’hui et non demain.
L’humanité contre elle-même, il faudra penser la paix pour qu’elle soit par la Liberté et sa richesse de vie, l’humanité pour l’humanité.


MANIFESTE NORMANDIE POUR LA PAIX


Le Forum Mondial pour la Paix présente cette année le Manisfeste Normandie pour la Paix.
Il tient à réaliser un appel public, une prise de conscience, « la nécessité d’une paix durable », en collaboration avec le « think tank » indien Strategic Foresight Group.
Le Manifeste reprend cette question posée par le Manifeste Russell-Einstein de 1955, « Allons-nous mettre fin à la race humaine, ou l’humanité renoncera-t-elle à la guerre ? »
1955, au milieu de la guerre froide et de la continuité de la fabrication des armes nucléaires, Russel qui s’oppose à celles-ci et ce depuis l’explosion de la première bombe atomique lâchée sur des civils le 6 aout 1945 à Hiroshima, puis le 9 août Nagasaki était la cible de la deuxième bombe atomique, lesquelles feront plus de 100 000 personnes tuées.
Le Manifeste Russell-Einstein dont s’insipre le Manifeste Normandie pour la Paix, est de réfléchir, tous ensemble, et faisant un appel aux chefs d’Etats, pour répondre aux conflits internationaux, par des solutions pacifiques, par une capacité à instaurer une paix durable.
Une Paix, mère nourricière de la Liberté , source de vie pour notre humanité et la continuité de son existence .
« Souvenez-vous de votre humanité. Oubliez le reste. » le message qui nous ont transmit Russell et Einstein.


Pour une paix durable


Durant le très enrichissant Forum Mondial Normandie pour la Paix, se sont posées les questions pour maintenir une paix durable.
A cet effet, la Région Normandie a merveilleusement réuni des personnalités, hommes et femmes, engagées pour la Paix, pour l’humain en premier, le respect de sa dignité humaine, pour protéger son esprit de liberté et les moyens pour qu’il puisse s’exprimer donc dénoncer ce qui entrave, blesse, nuit à l’ équité, qui permet à tout être humain d’avoir le droit de vivre et construire ses rêves, et non uniquement de survivre et pour agir par des actes concrets au delà des discours.
Sera alors posé la question du maintien de l’ONU, ou sa réformation, ou son remplacement. Tout dans une interrogation, réflexion, qui ne peut, aujourd’hui, apporter de réponses.
Mais son brillant représentant, Jean-Marie Guehenno, ancien secrétaire général adjoint de l’ONU pour les opérations de maintien de la paix, aura cette phrase pour la définir, « l’ONU, la voix des sans voix« , mais « son immense difficulté est de devoir représenter les peuples ». Et il rappelle les premiers mots de la chartre de l’ONU, « Nous, les peuples », « mais on doit tenir compte des contrainte des Etats ». « Ils ont chacuns leurs égoïsmes, leurs priorités ».
Les défauts sont soulevés, failles de son organisation ou de ses actions, par des militants pour la paix, comme Justine Coulidiati- Kielem qui exprime la nécessité de « repenser l’ONU, elle-même, elle n’arrive pas à gérer, ce n’est pas possible. » Pourtant, dans ces grandes difficultés qui aujourd’hui animent notre civilisation, l’ONU demeure essentielle aux yeux de nombreux défenseurs de la paix.
Un monde allant vers l’instable et sa naissance issue d’une immense liberté
La liberté est son point d’origine, cet instant qui permet à la Terre d’être.
Les conflits humains, les persécussions, l’intolérance, l’indifférence menant à la cruauté, la cupidité, la suprématie du tout « être rentable », construit l’instable, qui, lui, invariablement détruit.
Notre droit d’être sur Terre est par la Liberté de notre naissance et ne doit être jugé par une raison politique, économique, suivant si nous sommes né riche ou dans la misère, et emprisonné par les conflits armés, les situations de famine, d’esclavages, de racisme que nos civilisations ont perpétuées.
Nous devons comprendre les dangers qui nous font face pour protéger ce qui est premier à la vie, la Liberté.
Notre 21ème siècle rencontre des menaces contre la Paix, qui sont à combattre et les intervenants du monde politique international, économique, diplomatique, philosophique, scientifique, ont pu au cours de ces deux jours du Forum, débattre, donner des conférences en temps forts, et parler des « vérités » essentielles à dire pour que la Paix soit comme l’a souligné Justine Coulidiati-Kielem, lors d’une conférence plénière.
La vérité, sur les peuples qui vivent en situation de grande pauvreté par les conflits, et que la paix ne peut être quand des enfants meurent de faim, quand des populations n’ont pas accès à l’eau. Ce sont 844 millions de personnes qui ne peuvent accéder à l’eau potable en 2015 selon le rapport de 2017 de l’Organisation mondiale de la santé et de l’Unicef.
La vérité, le budget du maintien de la paix est d’environ 8 milliards de dollars et Jean-Marie Guehenno souligne que cette somme « n’est rien du tout par rapport aux dépenses pour l’armement » et que « ce qui est miraculeux, c’est qu’avec 8 milliards, on en fasse autant en réalité ». Alors que les Etats dépensent « 1,3 trilliard de dollars par jour en armement » précise Mohamed ElBaradei.


