Inde – Le déchirement – La pandémie de Covid révèle l’urgence de notre humanité : la paix

Inde – Le déchirement

L’Inde , selon le bureau régional de l’OMS pour l’Asie du Sud-Est , compte à ce jour plus de 17,6 millions de cas Covid-19 confirmés, dont plus de 197 000 décès pour une population de plus de 1,3 milliard d’habitants.

« Il est une croissance exponentielle dans le nombre de cas nous laissa sans voix » déclare la Dre Maria Van Kerkhove, responsable de la riposte Covid 19 au sein du programme d’urgence sanitaire de l’OMS, qui ajoute que «  nous avons vu des trajectoires similaires d’augmentation des contaminations dans d’autres pays mais jamais à la même échelle, jamais au même niveau ».

Lundi a été marqué par le décès de 2 812 malades contaminés. Le système de santé s’effondre, les images terrifiantes montrent l’enfer que l’Inde affronte aujourd’hui . 

L’urgence à agir – Seule la solidarité est la solution

L’OMS annonce faire « tout ce qui est en son pouvoir pour fournir du matériel essentiel, notamment des milliers de concentrateurs d’oxygène, des hôpitaux de campagne mobiles préfabriqués et des fournitures de laboratoires » explique le Chef de l’OMS.

L’OMS déploie également sur le terrain plus de 2 600 membres de son personnel pour venir en aide aux structures de soin en leur apportant des conseils techniques, un soutien dans la surveillance de l’épidémie, et en renforçant la vaccination.

Ce sont près de 130 millions de doses de vaccin contre la Covid-19 qui ont été acheminées en Inde et plus de 111 millions d’Indiens ont reçu au moins une dose, annonce l’ONU.

L’aide internationale est arrivée ce mardi par l’aide médicale britannique et un message du porte-parole du ministère des affaires étrangères indiens, Arindam Bagchi, annonce sur Twitter que 100 ventilateurs et 95 concentrateurs d’oxygène sont parvenus ce matin.

L’angleterre annonce le déploiement de plus de 600 unités d’équipement médical vital.  Seront acheminés cette semaine depuis la grande-bretagne :  neuf conteneurs aériens transportant 495 concentrateurs d’oxygène, 120 respirateurs non invasifs et 20 respirateurs manuels.

La France met en place une opération solidarité à la demande du Président de la République, qui consiste à acheminer par fret aérien et maritime dès la fin de cette semaine, annonce l’ambassade de France en Inde,  8 unités de production d’oxygène médical par générateur fabriquées par une PME française , indique le communiqué, et qui pourront pour chacune d’entre elles rendre autonome en oxygène un hôpital indien durant près de 10 ans. Il sera également acheminé 5 containers d’oxygène dans un premier temps, permettant d’alimenter en oxygène médical jusqu’à 1 000 patients sur une journée.  28 respirateurs , ainsi que 200 pousse-seringues électriques seront également envoyés. 

Une solidarité à laquelle Google se joint en annonçant un soutien financier au Fonds des Nations Unies pour l’enfance – UNICEF pour permettre l’acheminement de matériel médical urgent, dont de l’oxygène, du matériel de test dans les endroits en Inde où l’urgence se fait extrême.

Le drame que vit l’Inde est l’effondrement de nos systèmes 

La valeur exponentielle est l’espace temps qui domine le bouleversement actif qui pourrait ne pas s’arrêter à la pandémie de Covid dévastant des populations, si les gouvernements ne cessent de poursuivre le schéma économique des dettes et investissements, ne s’inquiétant nullement sur l’avenir tragique qu’il prépare, promet à l’humanité et les conséquences que la nature vivra.

Les puissances économiques ne s’inquiètent pas du travail des enfants, de la pauvreté régnante, des fortes inégalités détruisant des vies, des violences faites aux femmes et aux enfants dans le silence cruel de notre siècle qui tente d’être technologiquement le plus évolué.

Nous sommes à servir toujours les intérêts politiques , ceux des lobbies qui passent avant toute chose et les populations pauvres subissent de plein fouet les malheurs que créent l’indifférence qui conçoit les industries d’armement comme la victoire, le fleuron et les autorités politiques n’ont eu de cesse d’annoncer depuis des années les ventes d’armes en exploit sur des territoires qui auraient nécessité plus que tout le respect premier des droits humains, la volonté de soutenir des politiques de santé fortes capables de protéger les populations. Le chaos surgit par la pandémie, par l’ignorance du verbe aimer, par l’ignorance politique de la nécessité de partager , d’établir une valeur d’équité.

Inde, le témoin – Les politiques économiques qui assomment la vie de manière cruelle

Inde – Les ateliers misérables de confection et autres continuent de fonctionner sans pouvoir se protéger du Covid , car pour toutes les populations pauvres, il est la nécessité d’obtenir la possibilité de se nourrir, la possibilité de survivre et au delà des fêtes comme la célébration de Holi en Inde, où nombreuses personnes ont pu contracter le virus, il est également un quotidien éprouvant, un manque d’accès à l’eau potable, à des sanitaires, à des produits d’hygiène, à une capacité de pouvoir s’alimenter de manière équilibrée et régulièrement.

