Pandémie – la pauvreté – L’incohérence et faillite du système

L’incohérence et faillite du système

Ce laisser tomber dans le vide. Ne plus penser, laisser l’envol être par la fenêtre de cette société du CAC 40 , et donner du pouvoir à la vie. Ils parlent d ‘économie, ils sont à l’argent.

En France s’installe le mental de guerre, la peur du manque, l’impact de la pauvreté et les rayons se vident de paquets de pâtes à 78 centimes pour ceux ayant la possibilité financière de faire des réserves de plusieures semaines. Car les familles vivant dans la précarité et qui ne peuvent traditionnellement assumer un mois de courses alimentaires, l’inquiètude est d’autant plus persistante en ce temps d’épidémie.

Une inqiètude et une nourriture ne pouvant constituer une alimantation donnant les éléments essentiels au corps pour se défendre contre un virus. Une alimentation de pâtes, les personnes en situation de pauvreté connaissent cela tout au long de l’année. Sauf qu’aujourd’hui, nous serons des millions à manger des pâtes. La France à sa misère sous ses découverts et crédits bancaires.

Les plus fortunés seront à leurs habitudes de pouvoir se faire livrer à domicile et aller chez les commerçants de leur centre-ville acheter de la qualité comme si de rien n’était.

La pauvreté reste fidèle à la pauvreté et Emmanuel Macron ne s’en soucie guère.

Entreprises – Reports de paiements

Les reports de paiements de cotisations faits à l’égard de petites et moyennes entreprises , il en était obligé et très certainement conseillé par les Centristes qui cultivent ce terroir des commerçants et artisans. Ils se doivent d’être à leur électorat qui sera aux élections municipales ce dimanche. Il est à ce que soit réélu les maires de droite centriste qui assurent la continuité des services sans intérruption. Ce que ne pourrait assumer une nouvelle équipe imposant une autre gestion et un temps de modification, de flotement obligatoire qui engendrait des dépenses pour la commune avant de récolter les bilans politiques promis.

« Le bon sens paysan » comme dit l’expression devrait l’emporter pour ces élections.

La possibilté d’une commune gérée par une démocratie directe, les français n’y sont pas prêts. Ils sont à une éducation triangulaire de pouvoir. Le maire, le préfet , le procurreur de la république , puis le maire, le président de région, et le gouvernement.

Les présidents de région étant le deuxième pouvoir, capable d’imposer directemment à Emmanuel Macron car sans eux , sa légitimité n’est plus. Le préfet et le président de région assurant, cette présence forte de l’État au sein des provinces et les présidents de région influençant sur l’électorat qui fera par la suite l’élection présidentielle.

Les Centristes se sont les mieux positionner car LREM ne peut se maintenir seul. Emmanuel Macron pour se maintenir et être au cœur du la culture du pouvoir français, de ceux qui sont les riches bourgeois qui par l’histoire étaient les protriétaires terriens et industriels, se doit de fidéliser cette règle Centriste, qui était l’UDF, avec qui il faut compter pour gouverner.

La crise des Gilets jaunes aura permis à ce pouvoir ancien , traditionnel, bourgeois de prendre sa place forte et qu’il considère légitime. C’est une vieille France avec ces codes qui perdurent et qui se rappellent également ce qui l’a enrichi.

Enrichissement et faillite

Une accumulation des découverts bancaires, des crédits en cours, un capitalisme qui se veut toujours dominant, c’est l’effondrement assuré. Les milliardaires et la banque centrale européenne présidée par Christine Lagarde, jettent leurs derniers pions pour maintenir l’argent à un niveau stable pour permettre la production des marchés. Un sauvetage de la dernière chance qui prévoit le lancé de bouées jusqu’en juin.

Les auto-entrepreneurs qui n’ont aucune sécurité, les artisants et commerçants qui ne peuvent assurer leur charge à présent, ne le pourront pas plus dans les mois à venir. Des trésories difficiles à réaliser, des banques en pression, ursaff , et huissiers se plaisant à venir récupérer leur fortune sur la misère d’une économie de prédateurs, où l’honnêteté est proscrite pour réussir dans ce monde de manipulations de la matrice du pouvoir de l’argent, voici un schéma des acquis du capitalisme.
L’homme a inventé une puissance reniant le fondemment de son humanité, la vie. Elle est devenue une ressource d’enrichissement et tout se vend. Les puissants ont causé un drame et le poursuivent car sans choix que de couler où survivre au sein d’une pauvreté aggravée qu’ils auront créé.

