COVID-19 : Troisième et dernier remaniement d'Armatis Normandie ?

Exclusivité – Flash info

Comme nous l’avons expliqué dans les colonnes de LiberTerra au sujet d’Armatis, des primes et le volontariat pour travailler sur le site ont été mis en place par l’entreprise pour les activités essentielles à la vie du pays et ne bénéficiant pas de solution technique de télétravail.

Ce lundi 23 mars, la direction d’Armatis avait annoncé mettre en place le chômage partiel pour ses salariés ne souhaitant pas être volontaires. Certains salariés étaient donc rentrés chez eux. Quelques heures après ce premier communiqué, la direction d’Armatis a fait un deuxième communiqué afin d’indiquer que les collaborateurs ne se portant pas volontaires seraient considérés comme étant en absence justifiée et non rémunérée.

Ils avaient alors contacté par téléphone les salariés afin de leur indiquer que si ceux-ci souhaitaient être rémunérés pour la journée, ils devaient revenir sur le site. Décision nous semblant très judicieuse en période de pandémie et de confinement où tous les déplacements doivent être limités.

Dans l’après-midi de ce lundi 23 mars, la direction d’Armatis a réalisé un troisième communiqué afin d’informer son personnel qu’ils restaient sur les conditions du premier communiqué, à savoir la mise en place du chômage partiel pour les personnes ne souhaitant pas se porter volontaire.

L’information a été relayée par la Cgt-Armatis Caen sur leur Facebook avec une capture d’écran du mail envoyé par Frédéric Narasson le Directeur du site. Dans son mail, il confirme la mise en place de l’activité partielle des non volontaires.

Par ailleurs, il indique que ces mesures ne concernent pas les services supports du site Armatis Normandie à savoir : MDP3, ADV, Chfq. Il apparaît que les salariés ne sont pas tous égaux en cette période de pandémie et de confinement et que le volontariat n’est pas une réalité pour tous. En outre, nous avons appris que ces employés ne bénéficient pas de la prime de 15% sur le salaire fixe mensuel durant la période. La Cgt-Armatis Caen indique, sur son Facebook, avoir pourtant demandé la prise en compte des fonctions supports auprès de la RH et ne pas comprendre la situation.

Armatis a fait des efforts mais a tout de même laissé certains de leurs collaborateurs dans l’angoisse et à l’abandon.

© Mélodie pour LiberTerra

Copyright © LiberTerra 2020, Tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s