La vérité, le bouleversement climatique qui n’est plus de nier, mais qui est manifestement actif et non dans le futur. Il génèrera des bouleversements économiques pour s’adapter et le déracinement de populations qui fuient déjà les catastrophes climatiques. Mais pas seulement …
Jean-Hervé Lorenzi, économiste, énonce un chiffre qui démontre la gravité du paramètre climatique dans l’équilibre de la paix, car il faudrait investir 2 500 milliards de dollars pour établir la transition écologique.
La vérité, les déplacements de population n’ont jamais été aussi importants depuis la seconde guerre mondiale. Des personnes sont contraintes de fuir de chez elle à cause des guerres, persécutions. Ces personnes qui ne bénéficient plus de leurs droits premiers comme l’accès aux soins, à l’instruction, à la liberté de se déplacer, au droit essentiel de s’alimenter. Et, sur les 68,5 millions de personnes déracinnées dans le monde, environ 25,4 millions de réfugiés ont moins de 18 ans.
Devant cette urgence d’agir pour la bientraitance de notre humanité, notre monde est suspendu à la valeur de l’argent. Elle tient notre sort. Un Alpha de la finance qui paraît se séparer du respect des pleuples, de mettre en infériorité les gouvernements, par une domination des lobbies, le pouvoir de sociétés tel que Google que cite l’économiste Jean-Hervé Lorenzi, qui dépasse ce qu’on entendait du sens « politique », l’homme, coeur de la société, la politique, ses éléments de structure et d’équilibre entre les citoyens, le politique servant le peuple, par la Démocratie qui revêt, aujourd’hui, le risque d’être à un mythe, une chimère et non pas l’ossature, la colonne vertébrale de nos sociétés politiques.
La domination des GAFA, leur capacité de maîtrise de l’IA, peut défaire les hommes politiques de toute indépendance, marge d’actions, tout en « commendant », un marketing politique, et des données de « l’esprit du peuple ».
L’ère du numérique, d’algorithmes, du cyber espace, semble bien mettre en conflit et concurrences les Etats car qui peut « contrôler », savoir la réalité de ce que conçoit Google, ou des pays tel que la Chine ou la Russie en matière de recherche et d’application de l’IA ?
Lors du Forum, le ministre des Affaires étrangères et de l’Europe, Jean-Yves le Drian, s’est exprimé et a parlé de son inquiètude de constater « une paix en danger », « des tensions internationales, des menaces », mettant l’accent sur une Europe de la défense et il encourage à militer pour le « multilatéralisme ».
Le Débarquement en Normandie a été par cet engagement à réaliser un objectif commun pour la défense de la paix qui est dans le but premier de recouvrer la Liberté.
La Paix ne peut pas être sans ce but de Liberté.
Une Liberté qui est elle-même en état de vulnérabilité dans cette fragilisation de la paix que nous vivons. Il faudra alors que les lois pour « sécuriser » ne soient pas celles qui au final encerclera la Liberté.
Il est cette terrible phrase « l’enfer est pavé de bonnes attentions ».

Une paix menacée

Pour ne pas perdre notre chemin, nous pouvons penser que tout ce qui blesse la liberté, l’amour pour notre humanité est le chemin à ne jamais entreprendre.
Acteurs, tous, de notre demain et cette définition claire de la paix de Mohamed ElBaradei « les ingrédients de la paix; et, pour moi, ces ingrédients 1 2 3, c’est l’être humain. »

Une paix construite par notre humanité entière et non divisée, ce qui implique la Femme pour avancer vers une paix véritable.
Une paix qui a toujours été confrontée aux combats violents, à un déséquilibre, car n’oublions pas que le premier déséquilibre est de nier la moitié de l’humanité car elle est Femme.
Etre une unité, est une promesse d’avenir serein pour la jeunesse,les générations futures, et qu’elles vivront, si le monde s’engage en fraternité et liberté.

