La liberté menacée – Le gouvernement l’annonce sous l’égide du vertueux face à une pandémie

Dans un entretien accordé au Monde et en accès payant dans un souci de transparence sur un sujet concernant les libertés, le Sécrétaire d’État chargé du numérique, Cédric O, lâche quelques informations de propogande , avançant pas à pas dans ce qui est déjà programmé comme le gouvernement le fait sur la durée du confinement.

Une application baptisée StopCovid basée sur le volontariat, mais soumis à une pression politique , qui rend vertueux, du fait de la pandémie, de permettre le traçage des personnes par les portables que les gens ont pris l’habitude d’avoir sur eux H24.

Il est d’ailleurs prévu de faire la publicité des aides pour acquérir un portable pour ceux n’en possédant pas pour pouvoir installer l’application de surveillance.

Une surveillance déjà existante par les connexions sur les différents sites d’organismes paritaires et administratifs.

La Chine, la Russie, la Corée du Sud et autres pays appliquent déjà ce procédé que la France met en place et annonce par brides de communication.

L’Europe est intéressée par cette apllication et l’Allemagne envisage d’y avoir recours.

Un dépistage massif , obligatoire ou dirigé vers comme pour l’application StopCovid, devra avoir lieu pour entrer les personnes positives dans les algorithmes. Lesquels sont en permanence modifiables donc quelles transparences possibles ?

Un secret médical qui vole en éclat et c’est déjà le cas avec les collectes Big Data pour établir des statistiques, élaborations de médicaments en fonction de leur rentabilité potentielle, calculs de statistiques, élaborations des multitudes de rapports scientifiques commandés par les États.

Ce qui est passé sous silence , c’est que la présentation de l’application est dirigée vers les adultes mais quand est-il des collectes d’informations sur les mineurs déclarés positifs ?

Puisque les enfants sont considérés comme porteurs sains et pouvant transmettre le coronavirus, il faudra bien entrer les données des mineurs et les intégrer au système numérique.

Lesquelles données seront sur le portable des parents ou directement sur le portable des mineurs puisque certains parents, pensant protéger leur enfant, feront en sorte que l’appliquation soit active sur le portable de ceux-ci.

On trace les enfants en bas âge via le portable des parents et personnes s’occupant de l’enfant si celui-ci est gardé ?

Une pandémie ne s’effacce pas et le coronavirus restera présent encore longtemeps d’autant que les pays pauvres reçoivent encore moins de possibilités de protection pour leur population.

Le système Français montre la réalité des politiques de rentabilités et met en souffrance la population, les soignants à bout de souflle avec une augmentation des burn out et états dépressifs, et appliquent un système de surveillance élaborer et non en cours de finalité.

Dans le même temps la 5 g est active et les publicités ne cessent de se multiplier pour que les gens puissent acquérir ces nouveaux portables qui seront d’autant plus performants pour permettre les tansmissions de données et permettre aux algorithmes intelligents d’y être intégrés.

Un débat public sur la liberté a été sollicité par le Défenseur des droits, Jacques Toubon, comme il était fortement recommandé par le professeur Didier Raoult dès 2003 par son rapport de mission addressé auaux ministre de la santé et à celui de la recherche de l’époque.

Des rapports qui seront multiples durant les années qui suivent et qui sollicitent toujours la nécessité de mettre en place un « profond » selon le terme du Pr Raoult, débat sur « la contagion et la liberté »

Les différents politiques ne répondront jamais favorablement à cette essentielle recommandation.

Nous allons entrer dans l’ère totalitaire et les déploiements des drones et autres dispositifs de surveillance qui sont déjà actifs.

Pour confectionner tout cet arsenal de surveillance, il a fallu le financer.

Pendant que l’hôpital était mis en souffrance, le mettant actuellement dans l’impossibilit » d’affronter une pandémie et le gouvernement oiubliant sa responsabilté par rapport à la constitution de 1946 qui est que « la nation doit garantir à tous la protection de la santé » et qu’il accède à cette obligation par la voie des contrôles sur la population faute de pouvoir assumer de véritable soins, d’avoir pris des décisions politique nocives à l’hôpital public qu’il maintenanit encore quelques jours avant la déclaration de l’état d’urgence sanitaire , garantissant par les Conseils Défense, le caractère premier de la protection des institutions et leur continuité.

Le mot « guerre » ayant été prononcé, quelle transparence réelle peut-il y avoir sur les décisions des Conseils de Défense ?

Aucune protection est pour la population , puisqu’elle ne dispose pas de masques efficaces et que les files d’attente dans les galaries marchandes qui sont des lieux fermés pour pouvoir accéder à certains supermarchés ne permettent pas de sécuriser la population même avec les 1 mètre de distance qui ne permettent pas de protéger du coronavirus.

Un éternuement et les micro-droplets infectées se diffusent jusqu’à une distance de près de 5 mètres en 1 seconde , selon l’étude scientifique menée par l’université de Kyoto au Japon.

Donc les 8 millions de contrôles qui ont eu lieu établissent quelques protections ?

Puis pourquoi interdire des littoraux éloignés et jamais fréquentés alors qu’ils sont en plein air, et que dans le même temps, on confine des personnes dans des files d’attente dans les aéroports, supermarchés et que par principe les groupes de famille sont confinés ensemble chez eux et donc celui qui sort faire les courses peut toujours être potentiellement en contact avec le coronavirus.

Comment gérer la situation pour les parents isolés qui sont seuls à devoir assurer les besoins alimentaires pour le moins qu’exigent des enfants ?

Quelle sécurité pour eux en pleine pic de la pandémie ?

Les mesures de surveillance relevant de l’utilisation de dispositifs de défense tel que les drones annoncent une accélération du bouleversement qui sera par les crises politiques, économiques et alimentaires.

Des séquences d’épidémies auront lieu puisque il y aura une persistance des virus par le déséquilibre de la nature très impacté par une industrialisation instrusive et agressive qui ne pourra cesser puisqu’elle est le socle de l’économie marchande qui fait le PIB des pays riches et qu’il demeure une aggravation de la pauvreté qui rend récurrente les épidémies.

D’autre part , plus la pollution reprendra plus les virus se déplaceront rapidement.

Les gouvernements en l’état ne baisseront pas les budgets de la défense dont font partis les divers dispositifs de surveillance ni de ce fait ceux liés directement et essentiels à la progression de celle-ci qui sont les technologies, le nucléaire, les recherches en défense spatiale.

Par les publications des différents rapports de scientifiques tels que ceux réalisés par Didier Raoult, font que les gouvernements ne pouvaient pas ignorer que l’hôpital publis ne pourrait pas assumer une crise sanitaire du fait d’une pandémie.

Agnès Buzyn est médecin spécialiste, on comprend ses larmes .

Emmanuel Macron a bien de la chance d’avoir l’esprit libre pour « lire » suivant ses recommandations annonçant le confinement.

Pour les personnes soucieuses de la préservation de la vie, de notre humanité en osmose avec notre Terre et dont la seule chance de l’acquérir est par la liberté dont la vie est constituée, lisent une bien triste et dramatique histoire qui va se dérouler.

Ce n’est pas l’éfondrement du capitalisme qui est un problème, c’est le capitalisme effondrant le monde.

© Fédora Hélène

Copyright © LiberTerra 2020, Tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s