As-tu déjà volé ?

Rêver de voler, l’homme a inventé l’avion, il a vu les étoiles, plus haut qu’un oiseau, à ciel ouvert, il a imaginé.
Il a déployé ses aîles volant près de la majesté des aigles.
Puis, il a oublié la Terre, marcher ne l’interressait plus.
Les enfants riches volent, les enfants pauvres marchent, il a divisé le ciel et la terre en richesse et pauvreté. Pourtant, il avait rêvé.
Puis, il a pris son avion pour faire la guerre, tuer sur la terre pendant qu’il était le roi au ciel avant de chuter.
Le bien et le mal se regardaient selon chacun leur point de vue.
Alors quand le rêve se réalisa, le cauchemar s’empressa de rejoindre le ciel. Alors, il fallut que les résistants combattent le mal.
La mort s’empara du rêve et l’homme s’envola pour le libérer. Puis, il fit tomber la bombe nucléaire. Du ciel jaillissait l’enfer et sur la Terre les enfants qui ne savaient que marcher vécurent l’horreur.
L’homme a rêvé de voler.
Il reprit son rêve au début, il écrivit le Petit Prince et disparu. Et, les larmes coulèrent sur Terre.
L’homme perfectionna son rêve, plus haut, des avions militaires plus puissants et la Syrie pleure.
Tout s’éteint encore, et le sourire d’un enfant dans les ruines transperce le sombre . La vie redevient grande.
Les pauvres continuent de marcher. Ils prennent des bateaux et les enfants ne savent que marcher.
L’eau qui porte la vie, porta leurs corps endormis dans un toujours, une éternité. Puis, Sauver est devenu un crime dans cette océan d’économie. Pourtant ils avaient rêver que la mer serait un chemein libérateur.
Les pauvres marchent, ils ne volent pas, ils ne nagent pas.
Les avions reprirent leur course et en mariés leurs traînes blanches dessinent les nouveaux nuages.
Et, moi, je ne sais que marcher.
Quand le vent souffle, je m’envole dans les rêves, je noie les cauchemars et vois les oiseaux voler, reprendre leur espace et leurs aîles aux plumes d’argent briller au reflet du soleil.
L’homme a rêvé de voler. il a vu la beauté de la Terre du haut de l’Espace. Certains y ont prié. Ils ont rêvé que l’homme partegerait cet océan de beauté de notre planète bleutée.
Aidez-vous les uns et les autres, aimez-vous les uns et les autres criait le ciel depuis cette éternité où les hommes n’ont pas encore rêver d’aimer.
Pourtant, il a tant de chance en lui de savoir voler, de rêver et d’imaginer.
Les avions chaque matin prennent leur départ au son d’un air contaminé où se chante les refrains des au revoir quand sur Terre les arbres brûlent.
« Regardez les s’envoler là haut » murmure les oiseaux qui ne sont plus dans nos campagnes et nos villes, imposant leur silence sans que nul ne l’entende dans le bruit de notre argent.
Où est l’aigle aux plumes d’argent ? Du sommet des montagnes, il voyait les étoiles et son rêve berçait les millénaires pour que naissent tranquillement nos enfants.
Si, nous rêvions tous de marcher ?
Rendez-nous nos rêves, notre vie, notre liberté de rêver, de savoir voler parmi les oiseaux.
La crise économique en guerre des milliards des banques ont placé la vie à crédit.
Ce soir, un enfant s’endort à la rue, un enfant a faim, un enfant voudrait juste notre main.
C’est nous qui lui avons appris à marcher, ne le laissons pas tomber.
À chaque fois que l’argent s’élève, c’est une chance de vie qui se perd.
L’homme a rêvé de voler car la Terre lui a donné vie, nos rêves ne sont vivants que par la Liberté et la vie n’est qu’elle.
L’homme a rêvé de voler, l’enfant a marché et la femme a tout aimé.
J’ai rêvé de voler au dessus des océans pour qu’avant de voir l’Univers, un enfant soit sauvé.
Demain notre civilisation devra abandonner l’argent pour continuer à apprendre à tous les enfants à marcher.

©Fédora Hélène

©Photo LiberTerra 2019

Une réflexion sur “As-tu déjà volé ?

  1. Conclusion, l’homme à volé la terre aux enfants, confisquer le ciel aux oiseaux, et corrompu l’eau indispensable à tous. Oui l’homme à volé une terre de rêve.
    Aujourd’hui, nos enfants se lèvent, nous accusent, rêvent, et marchent contre nous.
    Sauront ils nous faire redescendre sur terre?
    Merci Hélène pour ce beau texte qui donne à réfléchir sur notre sombre attitude mercantile.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s