LiberTerra – Po aime en liberté – Je donne mes larmes


Je donne mes larmes


Quand le monde sombre
Brutalement
Je vois les images d'hier, d'un passé
Nos sourires innocents
Nos jeux, nos rires
Et, cet aujourd'hui
Le bouleversement était en sommeil


Je donne mes larmes
Coeur blessé
Pour te sauver
Le cœur appelle une lumière


Il était hier, le passé
Nos baisers , la douceur du temps
Il est trop tard , brise le présent
Il est trop tard, la nuit que voilà


Je donne mes larmes
Coeur blessé
Pour te sauver
le cœur qui appelle la lumière


Mon enfant danse doucement
Les rêves en cascade de nos espérances
On ferme les yeux juste un instant


Le temps du bouleversement
Laisse cette larme sur ma joue
Quand tu voudrais vivre
Quand tu voudrais crier
Liberté


Je  donne mes larmes
Coeur blessé
Pour te sauver
Le cœur appelle une lumière


Je voudrais construire des chateaux de sable
Pour l'éternité
Bâtir de nos mains nos demains


Les fleurs des champs n'étaient plus
les oiseaux au ciel faisaient silence
Sans un bruit que sa violence
L'homme n'a rien vu de la souffrance


La vie patiente en mère aimante
Attendait l'amour de ce fils
Quand les femmes en peine priaient en exil
Quand les hommes violaient, martyrisaient
La vie, elle, patience l'attendait
Ce fils perdu


Je  donne mes larmes
Coeur blessé
Pour te sauver
Le cœur appelle la lumière


Je  donne mes larmes
Coeur blessé
Pour te sauver
Le cœur appelle une lumière


Nous marcherons ensemble
Plus rien se sera comme avant
On reverra le ciel bleu
Les étoiles dans nos yeux
On avancera vers ce là bas
Sans les peurs sans les violences


On ira briser les murs d'argent
On hissera la voile des beaux jours
Sans s'arrêter, plus le temps
On avance vers les puissants
Dresser une nouvelle voile


Le temps du bouleversement
La vie sa sauve par nos combats
De paix, d'amour
La vie n'a plus le temps
De nos richesses , de nos haines


Je donne mes larmes
Coeur blessé
Pour te sauver
Un cœur appelle la lumière


Une larme sur ma joue
Donne-moi ta main
Console sa transparence qui se teinte de douleur
Donne-moi ta chance
On bâtit un nouveau monde
Sans violence sans mensonge


Je  donne mes larmes
Coeur blessé
Pour te sauver
Un cœur qui appelle la lumière


Ne sois que mon frère

©Fédora Hélène

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s