Coronavirus – Un malade décédé jeudi 5 mars – 7 décès et 423 malades – Une école fermée en Normandie

♦️ Coronavirus – Un malade décédé jeudi 5 mars – 7 décès et 423 malades sont en france

♦️ Une école fermée en Normandie

♦️ Emmanuel Macron débloque prochainement 8 millions d’euros pour la recherche

♦️ Une tente montée à l’entrée des urgences du CHU Carémeau de Nîmes jeudi 5 mars laisse à penser un passage en stade 3 . Elle ne contiendrait rien pour l’instant et serait par mesure d’anticipation

Il est actuellement un malade décédé dans la soirée de ce jeudi 5 mars. Un jeudi annonçant le décès d’une personne âgé de 73 ans dans l’Oise et un malade de 63 ans dans l’Aisne.

Le communiqué de presse du ministère de la santé fait état de «sept personnes décédées. Six hommes et une femme. »

– Le nombre de malades est à ce jour de 423 personnes contaminées, ce qui établit depuis mercredi 138 nouveaux cas.

  • 23 malades sont actuellement dans un état grave et placés en service de réanimation, soit 8 patients de plus en un jour.
  • 13 régions métropolitaines sont touchées ainsi que la Guyanne et la Guadeloupe , précise le ministre de la Santé.
  • Le département de l’Oise reste le plus touché avec 105 malades.
  • En Normandie, l’école élémentaire de Sartilly ( Manche ) a fermé ses portes ce jeudi 5 mars suite à une élève et son père qui ont été contaminés par le virus. Une femme habitant à Bricquebec (Cotentin) a été également contaminée . Ce qui porte à 6 le nombre de personnes contaminés et vivant en Normandie. L’ARS Normandie indique prendre les mesures nécessaires pour « contenir les éventuelles transmissions du virus ». Les malades ont été pris en charge par l’hôpital de Caen (Calvados) et de Saint Lô (Manche)

Le ministre de la Santé, Jérôme Salomon a déclaré que la France demeure au stade 2 / 3 de l’épidémie ce jeudi 5 mars. Cependant, Jean-François Delfraissy, professeur en médecine spécialisé dans l’immunologie , expert à l’Elysée, a déclaré à la sortie d’une réunion avec Emmanuel Macron , que le stade 3 de l’épidémie Covid – 19 serait atteint « dans quelques jours, une à deux semaines maximum ». Puis, le professeur qui dirige le réseau REACTing, coordinateur de la recherche sur le coronavirus, affirme «On est tous persuadés qu’on va arriver au stade 3 en France.»

Un stade 3 qui mettra à rudes épreuves les personnels soignants, qui doivent assumer en plus les autres urgences se présentant chaque jour dans les hôpitaux publics. Un personnel déjà à bout de forces depuis des mois et qui ne cesse de demander des moyens pour sauver l’hôpital et donc des vies.

Les personnels des hôpitaux normands en lutte depuis ces longs mois, se soutenant mutuellement, et ménant des actions fortes, comme celles conduites au CHU de Caen, qui avait inscrit un immense SOS sur la façade de l’hôpital , puis avait renouvellé cette action en affichant un cœur géant pour illumer la nuit de la Saint Valentin, ne peuvent que s’inquiéter de la situation actuelle. Ils constatent les conséquences de ne pas avoir été entendus . L’indifférence du gouvernement lui fait porter une lourde responsabilité à l’égard de l’épuisement que subissent les personnels soignants, qui ont besoin, en ce moment, de toute leur énergie pour gérer la crise sanitaire qui nous fait face. Le professeur Delfraissy et des scientifiques se posent les problématiques d’un hôpital mal-en- point pour déterminer « si le système hospitalier, fatigué depuis plusieurs mois, est prêt à encaisser ce choc que va être un certain nombre de malades graves. » Et, précisant que « Certains cliniciens ont évoqué des difficultés pour récupérer certains matériels et motiver les équipes. » Ce qui sera d’autant plus si l’épidémie « s’inscrit dans la durée ».

L’épidémie de coronavirus révèle le juste combat des médecins et soignants, et il est dommage de devoir vivre cette situation pour que le gouvernement prenne conscience de la gravité de l’état de nos hôpitaux, du manque de moyens humains qui pour l’instant demeure.

Emmanuel Macron ayant annoncé que 8 millions d’euros seraient débloqués pour la recherche mais visiblement pas d’aides débloquées directement pour l’hôpital public, le quotidien de soignants et de patients.

Il serait souhaitable que tous les français soutiennent massivement l’hôpital public et qu’ils décident de journées consacrées à prendre conscience de la valeur de la vie, de la nécessité d’hôpitaux publics forts de moyens humains et de matériel.

Traitements anti-coronavirus

Concernant un vaccin , le chercheur déclare « Il n’y aura pas de données sur un vaccin avant de très nombreux mois. Nous n’aurons pas de vaccin tout de suite sur le coronavirus. » Le professeur Delfraissy a indiqué qu’un essai thérapeutique serait mené d’ici 15 jours au niveau européen et en France avec un médicament du laboratoire américain Gilead actif contre le VIH.

© LiberTerra

LiberTerra adresse un message de soutien aux personnels soignants, à ceux vulnérables qui traversent cette épreuve et au courage des mères isolées qui portent seules l’inquiétude pour la santé de leurs enfants et qui mettent, seules, tous les moyens en oeuvre pour le bien-être de leurs enfants.

Copyright © LiberTerra 2020, Tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s