Élections américaines – Trump – Is he over ?

Une divison forte entre les américains marque les États-Unis

L’Amérique signe par cette élection présidentielle très attendue dans le monde et particulièrement en Europe dont le destin se lie aux grandes puissances mondiales de notre temps, le fait de sa division profonde qui s’affronte de manière très serrée et se sépare aussi par ses territoires.

On peut observer pour l’heure que Trump gagne les voix des comtés situés dans les provinces alors que Biden remporte les grandes villes à forte population.

Un exemple significatif est la situation dans le Michigan. Biben enregistre 50,5 des voix et trump 47,9 à 99 % des votes alors que Biden ne gagne que 6 comtés sur 83 sauf qu’il additionne les voix obtenues dans les grandes villes qui le place sur le podium.

En gagnant les grandes villes qui lui sont favorables, Biden s’avance vers la victoire et pense peut-être pouvoir l’annoncer dans la soirée .

Une victoire potentielle que Trump conteste déjà fortement en disant promettre de saisir la Cour suprême où siège à vie 6 Républicains sur 9 juges dont 3 ont été nommés pendant son mandat dont en dernière date la juge Amy Coney Barrett. Fervente catholique et Trump tweete suite à l’avis « favorable » émis pour sa nomination, « C’est un grand jour pour l’Amérique ». Il compte donc sur ses appuis Républicains pour se lancer dans des procédures et tout faire pour garder le pouvoir d’une manière où d’une autre.

Un pouvoir qui pourrait être difficile à tenir pour Joe Biden qui risque de ne pas maîtriser le Sénat. En effet , la réforme sur la Sécurité Sociale qu’il veut mener risque d’être bloquée par celui-ci et alors il serait le gagnant sans pouvoir.

Pour l’heure , la guerre des votes fait rage par le « STOP FRAUD » de Trump faisant ce Tweet en toute lettre et tenant ce discours dans les médias américains qui n’hésitent pas à lui couper la parole.

Des médias qui se positionnent pro-Biden, jouant l’élection terminée en quelque sorte et donnant la primeur au candidat qui pourrait bientôt être le prochain président des États-Unis.

Un duel très serré pour aboutir au résultat définitif car l’écart est de 1 à 5 %. Peu de choses et celui-ci pourrait maintenir les États-Unis dans un conflit sociétal, politique et économique important, y compris sur les enjeux internationaux comme ceux avec la Chine.

Une crise sanitaire majeure, le traumatisme suite aux nombreux morts du coronavirus et un virus qui circule toujours et alerte, inquiète des millions d’américains. Puis , il est une situation économique qui risque d’éteindre l’espoir du rêve américain et faire basculer le monde dans un long hiver.

Notre humanité face à deux chemins. Un seul à devoir prendre

Tout est très incertain et pas sûr que cette élection règle le problème. Beaucoup pourraient devenir dans quelques temps les déçus de Biden qui part les conflits et la situation économique et politique actuelle ne pourra pas forcément tenir ses engagements majeurs des 10 points essentiels de son programme.

Un pays peut-il gouverner seul en faisant abstraction du monde, des influences, des pouvoirs tenus par d’autres et pouvant dans un climat éprouvant comme il est actuellement progresser de manière satisfaisante pour le bien être des populations en allant vers un monde meilleur. Un monde qui change et dont on ne pourra ralentir le changement. Il faudra s’adapter pour survivre au cœur de celui-ci et les dominants politiques imposeront par leurs choix des conséquences importantes à toute notre humanité. On peut penser aux mesures pour lutter contre la pollution, mais aussi des possibilités pour lutter contre la pauvreté qui pourrait être sans précédent au sein de nos sociétés dans le futur.

Il est aussi de compter avec une technologie pouvant devenir la maîtresse du jeu politique et en France la surveillance par Big Data et l’IA est par la loi de LREM, « Surveillance Globale » bien en marche pour établir le profil de nos villes et vies de demain.

Un confinement en test grandeur nature où l’on peut émettre l’hypothèse que toute une population est plus que fichée, testée, enregistrée de manière majeure et surveillée constamment.

La numérisation de nos langages en risque de basculement de nos sociétés.

La numérisation extrême de nos systèmes ne passerait plus alors par la loi pour être modifier, renforcer car il suffira d’en modifier les algorithmes sans que la population non avertie puisse s’en rende compte.

Un confinement qui divise, influence et les élections américaines n’échappent pas à cette règle de société nouvelle où d’un côté il est voulu la sur-sécurisation mais permettant également un maintien des libertés et le verbe maintenir est déjà de trop car il signifie qu’il s’opère une prise forte contre les libertés individuelles et plus loin sur les droits humains.

Les réfugiés sont dans le monde entier confrontés aux fermetures et durcissement des frontières et conditions d’accueil.

Concernant l’avis des populations à ce sujet, il est dans la nuance et dans l’impact que ces politiques ont dans la vie de chacun de nous. Entraver l’autre mais pas soi-même, garantir ma sécurité mais non celle de l’autre alors que vivre en paix et sécurité est un droit humain universel sans que celui-ci bloque la moindre liberté et c’est tout son sens , son intelligence.

Plutôt qu’une vague bleue qui n’a pas eu lieu, il y a cette confrontation des populations riches et pauvres, minorités face aux dominants, discriminations, racisme, violences politiques et donc policières qui font le motif de fond de cette élection qui sera également celui de la France en 2022.

Trump garde cette tension, cette agitation et les résultats de la Georgie qu’il a perdu de très peu de voix, mettent en évidence cette dualité de notre monde qui fait face à deux chemins bien présents mais un seul est le bon.

La Georgie est le talon d’Achille qui peut faire perdre Trump, reste à savoir s’il va bientôt perdre la Pennsylvanie.

Est-il vraiment un gagnant ?

Trump et Biden semblent en fait se partager le futur podium de la victoire de cette élection présidentielle tant l’Amérique est divisée et s’ancre dans la séparation , seule face à deux chemins ne sachant lequel est le meilleur, le plus sûr à prendre pour construire l’avenir. 

© Fédora Hélène

The Associated Press

Copyright © LiberTerra 2020, Tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s