D’où vient le coronavirus ?

Les services de sécurité des États tentent de répondre à cette question car ce virus est une attaque, « une guerre » contre la population d’un pays, de pays et met par ce fait la vie de ce pays en péril.

Un péril sanitaire, économique, sociale et politique, la pandémie le fait de façon durable et non saisonnière ce qui démontre l’impact fort du SARS-CoV-2 qui est particulièrement redoutable par son action intelligente sur le corps humain et impactant la mémoire de celui-ci.

Le corps a une intelligence, une mémoire, ce qu’aucun scientifique ne sait maîtriser et nos connaissances neuroscientifiques sur la mémoire restent très imparfaites.

A l’exemple de ce qu’on appelle le stress post traumatique, il inclut la mémoire d’un souvenir, le cerveau a mémorisé, et dans le cas d’une charge lourde de violences, comme l’est un viol qui implique une angoisse de mort, une violence que subit également le corps humain, ce qui est aussi lors d’une tentative de viol, agression sexuelle violente, peu importe le terme, il s’agit d’un acte barbare, le corps mémorise la souffrance physique imposé par les actes d’un prédateur .

Le corps engage alors une « parole », une façon de l’exprimer, l’intelligence du corps va faire savoir que sa vie a été mise en danger.

Ce sera un impact sur le cerveau de la victime, sur son état de santé qui se fragilise. Le corps envoit des signaux pour être reconnu, dénoncé le virus et faire en sorte qu’il ne soit plus en danger.

Donc on pourrait dire que la parole libérée , témoigner est une volonté du corps humain, de son intelligence à se protéger et à mettre en avant le précieux de la vie.

L’emprise d’un prédateur sera d’entraver le système de défense et de continuer à mettre la victime en danger et d’affaiblir ainsi la défense mémoire du corps humain.

Ce qui lui permet de continuer ses actes barbares et de garantir son impunité car la victime sera de moins en moins en mesure de libérer la parole.

Donc plus le prédateur met en souffrance la victime moins il a de chance d’être dénoncé.

Un virus agit de cette manière. Plus il sera violent, plus il a la capacité d’affaiblir le corps humain et plus il impactera sa mémoire, plus il perdurera et sera difficilement maîtrisable.

C’est ce que semble être le  SARS-CoV-2

Il affaiblit les défenses immunitaires et peut de ce fait entraîner la mort, persister dans l’organisme et la personne guérit redevient positive.

Le virus marque une emprise persistante sur le corps humain.

Tout n’est qu’hypothèse comme la théorie de Luc Montagnier, prix Nobel de médecine en 2008.

Et, ce n’est pas parce que quelque chose est possible concernant les coronavirus, qu’elle est affirmée.

Si effectivement, il y a la présence d’une identité VIH, on peut suposser et non affirmer, que «L’adn du sida lui permet du coup de s’attaquer au lymphocyte T comme le vih.
Mais contrairement à ce dernier il ne peut pas se reproduire dedans.
Ce qui n’empêche pas d’affaiblir notre système immunitaire car en s’introduisant dans les cellules il empêche leur fonctionnement et elle meurt avec» explique à LiberTerra des doctorants en biologie.

Nous ne savons pas au contraire des gouvernements qui par le déclenchement des Conseils défense, ont bien évidemment poser des questions sur la conception et l’origine de ce coronavirus, et qui par ce fait ont une idée plus précise de ce qui en est, mais dont la population n’est pas informée.

Nous sommes en temps de « guerre » contre une attaque par un virus, comme le souligne Emmanuel Macron, ce qui implique un secret Défense et donc la transparence n’est pas au contraire de ce que le gouvernement annonce.

Un gouvernement pris par sa politique qui a laissé de côté ceux vulnérables et ce qui donne une liberté forte à un pays, la garantie de la protection de la santé psychique et physique de la population et en premier de ceux vulnérables.

La pauvreté provoquant une grande souffrance, une durée de vie plus courte, et celle-ci s’étant aggraver par le morbide des politiques capitalistes, il est bien difficile d’établir la transparence sur ses « failles » comme le reconnaît Emmanuel Macron.

Il est toutefois un fait certain, c’est quand l’état des connaissances scientifiques du Covid-19, il est particulièrement fou de vouloir ouvrir des crèches et des écoles.

