Mulhouse – Hôpital en situation d’urgence – L’A330 Phoenix prendra en charge des malades vendredi 28 mars – Évolution dramatique de l’épidémie

Le lendemain de l’intervention d’Emmanuel macron , le 25 mars, qui annonçait que plus de 700 malades se trouvaient en réanimation dans le Grand Est , évoquant la douleur des familles endeuillées et les trois soigants ayant perdu la vie dans cette région, les mesures prises pour sauver des vies, être transparent pour trouver les solutions à propos des masques, des respirateurs, l’épidémie, elle, poursuit sa dramatique évolution et l’hôpital de Mulhouse continue à se trouver saturé.

Aujourd’hui, il est à Mulhouse, un hôpital toujours en souffrance malgré les récentes évacuations de malades vers d’autres régions et en Allemagne, malgré l’hôpital militaire installé et accueillant des patients .

Des soignants saisis par le coronavirus

Ce sont 130 personnels hospitaliers qui sont actuellement malades dont 20 soignants hospitalisés et 2 se trouvant en réanimation, annonçait la directrice de l’hôpital de Mulhouse à Europe 1 .

La situation ne cesse de s’aggraver et de nouveaux malades arrivent chaque jour à l’hôpital. Et, ce fut 60 nouvelles hospitalisations ce mercredi 26 mars. Ce sont 400 malades hospitalisés, dont 54 cas en réanimation.

Les soignants déclarent au micro d’Europe 1 « On est fatigué, mais on tient » . Au cœur de l’épidémie, les soignants vivent l’évolution dramatique de l’épidémie et un soignant déclare «  On doit avoir en tête que des hôpitaux qui nous soulagent aujourd’hui n’auront peut-être plus les moyens de le faire dans peu de temps. »

Nouvelle opération d’évacuation

Après le départ de malades en TGV vers Agen, l’évacuation de malades par une dizaine d’ hélicoptères, par avions militaires, puis ceux pris en charge par l’hôpital militaire, il sera de nouveau des malades déplacés vendredi 28 mars par l’A330 Phoénix en direction de Bordeaux en Aquitaine.

La situation en France le 26 mars

Le gouvernement a reconnu que les chiffres étaient bien en deça de la réalité et qu’il était des malades décédés du coronavirus à leur domicile et des personnes âgées décédées dans des Ehpad sans qu’aujourd’hui leur nombre ne soit déterminé.

Il est le très choquant de savoir ces personnes décédant dans les souffrances que provoquent ce virus, et sans avoir pu être transportées vers un hôpital pour des raisons qui seront à comprendre.

En France Covid 19 – Les chiffres annoncés

  • il est près de 1 700 morts dont une mineure de 16 ans qui résidait en région parisienne. Elle est la première jeune mineure décédant du coronavirus. Ce virus qui s’attaquait aux personnes âgées, impacte dorénavant des personnes jeunes et des personnes en bonne santé.
  • 365 décès ce jour 26 mars
  • Plus de 3 000 patients sont en réanimation et plus de 13 000 personnes sont hospitalisées.

Selon l’Onu, le coronavirus a déjà touché près d’un demi-million de personnes en sachant que ce chiffre ne prend en compte tous les cas qui n’ont pas été encore confirmés .

De plus, l’Onu déclare que « le coronavirus menace l’humanité tout entière ». et le secrétaire générale de l’Onu annonce que face au coronavirus, « l’ensemble de l’humanité doit riposter. Une action et une solidarité mondiales sont cruciales. » L’ancien Premier ministre portugais affirme que la solidarité est primordiale et dit «  les réponses individuelles des pays ne vont pas être suffisantes ». À défaut de solidarité, il évoquait que sera des « millions » de mort.

Dans les colonnes de LiberTerra, cette nécessaire solidarité est martelée et non le terme de guerre. La guerre , c’est l’humanité qui s’affronte par ces armes du bouleversement dont fait partie le coronavirus. Seule notre fraternité retrouvée sera la solution . Par laquelle , ce nous Tous ensemble permettra à la pensée des hommes qu’évoquait Fidel Castro en 1960 d’être notre richesse, celle de notre intelligence , celle capable de combattre pour l’équilibre que nous devons retrouver.

Ce ne sont pas des ordonnances qui nous sauverons, cette notre solidarité profonde.

Les soigants remarquaient que les urgences « classiques » de l’hôpital de Mulhouse étaient incroyablement désertes et que le nomdre d’AVC et d’appendicite avait significativement baissé de façon inexpliquée. Et que les accidents du travail et de voiture avaient considérablement diminué.

Si le confinement en est la cause, on peut penser que le fort stress quotidien que génère le système de compétitivité, de l’argent est en partie coupable et responsable de nombreux accidents. Toute cette accélération nocive qui par la pollution qu’elle provoque d’autant plus, permet à des virus de se propager vite, très dangereusement. La possibilité de millions de morts, le choc de ce que nous pouvions pressentir à l’annonce de l’état d’urgence sanitaire.

Une question demeure pour que toutes les possibilités de sauver des vies soient engagées, est-ce qu’ Emmanuel Macron sollicitera l’aide des médecins cubains qui sont arrivés en Italie du Nord et en Lombardie ?

© Fédora Hélène

©LiberTerra

Copyright © LiberTerra 2020, tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s