Pandémie et l’espoir d’un monde meilleur

Quand les politiques recommenceront tout, les milliards en poche regardant la famine qui depuis toutes ces années attendait que leur humanité soit et que les milliards fussent pour anéantir la misère.

Les chiffres n’ont plus de sens. 5 000 milliards de dollars, comme la folie de l’homme ne voit pas l’immensité des océans et que l’eau est pour tous. Il fait qu’il compte sur ce qui n’existe pas, l’argent pour penser dominer ce que la Terre lui donne. L’eau des rivières, l’air pur de ses montagnes surgit d’un autre monde que celui de son pouvoir. Quand l’homme ne peut créer mais uniquement transmettre, quand il ne peut donner mais uniquement recevoir. Il invente ce qu’il n’est pas pour posséder ce qu’il ne possède pas. Dans ce tourment sans fin, il oublie que sa naissance ne fut qu’une mère qui espérait pour lui, le bonheur de la vie.

Combien de millard pour la naissance d’un enfant ?

Il suffit d’amour pour lui donner la vie et l’espoir par l’amour d’être libre.
Nos sociétés ont si peu d’imagination pour toujours être à ses millénaires de guerre.

Il faudrait fonder notre nouvelle civilisation et reprendre le premier jour, l’aimer plus fort que nous-mêmes pour ne pas lui donner la souffrance de croire que nous sommes orphelins dans cet univers, sur notre île, la Terre. Il faut croire possible le sens de notre vie, croire possible que tous nous pouvons être frères. Tous, surtout quand nous avons créer une chose, la pauvreté, la loi du plus fort de laquelle est née la cruauté. Pour lutter contre elle, nous avons dressé une arme, la résistance.

La résistance qui aujourd’hui à un redoutable défi, détruire la pauvreté pour que soit notre existence en osmose avec notre Terre.
Si nous refusons que des enfants meurent de faim, nous mettrons en place les politiques nécessaires pour que ce respect fondamental soit et il sera en cela le respect de la vie, et donc de notre environnement, de notre humanité.

Ce possible que nous sommes des millions à souhaiter, qu’il ne soit notre sourire empli de tristesse car nous pensons que se soutenir mutuellement, être solidaire et fraternel est résolument impossible à réaliser au sein de nos systèmes d’orgueil, de mercantile, de mensonges et de violences .

Les milliards font relancer les lobbies qui vont s’enrichir  et nous serons à ce recommencement à produire et à consommer sans mesure. Et cette première dans l’histoire, un confinement de près de 3 milliards d’êtres humains, n’aura fait prendre aucune conscience.

Les productions de voitures  ont repris, Amazon vend plus que jamais et ce monde meilleur devra attendre que les lobbies retrouvent leur argent. Puis, les politiques qu’ils flattent compteront le  leur car nous n’avons jamais vu un président pauvre.

© Fédora Hélène

Copyright © LiberTerra 2020, Tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s