Le Manifeste Normandie pour la Paix nous permet à tous d’être des acteurs actifs, de se savoir tous importants pour sa réalité et c’est par ce mouvement de nos actes du respect de l’autre, cet élan de notre conscience, ce naturel d’aimer son prochain, que les premiers rédacteurs et signataires du Manifeste Normandie pour la Paix ont été présents et ont répondu par leur engagement profond pour la paix au cours de leur cheminement professionnel mais aussi de leur intime conscience.
Ses premiers signataires furent, autour du Dr Denis Mukwege, Prix Nobel de la Paix 2018 et premier des signataires, qui ouvrit ce second Forum mondial Normandie pour la Paix :


Le Dr Mohammed ElBaradei, diplomate et homme d’Etat Egyptien, qui reçut le Prix Nobel de la Paix en 2005 en association avec l’AIEA, dont il était le directeur général de cette organisation sous l’égide de l’ONU qui tend à limiter le développement de l’armement nucléaire.

Jody Williams , professeure américaine, qui promût, en 1992, une campagne internationale pour l’interdiction des mines terrestres. Elle reçoit pour son engagement, le Prix Nobel de la paix en 1997.

Leymah Gbowee, travailleuse sociale et militante Libérienne, elle reçoit conjointement avec Tawakkol Karman et Ellen Johnson Sirleaf, le Prix Nobel de la paix en 2011 pour avoir permis aux femmes de participer sans distinctions d’ethnies et de religions, aux négociations de paix pour mettre fin à la guerre au Libéria, et d’être présentes aux élections.
Elle est responsable de l’organisation pacifiste, Women of Libéria Mass Action for Peace, qui oeuvra pour mettre fin à la deuxième guerre civile libérienne en 2003.

Le Pr Anthony Grayling, philosophe anglais, auteur d’ouvrages sur les droits de l’Homme.

Le Dr Sundeep Waslekar, Président de Strategic Foresight Group, « think tank international ». Leader indien pour la résolution de conflits, il fut en 2016, à l’ONU , un fervant défenseur du droit à l’accès à l’eau, enjoignant le Conseil de sécurité des Nations Unies à déclarer l’eau comme un « atout stratégique de l’humanité ».

Le Manifeste Normandie pour la Paix signé en ce mois de Juin 2019, à Caen, entreprend désormais un périple planétaire pour recueillir et engranger le plus grand nombre de paraphes d »adhésion et d »engagement à le suivre et le perpétuer.

CHAIRE NORMANDIE POUR LA PAIX

Seront aussi en Normandie des évènements et projets tout au long de l’année au coeur de cette volonté pour la paix et la création de la Chaire Normandie pour la paix en collaboration avec l’Université de caen s’inscrit dans cette perspective.

La Chaire Normandie pour la Paix sera ouverte en 2019/2020 et ambitionne de contribuer à la rechercher et à la formation de chercheurs de haut niveau pour l’étude et les réflexions pour la paix.
Elle accueillera au sein de l’Université de Caen les champs pluridisciplinaires des sciences politiques et sociales, du droit, de l’histoire et de l’économie , qui seront représentés par des universitaires internationaux et reconnus.
Les travaux universitaires en sciences humaines seront tournés vers les domaines de la résolution de conflits, de la sécurité et du maintien de la paix.
La signature pour la création de la Chaire universitaire Normandie pour la Paix a eu lieu en clôture du Forum Mondial Normandie pour la Paix par le Président de la Région Normandie, Hervé Morin, le Président de l’Université de Caen Normandie, Pierre Denise et le Président du CNRS, Antoine Petit.

L’Université de Caen Normandie, qui se trouve … Esplanade de la Paix … Une Histoire vécue en Normandie !

Dossier par Fédora Hélène pour Liberterra

copyright Fédora hélène

Caen, Juin 2019
Signature du Manifeste Normandie pour la Paix, Caen 2019
Signature du Manifeste Normandie pour la Paix, Caen 2019

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s