Déconfinement – Édouard Philippe – « J’ai décidé »

« J’ai décidé et c’est comme ça que ça se passe » Édouard Philippe répond au Président du grouse LR, Damien Abad.

Édouard Philippe confirme la réouverture des cafés et restaurants au 2 juin ou à une date ultérieure, suivant la progression de la pandémie. Puis, explique l’interdiction de dépasser les 100 kilomètres que nombreux scientifiques jugent comme une mesure inutile. Par contre le maintien de la fermeture des écoles est primordial mais Édouard Philippe pourrait là encore déclarer « J’ai décidé » ….

La droite qui s’abstient tout en indiquant qu’elle demande aux localités d’appliquer le plan de gouvernement.

Quand les partis politiques s’annulent d’eux-mêmes ! LR n’approuve pas mais applique ! L’inutile vient de trouver un synonyme …

Les rivalités de pouvoir entre les droites, Édouard Philippe veut montrer qu’il est le chef en balayant d’un geste toute une profession de restaurateurs.

Les citoyens peuvent prendre conscience et confiance qu’ils n’ont nullement besoin des politiques pour prendre des décisions concertées ensemble, pour être à une communication libre, ouverte entre les différentes institutions sans que soient les intérêts et jeux politiques.

Édouard Philippe a été choisi par Macron pour ses défauts et c’est ainsi qu’ Emmanuel Macron le mène à la baguette et use jusqu’à la corde de sa nocivité.

Il tire vers le haut le négatif d’une personne qui n’a pas d’autres moyens pour penser son existence accomplie que d’être un pion sur l’échiquier de la raison d’État qui domine .

Édouard Philippe est un homme triste, le second, celui qui détourne le regard et que lorsqu’il veut s’imposer, apparaît décalé, incapable de débattre, d’aller vers une ouverture, un sens « créatif » comme Emmanuel Macron disait lors de sa dernière allocution.

Pendant ce temps, la ville de Caen a commandé 140 000 masques en tissu à deux entreprises de la région Normandie afin de les distribuer gratuitement aux habitants de Caen.

En souhaitant qu’ils seront pour le 11 mai et reste à en établir la distribution.

Des masques que définit comme tel le maire de Caen, Joël Bruneau « On sait que ces masques, s’ils ne protègent pas du virus, permettent d’en limiter la propagation ».

La réalité, un gouvernement incapable de garantir la protection de la Santé de tous face à une pandémie très complexe par les attaques qu’effectuent le Covid-19.

Un virus très agressif qui aujourd’hui impacte gravement la santé d’enfants.

Un virus qui perdurera par les graves séquelles, comme la fibrose pulmonaire, qu’il pourrait provoquer chez les personnes qui ont été contaminées même sans gravité, indique le Professeur Didier Raoult.

Plan du gouvernement

Deux mois de confinement sans moyens pour la population et un hôpital qui demeure en souffrance.

Problématique urgente des médicaments vont manquer car les stocks restant se comptent en jours, alertent les soignants dans une lettre du 31 mars publiée dans le Monde

« Nous serons bientôt à court de médicaments essentiels pour traiter les patients atteints du Covid-19″

Conclusion

LR si c’est pour tout accepter en s’abstenant #ResteÀlaMaison

Édouard Philippe, « J’ai décidé », c’est par ici ⤵️

Nous Tous Ensemble reprenons notre droit à la liberté, exigeons la démocratie directe pour protéger la vie, exigeons que Édouard Philippe respecte toute la population

Masques gratuits pour tous , tests, poursuite du télétravail au delà du 1er juin.

Baisse des taxes sur l’alimentation, les produits d’hygiène et blocage des prix.

Baisse des charges lourdes comme les loyers pour que tous les ménages puissent se nourrir convenablement par respect de la santé des personnes d’autant en temps de pandémie grave.

Édouard Philippe, pense t-il constituer la santé d’enfants avec des pâtes ?

Puis, l’urgence pour répondre aux besoins des associations caritatives, l’urgence de la faim, le gouvernement n’agit pas.

9 millions d’enfants reçoivent la « générosité » de 100 euros du gouvernement, ce qui est insuffisant. La pauvreté est une souffrance et s’ajoute le confinement pour des enfants souvent sont dans les logements exigus.

Édouard Philippe, décider, c’est avoir la volonté forte de respecter la Fraternité, la solidarité, la santé de tous, et de son refuge vital, l’hôpital public qui demeure en détresse.

Décider, c’est laisser les crèches et les écoles fermées pour protéger le plus précieux, les enfants .

Le plan déconfinement n’a aucun sens puisqu’il ne répond pas à l’urgence de sauver la vie par la force de donner à l’hôpital, aux personnes précaires, aux enfants, aux personnes enfermées dans les Ehpads où est le drame de milliers de morts .

La problématique du confinement et des personnes malades dans les prisons.

À ceux en souffrance, isolés dans les hôpitaux psychiatriques dont Édouard Philippe est incapable de comprendre la douleur qui déchire, qui impacte gravement des vies, notamment celle de jeunes vulnérables qui se trouvent dans ces établissements.

Refonder, la voilà la guerre à mener, la guerre contre la cruauté.

© Fédora Hélène

Copyright © LiberTerra 2020 Tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s