Action – Femen « Nettoyer Paris du virus patriarcal » Journée internationale des droits des femmes 8 mars 2020

Action – Femen « Nettoyer Paris du virus patriarcal » Journée internationale des droits des femmes

Journée internationale des droits des femmes 2020, plus fort plus loin !

Zéro tolérance pour les violences faites aux femmes , objectif de l’Onu, un engagement anéantir les prédateurs , garantir le droit des femmes d’êtres libres, en paix et sécurité.

Ce matin, place de la Concorde à Paris, une quarantaine de Femen ont mené une action contre le patriarcat qui tue des vies, qui mutile, viole, met en esclavage des femmes en usant de la société du pouvoir imposé par des prédateurs et de leur moteur, l’argent.

Dans une action symbolique, vétue d’une tenue de nettoyage, aspergeant la place d’un liquide pour décontaminer du virus patriarcal les rues de Paris en faisant référence au coronavirus.

Le patriarcat, une pandémie, rappelle les Femen.

« Pandémie patriarcale » :

  • une femme est violée toutes les 7 minutes
  • une femme est tuée toutes les 48 heures
  • 200 millions de femmes excisées dans le monde, rapport de l’Onu 2016
  • toutes les 10 à 15 secondes dans le monde une fillette est excisée au 21 ème siècle
  • 70 % des personnes vivant sous le seuil de pauvreté sont des femmes
  • les mères isolées exposées à la pauvreté et subissant les traumatismes imposés par la violence de prédateurs car majoritairrement elles ont fui les violences conjugales

Les solgans des Femen se font entendre « Éloignez-vous patriarcat virus », « Sécurité virale, virus patriarcal », « Pandémie patriarcale »

Sophia Antoine, militante a déclaré à l’AFP, « On considère que ce n’est pas le coronavirus qui doit faire peur, mais une pandémie patriarcale qui viole une femme toutes les 48 heures, qui justifies des discriminations et les violences sexistes. » Puis, elle indique « Du coup, on a décidé en cette journée du 8 mars de nettoyer les rues de Paris du virus patriarcal délétère et de repousser les violences sexistes, pour que nos sœurs, quand elles investissent l’espace public, il soit propre, désinfesté, serein. »

Les forces de l’ordre ont rapidement dispersé les militantes . Liberté des femmes, pas de dispersion ! Des décennies de luttes, des décennies à subir des violences, des années de patriarcat et des vies détruites. La liberté des femmes portant leur courage pour un monde réconcilié et libre ne se disperse pas, il se protège car c’est l’avenir de notre humanité que la violence des prédateurs ayant provoqué un bouleversement actif est en train de détruire. Notre environnement, notre sérénité, notre paix, la liberté sont en danger. Les femmes se lèvent pour la vie !

© LiberTerra

Copyright © LiberTerra 2020, Tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s