Ne pas toucher son visage sont des actes réflexes acquis en chirurgie pas en maternelle ni en primaire ni même par les adultes !

Puis, il est une confiance rompue avec ce gouvernement par ses actes qui ont mis l’hôpital public en souffrance et qui font que des soignants ont pour protection des sacs-poubelle.

Il faut être raisonnable et ne pas accorder surtout concernant les enfants, confiance en ce gouvernement.

Cela est une certitude mais par contre la question d’où vient le virus est pour le moment sans réponse.

Les enjeux géo-politiques sont tels que la réponse ne peut être.

La Chine est une dictature forte, particulièrement investie en Afrique et elle détient 145 milliards de la dette de l’Afrique.

La France comme d’autres pays a des intérêts économiques forts avec la Chine et nous pouvons nous rappeler Emmanuel Macron tout sourire avec le président chinois lors de sa venue en France et vice versa.

Quant au président chinois, son pouvoir était certainement en passe de s’affaiblir par le conflit le marquant avec les États-Unis et la lourde problématique du respect des droits de l’homme en Chine.

Ce qui est très choquant est que le respect des droits humains en Chine ne semble pas être une question qu’Emmanuel Macron a le courage de soulever.

L’histoire aura une fois que le recul sera beaucoup à nous dire sur ce pouvoir politique qu’il est déjà à regretter.

Et, on ne sait pas gérer ce virus, si ce n’est que de confiner la population mondiale mais dans le même temps, il apparaît que les transmissions se font malgré tout.

Avant le confinement, il était une personne contaminée en contaminait 30 autres.

Avec le confinement ont réduit cette capacité en réduisant son environnement mais la contagion persiste donc le virus est toujours aussi actif et à développer des formes graves pouvant toucher des personnes jeunes et en bonne santé.

Mais, vous prenez l’ascenseur, si celui-ci contient des micro-droplets infectées, chaque personne en contact masque ou pas, transportera le virus dans un autre environnement qui a son tour sera infecté et ainsi de suite.

Idem pour les escaliers en espace fermé dans les tours par exemple !

Le port des masques est important mais non suffisant puisque des soignants sachant maîtriser les mesures de protection ont été contaminés et certains sont décédés du coronavirus.

Ses possibilités de contamination des personnes ont un champ large et persistant.

De ce fait, à un moment donné, l’économie reprenant, et donc également la pollution qui est un vecteur important dans la dangerosité du virus, pourra faire craindre une nouvelle vague de contamination.

Si effectivement, les défenses immunitaires sont largement affaiblies et ne peuvent se défendre par leur mémoire, on n’ est pas sorti de l’auberge ! D’autant si le virus est mutant !

Puis, reculer en tactique de guerre face à l’ennemi, ne le fait pas disparaître ! …

Le confinement n’est donc pas une solution pérenne.

Un virus qui serait présent bien avant le mois de janvier ce que confirmerait les propos d’Agnès Buzyn. Pour qu’elle est pu alerter en janvier 2020, c’est que le virus était actif bien avant et que ses conséquences dramatiques étaient déjà connues.

Que la Chine est notamment pas tout dit est une évidence comme le nombre de décès à Wuhan annoncé par les autorités chinoises est fortement à mettre en doute.

En fait, il faut être complètement menteur pour y croire et continuer à diffuser le chiffre donné par les autorités chinoises .

Nous sommes face à un bouleversement planétaire. Ce qui implique des séquences de chaos comme celles des sécheresses qui sévissent depuis bien trois ans et qui font perdurer.

Continuer notre économie axée sur un profit constant et de plus en plus destructeur car il sera de rembourser des dettes à hauteurs de milliers de milliards est suicidaire et stupide.

Si effectivement, il y a une seconde vague et une continuité du bouleversement actuel, les populations ne feront que le constater et d’en subir les graves conséquences.

«Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font du mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire» Albert Einstein

À méditer …

© LiberTerra

Aller plus loin :

https://liberterrajournal.com/2020/04/15/lappel-zero-dette-pour-lafrique-vers-des-engagements-pour-combattre-la-pauvrete-et-donc-la-pandemie/

Copyright © LiberTerra 2020 Tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s