Le manque d’infrastructures garantissant un assainissement sûr , toutes ces problématiques graves durent depuis tant de décennies et c’est plus de la moitié de notre humanité en 2021 qui subit cette absence d’humanité, ces indifférences, ces impossibilités et aujourd’hui le désastre nous fait face.

Pourtant les pays riches ne se résoudront certainement pas à arrêter définitivement leurs plans de relance économique pour que soit au plus vite des possibilités de concevoir la résilience véritable et non la conception d’une autre pollution par le capitalisme vert, une accélération du bouleversement qui ne changera pas sa valeur exponentielle.

Un bouleversement qui est en croissance exponentielle et si nous élaborons le fait qu’ en 2021 plus de 190 millions d’enfants sont en urgence humanitaire – un nombre qui sera croissant, cela laisse prévoir qu’en 2030, nous pouvons craindre que la réalisation des objectifs du développement durable sera fortement compromise. Il sera alors la manifestation tragique des conséquences du drame que nous vivons aujourd’hui et qui causera un effet de bombe à retardement.

Les enfants de l’Inde ont comme tous les enfants du monde un besoin urgent de recevoir une certitude de paix pour que soit respecté leur droit de vivre, de grandir en sécurité, de pouvoir échapper au drame de l’extrême pauvreté.

La solidarité internationale doit être le moteur des Plans de relance et non les intérêts et profits qui ont appauvri les systèmes de santé à travers le monde 

Les Plans de relance économiques  qui n’auront pas comme valeur première la protection des droits humains et des plus vulnérables risquent de faire persister le drame.

Les personnes vulnérables seront toujours plus soumises aux pouvoirs politiques dont les membres oublient alors leur propre humanité, et ne feront que précipiter le chaos en valeur exponentielle.

Les milliardaires augmentent leur fortune en quelques mois pendant la pandémie de Covid et en résultat de l’argent atteignant un sommet toujours plus élevé, l’effondrement de notre humanité se place en chute vertigineuse à la même hauteur que le sommet où les puissances économiques logent et qu’elles continuent à vouloir dépasser.

L’urgence, l’immense chagrin, toutes ces personnes qui succombent du Covid sans recevoir de soins, le désespoir des familles, des enfants portant leur mère malade et suppliant un hôpital de bien vouloir l’accueillir et entendre ce terrible refus, entendre une dernière fois le souffle de vie de leur mère, ce souffle de la souffrance, avant que tout s’éteigne.

La vie , elle, que nous avons oubliée, nous réapprend son nom

C’est comme si durant toutes ces années où les pouvoirs économiques dominent le monde, nous avions oublié la signification même du mot vie, qu’il est la nécessité de l’écrire plus que tout, de vouloir que la vie puisse être première, puisse conduire le but de notre humanité, que la vie soit protégée, que chacun d’autres nous prennent conscience que de mettre un être humain en souffrance impacte toute la vie, toute l’immensité de son expression qui ne se sépare d’aucun de nous.

Si nous ne savons pas ressentir la douleur de la Terre quand nos industries, notre acharnement à dominer s’établit et polluent les mers et les territoires, tuent des espèces végétales et animales, nous ne saurons jamais ressentir véritablement celle de notre humanité.

Il est déjà le chagrin de vivre ce déchirement : des millions d’êtres humains sont aujourd’hui en souffrance par les causes d’épidémies, de conflits, de pauvreté, de famines et de crises humanitaires et climatiques.

Nous avons un besoin urgent de paix

Le déchirement , la souffrance , c’est cela un monde qui abandonne l’amour, c’est cela le visage des hommes qui coulent définitivement leur cœur dans le tourment terrifiant d’abandonner l’humain, de rompre notre humanité, de nous séparer d’elle et aujourd’hui la nécessité de vivre se dresse au grand jour parmi la nuit la plus profonde qu’impose la pandémie de Covid 19 aux populations vulnérables. 

Porter la paix en soi et garder pour mémoire la force de l’amour, ce don de paix qui s’épanouit par le sens de partage, de protéger les plus fragiles, le sens d’avancer ensemble.

Se souvenir qu’il est la nécessité de réconciliation avant toute chose pour que soit  la résilience fondée par le respect absolu des droits humains, par la solidarité, par la compréhension des différences , par la transmission des cultures , des langues, d’être à une ambition de réaliser les objectifs du développement durable et donc d’être ouvert et non enfermé dans un monde qui vivrait toujours les clivages archaïques , préjugés et violences qu’apportent fatalement les discriminations, les fortes inégalités, et la violence de la pauvreté qui brime la liberté, l’épanouissement de notre humanité.

© Fédora Hélène

Copyright © LiberTerra 2021, Tous droits réservés , Tous droits de production et de diffusion réservés

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s