George Floyd est mort assassiné, le racisme l’a tué

Racisme, il tue notre vie, foudroie notre fraternité, condamne notre naissance, massacre des femmes, des enfants, des hommes, vole des vies, coupe les ailes des rêves, fait de notre Terre la pierre ternie, la lente agonie, des ténèbres pour soleil. 

Le racisme est tous ces mots terrifiants pour définir la cruauté. Il signifie le mensonge car aucun homme n’est supérieur à un autre et toutes les couleurs font parties de l’immense générosité du soleil de la vie.

George Floyd est mort assassiné. Le racisme l’a tué. Notre humanité est en deuil.

Combien de beaux visages, de vies merveilleuses dont les yeux se sont fermés car le racisme les a tué ?

Combien de larmes devrons-nous encore versées pour que ces crimes cessent, pour que le racisme soit anéanti ?

Il est venu le temps d’agir, de ne plus accepter et ces paroles devraient être communes à nous tous.

Al Green, député américain représentant démocrate du Texas, déclare  « La vie des noirs ne compte pas autant que la vie des blancs. Pourquoi ? Parce qu’on tolère la haine, l’intolérance et une discrimination injuste » 
Puis, il affirme que la guerre a été déclarée à la « pauvreté », à la « drogue » et  demande à ce que la « guerre » soit déclarée au « racisme ». 
Nous devons tous déclarer la « guerre » au racisme, et ne plus tolérer la haine qui accable notre société partout où elle règne. 

Nous devons dire Non au racisme et à toutes les violences qu’il engendre, les mots haineux qu’il traîne pour s’insérer dans le langage qui tue. 

Nous le devons pour les enfants, pour qu’ils ne grandissent pas dans un monde où la haine domine, où ils devront se soumettre à une règle déterminant qu’un homme à plus droit qu’un autre, que sa vie est supérieure parce que l’autre est noir, parce que l’autre est pauvre, parce que l’autre est une femme. 

Non, déclarons la « guerre » à ce qui détruit, la pauvreté, la haine, le racisme. 

Donnons à notre humanité la chance de vivre  réconciliée, fraternelle et assurant la vérité, aucun homme n’est supérieur à un autre.
Nous sommes tous semblables, égaux et le 21 ème siècle doit porter cette valeur et ne pas accepter la violence de la haine pour rompre toute harmonie et faire taire la vérité. 

Si le verbe Aimer n’est plus alors nous ne serons plus, aucun de nous. 

Ne plus tolérer la haine, c’est libérer l’amour et faire qu’il bâtira notre prospérité. 
C’est cela notre but, notre présence sur cette Terre, cette goutte d’eau que nous sommes, cette infiniment petit que nous représentons dans l’univers et cet infini amour, respect d’autrui, gardien de la paix permettant  à la vie de s’épanouir. 

Le racisme doit cesser, les violences policières doivent cesser, la souffrance qu’inflige la pauvreté doit cesser et toutes les violences faites aux femmes et aux enfants doivent cesser. 
Des siècles que nous acceptons, soumis et écoutant cet affreux endoctrinement qui nous dit qu’il n’y a pas d’autres choix.

C’est faux. Il y a un autre choix, c’est celui qui donne la vie, la liberté. 


© Fédora Hélène

Copyright © LiberTerra 2020 Tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s