Écouter les agresseurs

France Culture : les groupes de paroles des hommes violents et bla bla bli et bla bla bla.

La reconnaissance des Victimes serait d’écouter des agresseurs dont elles connaissent le grave discours, les masques, les manipulations, les mensonges, les violences.

Ne pas reconnaître des agresseurs comme conscients responsables et écouter indéfiniment leur victimisation, espoir de gentillesse, violences butées, aux choix des oreilles et de plonger pour ceux curieux qui ne savent pas et n’ont pas vu de leur cœur, de leurs yeux, de leur corps souffrant, de leurs rêves vivants, de leur liberté résistante la violence terrifiante d’un prédateur.

L’intellectualisme à l’écoute des agresseurs, un monde qui tourne en rond, un espoir que l’on a qu’un agresseur devienne un homme bon, reconnaissant sincèrement l’humanité de sa victime et une tout autre réalité que des gendarmes, notamment, connaissent bien, ça ne marche pas.

Les obligations de soins sont un non sens car on ne peut obliger une personne à se soigner, que les moyens de soutien à la résilience ne sont pas pour les survivantes, que beaucoup de suivis sont totalement hypocrites, que sa permet le masque de la bonne conscience facile de la part des politiques et institutions publiques et comme le dit justement un psychiatre, la méchanceté n’est pas une maladie.

Il y a des hommes méchants et ils sont donc emplis de haines et de violences.

Pendant que ce plâtre des discours assis sur des chaises en rond décore des jambes de bois, les maltraitances et féminicides continuent.

Un enfant qui souffre, qui a peur car il voit, il entend sa maman subir des violences, ça ne se discute pas avec un prédateur.

Cette habitude en France de touiller et sucrer le café amer des prédateurs.

De donner de fausse espérance aux victimes, d’empêcher ainsi de briser l’emprise d’un prédateur.

« il se soigne », la méchanceté, cette folie consciente, ce début du 21 ème siècle aux mensonges destructeurs.

Des hommes méchants, conscients et responsables, tous ces hommes violents.

©LiberTerra 2019

France Culture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s