Un immense coeur illumine la façade du CHU de Caen en cette nuit de la Saint Valentin

Émouvant, cette lutte au coeur des soignants, médecins, chefs de service de l’hopital public de Caen qui oeuvrent tous pour sauver la vie de l’hôpital public mais également la vie d’êtres humains.
L’humain au coeur doit être plus fort à l’heure où le bouleversement est actif, au moment où les dominants, puissants veulent avoir une emprise toujours grandissante sur la vie des autres.
En cette nuit de la Saint Valentin, c’est le coeur de l’amour sincère, véritable, profond, puissant qui doit triompher.
Les personnels soignants en colère avaient illuminé la façade du CHU de Caen d’un SOS géant le vendredi 29 novembre 2019.
La colère toujours présente chez les soignants et médecins impose u immense coeur sur les fenêtres de dix étages du CHU de Caen

Deux symboles forts en ce 14 février

Ce vendredi 14 févreir, jour de la Saint Valentin, en fin de matinée, une action symbolique a eu lieu dans le hall du FEH du CHU de Caen.
« Par manque de moyens humains et matériels le coeur de l’hôpital se meurt. »
Un cercueil, des roses blanches sont déposées pour accompagner le message fort envoyé à Agnès Buzyn, au pouvoir dominant, à la technocratie, et également à chacun de nous car le coeur de l’hôpital, c’est le nôtre.
Sans ce coeur qui bat notre vie s’éteint et un hôpital sans coeur vivant de toutes les belles personnes qui y travaillent, donnant sans compter pour soigner, et sauver la vie, il meurt.
L’hôpital se meurt car il ne peut plus être à sa vocation, à son but premier qui est de sauver la vie.
Les urgentistes, personnenls soignants, médecins dont plus 1 000 chefs de service démissionnant de leur poste de chefferie en janvier dernier, alertent, multiplient les manifestations, actions, lettres adressées à la ministre Agnès Buzyn, pour exprimer la souffrance qui emplit le coeur de l’hôpital. Cette souffrance intense que vivent des soignants dont certains ce sont suicidés tant est la douleur. Une peine de voir l’hôpital public programmé pour devenir une machine à produire un chiffre correspondant à de l’argent et non au coeur essentiel de notre humanité.
Un système de prédation qui à tous les niveaux de la société brise des vies. Il est de s’unir, ce qui réalisent les soignants, pour lutter contre ce qui tend à détruite la vie. Une motivation certaine, se soutenant mutuellement, le mouvement de défense de l’hôpital public a la force de porter son combat pour sauver l’hôpital.

© LiberTerra

© Fédora hélène

Aller plus loin : https://liberterrajournal.com/2019/12/01/sos-le-chu-de-caen-lance-un-sos-dans-la-nuit/?fbclid=IwAR1jsDSex6QXhRRkJYKCHTO4oDtX2XSNJEDjSIJCdrLntt36ttV4R9cMkks

Aller plus loin :

https://liberterrajournal.com/2019/11/30/sos-le-chu-de-caen-lance-un-sos-un-phare-dans-la-nuit/?fbclid=IwAR0vLaGWdA1QVzmXyRWh5SvFIaumPRt6DZC64Dlm-2eAr2AHXpwLsy8-Pn4

CGT CHU Caen
CGT CHU Caen
CGT CHU CAEN
CGT CHU Caen
CGT CHU Caen

Copyright © LiberTerra 2020, Tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s