Covid-19 – Emmanuel Macron voudrait-il prendre les mesures chinoises pour la France ? Un appel entre un médecin français à Wuhan et Le président français

L’effort de mémoire – Ne pas oublier

Lu Guang, photographe chinois, selon sa femme, il aurait mystérieusement disparu en 2018 et dont il est à ce jour aucune nouvelle.

Il dénonce notamment par ses photos, la pollution en Chine.

« En tant que photographe, il est de ma responsabilité de capturer l’instant, et de le partager pour faire changer les choses » Lu Guand, photojournaliste depuis 1990

2019 – Emmanuel Macron reçoit le président chinois et se déplace à son tour en Chine

Emmanuel Macron s’est-il préoccupé de ce qu’il est advenu de Lu Guang lors de sa dernière visite en Chine ?

Emmanuel Macron s’est-il enquis du sort des Ouïghours, Kazakhs et autres groupes ethniques musulmans du Xinjiang ?

Ouïghours en Chine

Il serait en 2019 selon Amnesty International et quatre autres organisations de défense des droits humains , un million de musulmans turcophones enfermés dans des camps.

Plusieurs témoignages de femmes ouïghours parus dans la presse internationale ont fait état des dramatiques violences, dont des viols et stérilisations forcées, qu’elles ont subi .

Des persécutions dénoncées par Kumi Naidoo, Secrétaire général d’Amnesty International qui déclarait , « les motifs de préoccupation quant à la situation des droits humains en Chine sont nombreux, mais l’ampleur et la gravité des violations commises dans le Xinjiang requièrent l’attention urgente de la communauté internationale, avec la multiplication du nombre de personnes appartenant à des minorités à majorité musulmane incarcérées de façon illégale ».

Les autorités chinoises répondait systématiquement qu’i ls’agissait uniquement de « lutte contre le terrorisme ».

Le 7 février 2020, Wu Haitao, représentant adjoint de la Chine auprès de l’ONU, réfutait les accusations des États-Unis « à propos des efforts antiterroristes déployés par la Chine dans sa région autonome Ouïghoure du Xinjiand » publiait News xinhuanet.

Les autorités chinoises démentent et parlent de « centres de formation professionnelle » et non de camps.

En janvier 2020, les parlementaires américains accusent ainsi que les organisations de défense des droits de l’homme, la Chine de commettre des « crimes contre l’humanité » contre la communauté musulmane ouïghour au Xinjiang et demandent à Trump d’imposer des sanctions à Pékin.

Chris Smith , représentant des États-Unis, déclarait lors d’une conférence de presse, «Nous parlons de crimes contre l’humanité à très grande échelle» et ajoute «Nous parlons, au sujet de ce que subissent les Ouïghours, de quelque chose de jamais vu depuis la seconde guerre ». Puis précisant que le président chinois Xi Jinping serait « tenu responsable de ce comportement odieux ».

Des accusations que le ministère chinois des Affaires étrangères rejètent et le porte-parole de la diplomatie chinoise, Geng Shuang qualifie la commission américaine comme n’ayant pas « la moindre crédibilité ».

  Le Congrès maintient ses déclarations et déclarent par Marco Rubio, sénateur républicain, que le Congrès adopterait un texte sanctionnant les responsables chinois et visant à restreindre les exportations vers la Chine de matériel de surveillance pouvant d’autre part servir au Xinjiang.

L’ ONU alerte concernant le respect des droits de l’homme en Chine

Le 23 mars 2020, l’ONU faisait part de sa vive inquiétude concernant le respect des droits de l’homme en Chine à la suité notammant de la disparition forcée de trois avocats spécialistes dans les droits de l’homme survenu après leur arrestation en décembre 2019.

Victimes, Ding Jiaxi, Zhang Zhongshun et Dai Zhenya , « sont détenus par les autorités sous la forme de détention appelée surveillance résidentielle dans un lieu désigné », selon l’ONU.

La raison de leur arrestation est qu’ils aient assisté à un rassemblement informel un week-end dans la ville de Xiamen.

« Lors de ce rassemblement, ils ont discuté de la situation de la société civile et de la politique en Chine avec d’autres avocats militants », précisent les représentants indépendants, experts des droits de l’homme de l’ONU.

