Pandémie – Sans-abri les oubliés – 1,8 milliard d’êtres humains sans toit à travers le monde

© LiberTerra vidéo 2020

"Ensemble" déclare Emmanuel Macron le 14 octobre dernier.  

France - 2019
- 3 millions denfants pauvres

Rapport 2020 sur le mal-logement publié par la Fondation Abbé Pierre
-158 bébés nés dans la rue
-20 000 enfants hébergés en hôtels chaque soir par le Samusocial Paris
-500 à 700 enfants sans solution chaque soir en Île-de-France
-495 décès de sans-abri (Collectif des morts à la rue) 683 en 2018
-4 millions de personnes mal logées
-250 000 personnes hébergées en accueil d'urgence ou
en hébergement d'accueil pour les demandeurs d'asile

- Les oubliées, femmes à la rue, invisibles, et subissant des violences récurrentes
dont des violences sexuelles
-Les oubliés dans les rues, jardins, escaliers d'immeubles, chemins et bois
-Les oubliés en refuges éphémères, squats et bidonvilles
-Les oubliés sans accès gratuit et permanent à des sanitaires, douches, savon et
eau potable en pleine pandémie où les mesures sanitaires recommandent
de se laver les mains très régulièrement.
-3 milliards d'êtres humains à travers le monde sans accès à l'eau
et au savon durant la pandémie ( ONU)

Ensemble ne peut signifier abandonner un de nous
Pandémie de pauvreté


Les oubliés

Sans refuge
Ils sont à la rue
Oubliés les oubliés
Notre monde traîne sa peine
Les nuits longues
Je passe et vois
Un homme à terre
Quel est ce monde
Qui abandonne ?

Ils n'avaient pas
L'argent pour couvrir
Leur lit, leurs draps de soie

Oubliés les oubliés

Je voudrais marcher
Sans cette douleur
Ce souvenir
Un homme à terre
Au pied d'une église
Un matelas de fortune
La porte fermée
Ils nous ont tous mentis
Les puissants en seigneur
Politiques, religieux
Ils nous ont tous mentis

Je passe , il pleut
Ce triste des nuits
Au bras d'un mensonge
Dans le noir se noie la lumière
Je passe mon ombre sur le sol
Il dort à terre

Oubliés les oubliés

Je suis cette seconde
Dans la vie
Une fulgurance
Quand viendra l'espérance
d'un autre monde
Sans le fardeau de la misère
Qui tue à pas lent
Des enfants et un homme
À terre

Oubliés les oubliés

Un nouveau né dans un lange
Au silence des rues
Crie la pauvreté
Je voudrais prendre
Un royaume et ouvrir
Les portes du bonheur
Donner les clés
Loin de ces hommes glacés
D'argent

Un paradis à gagner
Aujourd'hui et non demain
Ouvrir le jardin
Laisser couler l'eau vive
Inonder nos villes
De cette chance d'aimer

Un refuge de paix vêtu
Loin des pandémies
De souffrances
Qui guettent à perdre
Notre monde
Tendre ma main vers la flamme
Ouvre-moi la porte
Je veux vivre
À la liberté d'accueillir

Oubliés les oubliés

© Fédora hélène

Copyright © LiberTerra 2020 Tous droits réservés, Tous droits de reproduction et de représentation réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s