BAC BLANQUER EN JANVIER 2020, LE PROFIT EN MARCHE !

BAC BLANQUER en Janvier 2020, le profit en marche !

Les épreuves du Bac commencent en janvier 2020

🔸3 épreuves pour les Premieres générales

🔸4 épreuves pour les filières technologiques

Une désorganisation complète des enseignements, des options en surcharge, un bac conçu en rentabilité et pression, en élèves statistiques.

Blanquer ou comment casser l’école

Rien de mieux n’est en maternelle et en primaire depuis les annonces publicitaires des réformes.
Un niveau en constante perte des véritables connaissances.

Le tout finalise pour les enfants une perte de la liberté dans la découverte des savoirs et les droits fondamentaux d’apprendre pour construire un avenir indépendant, capable d’entreprendre, de fonder une nouvelle société, la leur .

Pieds et poings liés à un capitalisme destructeur, la transmission des savoirs et l’équilibre qu’elle doit conférer est en chute libre.

Un saut en élastique sans remontée possible si ces réformes de l’enseignement perdurent.

Blanquer, la réforme des profits et mensonges se donne à la danse macroniste au rythme des réformes vénales du chômage, des retraites, de la santé.

En ordre rangé, les réformes aux sondages et statisques d’une vieille France qui croit que la société de l’argent est source de profits sans fin.

Que les études n’ont que le sens d’accéder à « gagner de l’argent », en ordre établi d’une vie matérialiste, immuable, obéissante au fascisme, à la haine de tout ce qui pourrait être différent, au cœur de pierre, au narcissisme pervers d’études conçues pour dominer et posséder.

Un système qui a prouvé sa force de destruction et qui demeure malgré tout.

Une société de l’argent roi qui persécute notre Terre, s’attaque au bien être des enfants puisqu’ils en boivent l’eau et y respirent l’air.
Cet argent puissant en raisonance cassent leurs chances d’un avenir prospère.

Une société où le désespoir tue et ce sont les suicides d’enseignants.
Un système où la vie n’a plus d’importance.

C’est la gouvernance du mensonge, de la méchanceté qui se conceptise en pouvoir.

Il serait peut être temps d’arrêter de dévaler la pente.

Ce n’est pas un 5 décembre de grève qui mettra fin à ce système destructeur, c’est la volonté de tous de profondément cesser de l’engranger et de l’offrir à nos enfants en avenir pourri.

L’effondrement du capitalisme est certainement une nécessité de survie.
Au peuple de décider comment il se construit un respect de sa vie car l’existence d’un pays, c’est en premier la conscience d’ un peuple.

Un enfant en larme dans la rue face à la déstructuration de l’enseignement qu’il subit et le verbe est là, le macronisme fait subir.
Des enfants à la rue, des enfants en larme, des enfants pris au piège de la compétitivité, de la statistique narcissique d’établissements secondaires pour être dans un classement. La vision détestable de certains chefs d’établissements, d’un élève en chiffre de rentabilité, il est le règne de politiques cupides à tous les étages de la pyramide, des lycées aux régions et au gouvernement, du paraître et du titre avant tout.
Le mensonge siège et il détruit.

Pire selon des élèves quand un établissement se veut « bourj » dans ce narcissisme pesant, cette division constante et cette stupidité arrogante de se croire supérieur par un statut bourgeois !

Un statut qui n’est que la surenchère du commerce de tout comme le produisait les esclavagistes.

La bonté du savoir, la générosité de le transmettre, les hauts fonctionnaires et les politiques ont fait ce drame de le briser.

En marche pour la perte de la liberté !

©Fédora Hélène

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s