« Nous sommes consternés que les dispositions relatives à la sécurité nationale soient utilisées pour cibler les défenseurs des droits de l’homme qui se réunissent pacifiquement et exercent leur droit à la liberté d’expression – même si cette expression est critique à l’égard de l’État », ont déclaré les experts de l’ONU.

Les autorités chinoises pouvant retenir dans un lieu secret des personnes pendant 6 mois sans qu’ils puissent avoir accès à des avocats, à un procès équitable. « Cela expose les personnes à un risque accru de torture ou de peines ou traitements inhumains ou dégradants » préviennent les experts des droits de l’homme de l’ONU.

Puis les experts alertent, « Lorsque les autorités d’un pays quelconque accusent systématiquement les défenseurs des droits de l’homme de « subvertion du pouvoir de l’État » ou d’autres accusations liées au terrorisme sans communiquer clairement la base factuelle de ces accusations, nous craignons que ces défenseurs ne soient persécutés que pour l’exercice de leurs droits les plus fondamentaux ».

Les experts relèvent que « des parallèles entre cette récente répression et les précédentes tentatives de faire taire les voix dissidentes en Chine ».

Ce qui pourrait rappeler la disparition de photojournaliste Lu Guang , les experts de l’ONU constatent que « Malheureusement, il est également devenu courant pour les autorités chinoises de fournir des informations limitées ou contradistoires sur les victimes et les accusations dont elles font l’object. Les familles sont souvent maintenues dans l’ignorance quant au sort de leurs proches »

Il est extrêment malheureux qu’Emmanuel Macron prenne conseil auprès de Philippe Klein qui vante les méthodes chinoises en matière de pandémie .

Il est à rappeler les propos du milliardaire Bernard Arnault par rapport au confinement réalisé en Chine pour freiner la pandémie de coronavirus, et mettant ainsi à l’arrêt la production que le millardaire souhaitait voir reprendre au plus vite, et qui assurait d’autre part que ce confinement permettrait la reprise de l’activité économique au cours du mois de mars car disait-il quand « On les pousse un peu »

Mars 2020D’autre part des doutes sont émis concernant les chiffres émis par la Chine à propos de la pandémie.

Les autorités chinoises déclaraient 2 535 décès du Covid 19 à Wuhan.

Le très sérieux magazine économique Caixin, émettait le doute sur les données fournies par la Chine et indiquait que le mercredi 25 et le jeudi 26 mars, des livraisons de 2 500 urnes avaient eu lieu chaque jour dans un crématorium de la ville de Wuhan qui en compte sept.

Wuhan compte 11 millions d’habitants.

Puis, des photos montrent de longues filent d’attente pouvant durer 6 heures devant les crématoriums de Wuhan pour récupérer les cendres de proches par les familles.

Suivant les capacités de chacun des sept crématoriums, pouvant restituer au moins 3 500 urnes par jour, il y aurait eu 42 000 urnes en 12 jours , selon les comptes que certains ont posté sur les réseaux sociaux et le calcul fait par un habitant de Wuhan confié à Radio Free Asia , site américain.

Philippe Klein, chef de la clinique internationale de Wuhan en Chine déclarait lors d’un entretien à RT France le 9 avril, avoir eu un entretien avec Emmanuel Macron et il précisait que «  On doit appliquer des méthodes identiques pour arriver à un résultat aussi rapide », rappelant le modèle chinois et disant « avoir le moins de décès possible », oubliant le doute émis sur les chiffres avancés par les autorités chinoises et la surveillance qui est celle d’une dictature.

Puis, il déclare que la France devrait « prendre des mesures identiques à celles qu’avaient pris les chinois de façon à ne pas perdre son temps, à limiter au maximum le choc sanitaire et la surmortalité, et les conséquences économiques désatreuses pour nos concitoyens»

C’est étonnant comme la Chine devient vertueuse d’un coup et que les chiffres relatifs à la pandémie se retrouvent à omettre les informations données par certains habitants de Wuhan et les investigations de magazine économique Caixin.

© LiberTerra

© Fédora hélène

© LiberTerra

Copyright © LiberTerra 2020, Tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s