Conférence de presse d’Olivier Véran – Le Conseil scientifique rendra lundi ses conclusions concernant le confinement

Oliver Véran, ministre de la Santé, tient un point de presse sur la situation de la pandémie, ce samedi 21 mars, en déclarant au sujet du confinement  que « Les français ont pris le chemin de la résistance  contre le virus ».

Olivier Véran insiste sur le fait que « Nous en sommes qu’au début » de cette pandémie. Un virus qui reste inmaîtrisable mais sur lequel les scientifiques travaillent. La durée du confinement sera certainement prolongée et seront prises, dans cette optique, des phases qui pourraient être de 15 jours en 15 jours supplémentaires dans une durée d’environ 40 jours, selon nos informations sans que nul ne puisse maîtriser ce virus et sa persistance dans l’avenir. Emmanuel Macron évoquait lors de son déplacement à l’Institut Marie Curie, le jeudi 19 mars, la possibilité de périodes de confinement succéssives .

D’ores et déjà, Olivier Véran annonce qu’ «  Il faudra se montrer très patient, très solidaire » et que « la situation va continuer à s’aggraver » avant que le confinement fasse ses preuves . Il est par ce discours l’évocation sous-entendue du pic de la pandémie qui devrait être atteint en France d’ici 5 à 8 jours.

La durée du confinement va être très certainement prolongée à la suite du Conseil scientifique qui se réunit Lundi 23 mars.

Le ministre déclare également que « Le confinement généralisé sont des mesures adoptées par la quasi des pays européens » « Nous faisons ni plus ni moins que les autres » précise t-il. Et, confirme le maintien des déplacements pour le travail ne pouvant être réalisé en télétravail et pour le maintien de l’économie et des services dans cette ambiguïté qui pose questions légitimes aux salariés de différents secteurs comme cela est le cas dans le BTP.

« L’enjeu des masques » selon le ministre

Le manque de masques est considéré comme incensé par les soignants et à cela Olivier Véran, dit concevoir cette colère légitime, et assure que la commande de 250 millions de masques est auprès d’industriels français et étrangers. Et, il indique que leur distribution se fera « progressivement » auprès des hôpitaux durant les prochaines semaines. Expliquant comme le faisait Sibeth Ndiaye , porte-parole du gouvernement, que leur utilisation ne s’adresse pas directement à la population , ce qui serait « contre-productif » selon le ministre de la Santé, mais en direction des soignants et personnes malades. Tout en sachant que comme seuls les malades graves sont dépistés, il est à comprendre que nombreux malades qui ne sont pas en détresse respiratoire ne pourront bénéficier de masques pour protéger leur environnement d’autant qu’ils ne pourront savoir s’ils sont porteurs du coronavirus.

Le ministre déclare également « je connais la durée de nos stocks, je ne connais pas encore celle de l’épidémie » et déclare vouloir qu’ils soient disponibles durant toute la durée de l’épidémie.

La problématique de la contamination en Ehpad, où pourrait être des personnes âgées contaminées et avec une redoutable estimation faite de 100 000 morts, fait que les personnels soignants et intervenants en Ehpad entrent dans la priorité de distribution de masques. 500 000 masques chirurgicaux par jour seront attribués aux personnels des Ehpad, annonce le ministre.

La consommation de masques est estimée à 24 millions par semaine en sachant que la production de masques est actuellement de 6 millions par semaine en France. Dès le mois d’avril, le rendement redoublé, devrait atteindre la fabrication de 8 millions de masques par semaine.

Les personnels soignants rappelant que les casernes qui fabriquaient du matériel médical ont été fermées et qu’il est aujourd’hui, les conséquences des décisions des politiques à la recherche de rentabilité et de PIB de plus en plus élévé.

L’enjeu des tests

Olivier Véran justifie « une surveillance des symptômes », disant que les tests nécéssitent une mobilisation trop importante. « Nous avons fait un choix de réserver les test à un public prioritaire ». Il évalue 60 000 tests déjà réalisés.

La France ne fera pas de tests massifs comme cela a été le cas en Corée du Sud.

En contradiction avec son propos précédent, le ministre reconnaît la nécessité des tests en déclarant « La france doit faire évoluer rapidement sa tratégie de tests » . En mutipliant les tests à la fin du confinement sur les populations répondant ainsi aux messages des scientifiques « Testez, testez, testez ! », précise le ministre de la santé.

Le COVID 19 touche la population par différentes strades d’évolution

Olivier Véran rappelle la gravité du COVID19 et précise qu’il y a « de nombreuses personnes plus jeunes et jusqu’ici en bonne santé » qui sont, aujourd’hui, dans les services de réanimation et hospitaliers. Un virus qui touchait gravement, principalement des personnes âgées. Il est à rappeler que des femmes enceintes ont été contaminées par le COVID19.

Concernant le traitement du Pr Raoult

Le ministre de la santé estime que celui-ci n’est pas encore applicable à la population.

Le professeur Didier Raoult, infectiologue et professeur de microbiologie, travaille sur un traitement pour lutter contre le coronavirus, et à titre d’essai, la chloroquine, un anti-paludique. Selon l’AFP, « Les essais cliniques de chloroquine, un anti-paludique, menés à Marseille pour soigner les malades atteints du COVID19 sont « prometteurs » et vont être étendus, a indiqué mardi le gouvernement. le ministre a déclaré être en liens très étroits avec le Pr Raoult et a exprimé l’espoir de ces nouveaux essais. Mais « qu’il est absolument fondamental d’asseoir toute décision de politique publique en santé sur des données scientifiques validées, et les processus de validation, on ne peut pas négocier avec. » Cependant le ministre exprime le fait que les délais ont été raccourcis pour permettre les essais et indique les avoir donné « en 24 heures ». Et, il déclarait lors d’une précédente conférence de presse que « Si les résultats sont favorables, nous aurons tous l’occasion de nous en réjouir. » Des essais qui devraient être étendus à Lille.

En conclusion des mesures de confinement

Mardi 24 mars, le gouvernement devrait s’exprimer à ce sujet et annoncer la prolongation du confinement puisque le pic de l’épidémie se situe à partir de la semaine prochaine .

©LiberTerra

Copyright © LiberTerra 2020, Tous droits réservés

Une réflexion sur “Conférence de presse d’Olivier Véran – Le Conseil scientifique rendra lundi ses conclusions concernant le confinement

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s