Un soleil au cœur du cœur

«Qu’as-tu fait de ton frère ? »

«Suis-je le gardien de mon frère ? » répond Caïn

Quand un homme dépasse toute limite en violant sa femme enceinte, il n’est plus un être humain donc un frère. À partir de ce moment là, tous ses actes et paroles vont au néant de ce qui le condamne, lui-même.

Nous sommes à vivre un bouleversement planétaire. Il n’est plus aucun temps à perdre avec des prédateurs qui se veulent être ce puits sans soleil.

Un homme qui consciemment à répéter sa violence sur des êtres humains pendant des années, en les accablant , en les mettant en état de choc, leur hurlant dessus, les menaçant constamment de mort et commettant des violences extrêmement traumatisantes, qui sont des violences conjugales, sexuelles, psychologiques, physiques, financières, et sur une femme enceinte en grande vulnérabilité avec une grossesse à risque, n’a que son squelette cassé pour lui dire qu’il est vivant.

Vivre, c’est avant tout aimer, être à donner du bonheur et non à faire cruellement souffrir des êtres humains.

«N’en perdre aucun », il s’est perdu lui même et continue à éteindre tout soleil au cœur de son cœur. Il a tellement fait de mal qu’il a perdu l’amour de ses enfants, de celle qui espérait qu’il devienne un homme digne de ce nom, qu’il se soigne, qu’il sorte de sa démence haineuse et violente, de ses manipulations et mensonges destructeurs.

Les victimes renaissent par leur force, leur innocence, leur amour de la liberté. En ne comptant que sur elles-mêmes, elles se relèvent et vont à la rencontre de l’amour nouveau, de la vie.

C’est un privilège qu’un prédateur n’aura pas. Il a ruiné sa vie, renié ses parents, ses enfants et leur mère.

Il est à son caillou et ses menaces car tant sans aucune vérité, volonté pour assumer ces actes cruels et réparer, reconnaître. Il part dans l’ombre. Mais une ombre à la lumière, elle s’éteint.

Ne pas être à la haine d’un prédateur et se souvenir qu’il a été un homme qu’il n’est plus. Garder cette image, cette vérité de la vie et n’être qu’à sa paix.

© Fédora Hélène

© LiberTerra photo 2020

Copyright © LiberTerra 2020, Tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s