C’est un champ pollué que l’on continue de cultiver car nous n’avons pas d’autres cultures saines pour nous nourrir. C’est cela où mourir de faim. Il faut construire des jardins sains de cultures pour alimenter une population locale de façon indépendante et libre de toute Bourse . À partir de cet instant, il est possible de ne plus cultiver dans le champ pollué et de le laisser se reconstituer naturellement.

Les gouvernements n’ont pas conçu d’économies saines. Les artisants et commerçants n’ont pas d’indépendance et sont liés aux taxes, banques, Bourses incotrôlables car elles ne sont pas en autarcie mais mondialiste. C’est la population qui est plongée en autarcie sans maîtrise de l’extérieur et qui porte le poids de la matrice pyramidale.

Pensons à l’état d’urgence de la crise humanitaire au Yémen, victime de ce système qui ne vit que par l’instable qu’il soit d’un conflit armé, bactériologique, où guerre économique.

Regardons les enfants, les adultes n’ont même pas la volonté de s’en occuper. Hormis les professions essentielles à la santé qui sont donc à sauver des vies, qu’est-ce qui peut-être plus précieux qu’un enfant ? Ils pensent qu’ils font protéger leurs enfants en se ruant pour faire perdurer une économie destructrice comme ils ruent sur des pâtes ?

Ils pensent qu’avec du gel hydroalcoolique, ils se protègent alors que tous, nous déposons notre alimentation dans des caddies ayant traînés dans des parkings sans aucunes mesures d’hygiène !

L’incohérence est toujours au coin de la rue car ce système est destructeur.

La vie devient d’un coup précieuse alors que le système l’utilisera de la même manière une fois la crise finie.

La faillite des États, c’est leur capitalisme et seuls les milliardaires attendent patiemment en pensant faire des affaires. Le cynisme et les technocrates qui ont acquis une puissance démesurée. L’espoir est de croire que cette épidémie fera prendre conscience même si cela ne semble pas être le cas.

L’éphère de mesures ne sauvera pas, il faut un changement profond et un refus majeur de la population de faire perdurer ce système .

L’effondrement du capitalisme est une chance en douleur car ce sont les plus vulnérables qui paient.

Que les réformes de gouvernement soient définitivement stoppées. Que soit engagé une économie saine et solidaire, il n’y a pas d’autres choix. Dévaloriser l’argent, mettre un terme à la rentabilité, compétitivité et course folle à la conquête de l’Espace .

Un marché pour l’Espace et la guerre

Actuellement, les gens travaillent pour que les marchés produisent des bénéfices qui vont à la recherche spatiale, défense spatiale en priorité. Une démesure de l’homme à penser qu’il a atteint un point culminant par la science et la production d’un cerveau numérique qu’il veut rendre de plus en plus puissant.

La domination et chaque puissance tient à être le maître de ce nouveau territoire. Les États-Unis dominant et s’appropriant l’énergie européenne, ils demeurent les dominants. Le Moyen Orient par ses richesses, est pris au piège des intérêts à garantir la supprématie énergétique qui seule peut permettre la conquête spatiale au delà de l’économie marchande en ouvrière obéissante.

Nous ne pouvons pas sauver la Terre et mener la conquête spatiale et la défense spatiale. L’armement nucléaire est en constante production dans les États dominants.

La Chine ne restera pas l’oubliée du jeu. Et, Macron ne devrait pas à être sur un esprit startup de profits et manipulations. Être à la force de dire non au géant chinois et de produire en france et avec des partenaires internationaux en économie solidaire et écologique.

Il va falloir un tout autre gouvernement que celui qui agit dans l’éphémère et un peuple décidant de vivre et non de survivre en générant le chaos.

Ce nous tous ensemble est le cœur de l’humanité, pas un discours politique .

Étoile Yémen, la réalité des richesses des puissants est sur une cruauté qui fait mourir des enfants de faim.

Que faut-il de plus pour comprendre ? La pandémie qui tue et se constituera en génocide, c’est la pauvreté. Ce Nous Tous Ensemble est l’espoir fabuleux du possibible, la chance face à une accélération d’un bouleversement actif. Le capitalisme fini, le ciel bleu redeviendra notre avenir dans la volonté de bâtir une civilisation donnant son droit légitime à ce qui constitue le réel de notre humanité, la liberté .

© Fédora Hélène

copyright © LiberTerra 2020, Tous droits réservés

Une réflexion sur “Pandémie – la pauvreté – L’incohérence et faillite du système

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s