COVID 19 – Cuba offre ses scientifiques d’excellence pour aider à sauver des vies

Il n’y a peut-être pas de solution miracle pour lutter contre le coronavirus, mais il ne faut certainement pas se priver des compétences qui peuvent être mises en oeuvre pour sauver des vies. Cuba propose une possibilité et l’aide de ses médecins.

L’italie a accueilli l’aide des scientifiques cubains et 52 médecins cubains sont arrivés dans le Nord de l’Italie et en Lombardie.

Des députués français appellent le gouvernement à saisir l’opportunité de l’aide des médecins cubains qui par leur excellence ne peuvent que nous apporter des solutions médicales supplémentaires pour sauver des vies.

Cuba a cultivé l’excellence pour donner à sa population une médecine d’une grande qualité et gratuite. En 1960, Fidel Castro comprend que la richesse de son pays sera « un futur d’hommes de pensée » . Nous pouvons être pauvres mais riches de notre intelligence. Souvent les pays riches considèrent les pays pauvres comme inférieurs et inintelligents, c’est faux et l’île de Cuba s’est appliquée à le démontrer. L’humain plus puissant que l’argent.

Cuba, à la possibilité de lutter efficacement contre le coronavirus. Et, depuis les années 1960, l île a developpé une médecine se voulant être l’excellence et présente sur le terrain international pour venir en aide aux pays souffrants de manque de moyens pour une politique forte de santé, ou faisant face à une épidémie. La volonté de cette politique cubaine est appelée «  L’internationalisme médical ». En 1960, sera une délégation de médecins cubains qui viendra aider au Chili après un séisme.

Dans ces années de rupture avec les pouvoirs politiques occidentaux, le général de Gaulle, restera un de ses rares alliés, comprenant la politique de santé, humanitaire de Cuba.

Ce dont en France on ne parle pas, c’est cet exemple qui en 2011, fait qu’il est constaté que des médecins cubains ont réalisé, avec le soutien du Venezula, près de 2 millions d’opérations ophtalmologiques offertes gratuitement aux patients sans moyens financiers ( articles, Ophtalmologie du site Wed infomed)

En 2012, la priorité de Cuba donnée à la santé, à la recherche par des circuits intelligents se passant de milliards d’investissements, fait que 38 868 soignants cubains étaient présents et travaillaient dans 66 pays.

En Afrique, ce sont près de 3000 soignants qui travaillent pour la santé des populations dans 35 pays sur 54 pays du continent.

Cuba prêtant mains fortes, ce fut le cas en 2010 où des médecins cubains se rendirent sur le terrain à Haïti pour aider à lutter contre l’épidémie de choléra. Puis , en 2013 en Afrique pour vaincre Ebola.

Aujourd’hui est le coronavirus et 52 médecins cubains sont arrivés lundi en Italie du Nord et en Lombardie. En félicitant cettte initiative vertueuse qui peut sauver des vies, des députés, dont beaucoup font partie de groupe d’amitié France-Cuba à l’Assemblée nationale, ont adressé une lettre au premier ministre Édouard Philippe, le week-end dernier, pour que la France demande « l’aide médicale » à Cuba dont ils rappelent que l’île est « l’expertise », « dans la gestion des crises d’épidémie sanitiare ». Les signataires, dont fait partie François-Michel Lambert, député ex-LREM et président du Groupe d’amitié entre Cuba et la France qui souligne, indique le Figaro, qu’ « effectivement, Cuba a développé une expertise rare dans la gestion des crises d’épidémies sanitaires sur tous les continents. Cuba dispose de moyens humains experts prêts à partir »

Les députés signataires de la lettre expliquent « Le gouvernement (cubain) se déclare prêt à envoyer une brigade médicale pour renforcer nos effectifs , notamment dans nos régions les plus affectées ». Les députés de tout bord expriment auprès du gouvernement l’importance de leur sollicitation « Nous vous enjoignons de solliciter sans délai le gouvernement cubain pour disposer de ces moyens supplémentaires dans le cadre d’une collaboration internationale pour faire face à l’urgence »

Cuba , l’île a donné à la science la capacité de s’épanouir

« Le futur de notre pays doit nécessairement être un futur d’hommes de pensée, parce que c’est précisément ce que nous semons ; nous semons des opportunités pour l’intelligence. » Fidel Castro , le 15 janvier 1960.

En 1965 est créé le Centro nacional de investigaciones cientificas (CNIC) qui est l’équivalent du CNRS . Puis sera en 1969 le CNEURO , The genesis of the Cuban Neurosciences Center

Dans les années 1980, la science à la possibilité d’élargir son émancipation et développe la recherche qui porte toujours ses fruits dans le monde médical international comme l’élaboration d’algorithmes de traitement des signaux neuronaux.

En 2012, est évoqué la création de vaccin contre le cancer à Cuba et en 2018 , Cuba et les États-Unis s’allient sur le plan médical pour réaliser un traitement contre le cancer du poumon . Des recherches dont la source revient aux chercheurs cubains. Il ne s’agit pas vraiment d’un vaccin et le chercheur au Centre d’immunologie moléculaire à la Havane, Orestes Santos, évoque plus précisement une « immunologie active » agissant à la protéine EGF. « La tumeur du cancer du poumon a besoin de l’EGF (facteur de croissance épidermique) pour croître et proliférer, et ce que nous avons fait dans notre centre, c’est développer un produit qui génère des anticorps contre cette protéine. » déclare t-il à l’AFP. Des résultats « très encourageants » sont présentés pour la première au congrès mondial du cancer du poumon à Torento.

Cuba, une médecine d’excellence qui sera félicitée par l’OMS en 2015, pour avoir le plus faible taux de transmission du Sida de la mère à l’enfant. Puis, il est à Cuba une médecine gratuite pour tous.

Aujourd’hui, nous citons en exemple la Chine sur sa façon d’avoir pû maitriser l’épidémie de coronavirus. La Chine s’est investi auprès de la politique de santé de Cuba

L’Italie a eu l’intelligence de faire appelle aux compétences médicales des médecins cubains. Le Royaume-Uni compte ne pas se priver du savoir scientifique de l’île de Cuba.

Comment la France pourrait-elle se passer de l’aide que peuvent apporter les médecins cubains ?

Emmanuel Macron dont son interlocution de mercredi 25 mars n’a pas évoqué les possibilités d’interventions des médecins cubains. Par contre, le gouvernemnent reconnaît que les chiffres annoncés concerant les personnes touchées par le coronavirus et les personnes décédées étaient en deça de la réalité.

Des personnes malades décèdent à leur domicile.

Le corps semble résiter, elles ne sont pas hospitalisées, ne reçoivent que du Doliprane et décèdent chez elles dans ce #RestezChezVous qui devient une souffrance intenable quand des personnes subissent des souffrances physiques dues à la maladie et décèdent dans ces conditions catastrophiques.

Où est notre humanité ?

L’hôpital a subi des politiques dangereuses depuis plusieurs décennies, et Nicolas Sarkozy a des responsabilités, et la politque d’Emmanuel Macron, qui démontre par Muriel Pénicaud , et les 25 amendements modifiants le fondement des libertés et la liberté pris au piège d’une surveillance numérique, c’est graves limites qui mettent des êtres humains en souffrance.

Comment pouvons-nous concevoir des personnes décédant à leur domicile, dans des Ehpad sans avoir pu être hospitalisées ?

Cette question restera sans réponse car cela ne se conçoit pas dans un esprit humaniste.

Quel président pourrait justifier ce drame ?

© Fédora hélène

Copyright © LiberTerra 2020, Tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s